Edition du 21-05-2018

Dispositifs médicaux : Pierre Fabre et BioSerenity s’allient dans le dépistage et le suivi des troubles urinaires

Publié le lundi 14 mai 2018

Dispositifs médicaux: Pierre Fabre Médicament et BioSerenity s'allient dans le dépistage et le suivi des troubles urinairesPierre Fabre Médicament et la start-up française BioSerenity, installée à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, viennent d’annoncer la signature d’un accord portant sur le co-développement, l’accès au marché et la distribution de dispositifs médicaux connectés dans la prise en charge de l’incontinence urinaire.

Cet accord intervient après une première phase de collaboration démarrée fin 2016, au cours de laquelle plusieurs prototypes de textiles connectés ont été mis au point par BioSerenity avec l’aide des équipes de Pierre Fabre Médicament. La nouvelle phase de ce partenariat portera sur la fabrication et la mise sur le marché d’un textile connecté permettant le diagnostic, l’évaluation et le suivi médical des troubles urinaires dans le cadre de l’hyperactivité vésicale. Cette maladie chronique affecte près de 20% de la population des hommes et femmes de plus de 40 ans, dont la vie quotidienne est grandement handicapée par cette pathologie.

En forme de sous-vêtement, le textile connecté se porte au niveau de la ceinture abdominale. Grâce à ses capteurs biométriques enregistrant les différents paramètres de fonctionnement de l’appareil urinaire, il permet de détecter et quantifier en permanence les troubles urinaires du patient, puis de remonter ces mesures enregistrées sur une application mobile vers une plateforme Cloud sécurisée, qui sera consultable par l’urologue pour réaliser un suivi médical en continu.

Selon les termes de l’accord, Pierre Fabre Médicament co-financera la R&D du dispositif connecté. Par la suite, Pierre Fabre aura l’exclusivité de la commercialisation du système en France et dans le monde. Les termes financiers n’ont pas été révélés.

Un partenariat « gagnant – gagnant » pour un textile connecté révolutionnaire 

Vainqueur de l’UroTech Challenge, un hackathon organisé par Pierre Fabre Médicament sur l’hyperactivité vésicale en novembre 2016, BioSerenity a déjà séduit les urologues et les patients de l’association d’Aide aux Patients Incontinents (API) avec son dispositif révolutionnaire.

« Le textile connecté offre une chance unique de changer radicalement la vie des patients et des prescripteurs. Il pourrait fournir un diagnostic plus précis à partir de mesures collectées dans la vie réelle et offrir un meilleur confort d’examen pour le patient, avec moins d’effets secondaires potentiels. En termes de parcours de soins, c’est également une simplification et une économie de coûts ». Selon Pr Xavier Gamé, Professeur en Urologie au CHU de Toulouse.

Ces 18 derniers mois ont été marqués par une collaboration étroite entre les équipes de BioSerenity et Pierre Fabre Médicament. L’attention de BioSerenity s’est concentrée sur le développement des premiers prototypes du dispositif médical connecté, en mettant l’accent sur le traitement et l’interprétation des données relatives aux troubles urinaires. Pierre Fabre Médicament, de son côté, s’est focalisé sur la mise en œuvre et l’intégration du dispositif dans le parcours de soins du patient pour améliorer la qualité de vie, mais aussi sur sa valeur ajoutée comme outil de diagnostic et de suivi médical auprès des prescripteurs. Les partenaires continuent d’étudier les opportunités de développement et d’accès au marché du nouveau dispositif médical pour définir un business model adéquat.

Ce nouvel accord va permettre de développer toute une gamme connectée dans le diagnostic, la prise en charge et le suivi des patients atteints de diverses formes d’incontinence urinaire.

« Ce projet de co-développement est tout à fait en ligne avec notre stratégie en Urologie. En parallèle de nos médicaments, il est important en effet de développer les services et les outils ou solutions qui améliorent le confort de traitement pour les patients et facilitent le travail des prescripteurs, » souligne Dominique Authié, Directeur des Opérations France de Pierre Fabre Médicament.

« Nous avons été séduits par le regard différent et l’énergie créatrice tout au long de nos échanges avec Pierre Fabre Médicament, qui nous a ouvert à son expertise pharmaceutique. Nous allons maintenant aller chercher ensemble la création d’un remboursement pour notre dispositif médical connecté. Nous allons aussi explorer de nouvelles pistes par exemple dans le domaine de l’intelligence artificielle médicale ou l’ouverture à de nouveaux domaines dans lesquels Pierre Fabre est un des leaders. » ajoute Pierre-Yves Frouin, CEO de BioSerenity.

Source : BioSerenity /Pierre Fabre








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l’EMA (avril 2018)

Publié le 18 mai 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l'EMA (avril 2018)

Dans un point d’information, l’ANSM revient sur la réunion du 24-27 avril 2018 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 4 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Publié le 18 mai 2018
Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Le groupe Pierre Fabre a annoncé l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R).

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l’eczéma chez les adolescents

Publié le 17 mai 2018
Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l'eczéma chez les adolescents

Sanofi et Regeneron ont annoncé qu’un essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’adolescents (de 12 à 17 ans) souffrant de dermatite atopique modérée à sévère a atteint son critère d’évaluation principal et plusieurs critères d’évaluation secondaires importants. Une demande d’approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au 3ème trimestre 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Publié le 17 mai 2018
Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Yannick Jégou a succédé le 17 avril dernier à Matthieu Guéry à la présidence de DASTRI*, l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets de soins perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. Yannick Jégou est Directeur de la qualité au sein du laboratoire Teva Santé, et administrateur de DASTRI depuis 2012.

Ipsen : feu vert de l’UE pour Cabometyx® en traitement de 1ère ligne du cancer du rein avancé

Publié le 17 mai 2018

Le groupe pharmaceutique Ipsen a annoncé jeudi que la Commission européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40 et 60 mg pour le traitement de première ligne des adultes atteints d’un cancer du rein avancé (aRCC) à risque intermédiaire ou élevé.

Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Publié le 17 mai 2018
Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé que de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec seront présentées à la réunion annuelle de l’ASCO (American Society for Clinical Oncology), qui se tiendra à Chicago du 1er au 5 juin 2018.

Gilead : sa société Kite annonce de nouveaux sites industriels mondiaux

Publié le 17 mai 2018

Kite, la société du groupe américain Gilead qui se consacre au développement d’immunothérapies innovantes contre le cancer, vient d’annoncer la mise à disposition d’un nouveau site aux Pays-Bas afin de produire des thérapies cellulaires en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions