Edition du 22-09-2018

Abivax achève le recrutement pour son essai de Phase IIa dans la colite ulcéreuse

Publié le lundi 14 mai 2018

Abivax achève le recrutement pour son essai de Phase IIa dans la colite ulcéreuseAbivax, la société de biotechnologie qui cible le système immunitaire pour développer des traitements contre des maladies virales et inflammatoires ainsi que le cancer, a annoncé avoir achevé le recrutement de 30 patients atteints de colite ulcéreuse modérée à sévère, dans le cadre de son essai clinique de Phase IIa, ABX464-101.

« Abivax est heureux d’annoncer la fin de la phase de recrutement des participants à cette première étude clinique destinée à évaluer ABX464 pour le traitement d’indications inflammatoires », a déclaré le Professeur Hartmut Ehrlich, M.D., Directeur Général d’Abivax. « Je tiens à souligner l’enthousiasme et le dévouement exceptionnels du Professeur Séverine Vermeire, investigateur principal en charge de cet essai international et « Past president « de ECCO (European Crohn’d and Colitis Organization). Je tiens également à remercier les sites où se déroulent les essais cliniques, grâce auxquels nous avons achevé le recrutement dans les délais impartis en vue de présenter les premiers résultats de cet essai clinique clé à l’automne 2018 », a ajouté le Dr. Ehrlich.

ABX464-101 est une étude randomisée contre lacebo, en double aveugle ( étude de preuve de concept ) de Phase IIa visant à évaluer l’innocuité et l’efficacité d’une dose de 50mg d’ABX464, administrée une fois par jour par rapport à un placebo sur une période de deux mois, chez des patients atteints de colite ulcéreuse modérée à grave et n’ayant pas toléré ou répondu à un traitement par immunomodulateurs, anti-TNFα, vedolizumab et/ou corticostéroïdes. Cette étude clinique est menée au sein de 17 centres répartis dans sept pays européens : Belgique, France, Allemagne, Autriche, Hongrie, Pologne et République Tchèque. À ce jour, l’intégralité des 30 patients recrutés ont été randomisés (2:1) de façon à recevoir ABX464 ou un placebo. L’étude utilise des technologies de pointe pour surveiller les effets potentiels du traitement, y compris l’enregistrement numérique des coloscopies avec lecture centralisée.

En outre, ABX464-102 se présente comme une étude de suivi ouverte à 12 mois destinée aux patients qui auront terminé ABX464-101, pour laquelle 10 patients ont d’ores et déjà été recrutés dans cette étude.

Le lancement de l’essai ABX464-101 a pour origine l’obtention de résultats précliniques encourageants, qui ont mis en évidence le puissant effet anti-inflammatoire d’ABX464. Cet effet s’est traduit dans les macrophages par une augmentation 50 fois supérieure à la normale de l’expression de l’IL-22, une cytokine connue pour son action anti-inflammatoire, et par un décuplement de l’expression de miR-124 dans les cellules périphériques mononuclées du sang. Le miR-124 est un micro-ARN possédant de puissantes propriétés anti-inflammatoires qui a récemment été décrit comme un gène suppresseur de tumeur.

L’inflammation est la pierre angulaire des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), y compris la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. Lorsqu’il a été évalué dans un modèle murin de MICI, ABX464 a démontré un effet à long terme dans la prévention des symptômes caractéristiques de la colite inflammatoire, y compris les changements histologiques1.

« L’atteinte de l’objectif de recrutement des 30 patients représente un jalon important, dans la mesure où les besoins en matière de développement de médicaments supplémentaires dans cette indication sont très importants. En effet, trop de patients ne répondent pas ou cessent de répondre efficacement aux traitements actuels », a déclaré le Professeur Séverine Vermeire, M.D., Responsable du Centre IBD à l’Hôpital universitaire de Louvain, en Belgique, et investigateur principal en charge de l’essai. « Nous attendons avec impatience les résultats de cette étude, ainsi que le transfert du plus grand nombre possible de patients vers l’étude de suivi à un an, grâce à laquelle nous disposerons de données supplémentaires clés concernant l’innocuité et l’efficacité à long terme d’ABX464 ».

La colite ulcéreuse est une maladie intestinale inflammatoire qui peut s’avérer très contraignante aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant, et pour laquelle les options de traitement demeurent actuellement limitées pour de nombreux patients. On estime à près d’1 million le nombre de patients atteints de colite ulcéreuse aux États-Unis. En 2017, le montant des ventes mondiales de produits pharmaceutiques destinés à traiter cette maladie était estimée à environ 5,7 milliards de dollars.

 

1 K Chebli et al., The Anti-HIV Candidate ABX464 Dampens Intestinal Inflammation by Triggering Il-22 Production in Activated Macrophages. Nature Scientific Reports 2017, DOI:10.1038/s41598-017-04071-3

Source : Abivax








MyPharma Editions

Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Publié le 21 septembre 2018
Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Numab Therapeutics, une société biopharmaceutique suisse qui développe des immunothérapies multispécifiques de nouvelle génération basées sur des anticorps, pour traiter le cancer, a annoncé avoir nommé le Dr Ignacio Javier Melero Bermejo au poste de conseiller.

Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Publié le 21 septembre 2018
Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre a annoncé que la Commission européenne (CE) a délivré l’autorisation de mise sur le marché pour l’association de Braftovi® (encorafenib) et Mektovi® (binimetinib) dans le traitement des patients adultes atteints d’un mélanome non résécable ou métastatique porteur d’une mutation BRAFV600 détectée par un test approuvé.

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Publié le 21 septembre 2018
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Le groupe Ipsen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP), comité scientifique de l’Agence européenne du médicament (EMA) a émis un avis favorable pour Cabometyx® (cabozantinib) en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) de l’adulte traité antérieurement par sorafénib.

Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Publié le 20 septembre 2018
Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé la présentation de données de son programme de développement de NBTXR3 à l’International Conference on Immunotherapy Radiotherapy Combinations qui se tient du 20 au 22 septembre 2018 à Paris, France.

Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Publié le 20 septembre 2018
Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Corinne Morel, 50 ans, est nommée Directrice Marketing Digital et Retail Alliance Healthcare Group France, à compter du 3 septembre. Membre de Walgreens Boots Alliance, Alliance Healthcare Group France est un des leaders de la répartition pharmaceutique et de la distribution de produits et services de santé en France.

Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Publié le 20 septembre 2018
Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Le laboratoire pharmaceutique Servier et Poietis, une société de biotechnologie française spécialisée dans la production de tissus vivants bio-imprimés, viennent de signer un partenariat scientifique portant sur l’utilisation de la technologie de bio-impression 4D de Poietis pour le développement et la production de tissus hépatiques.

Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Publié le 20 septembre 2018
Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement des trois premiers patients pour son étude clinique de Phase 3, nommée TRYbeCA1, évaluant l’efficacité d’eryaspase, son produit candidat phare, dans le traitement en seconde ligne du cancer métastatique du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions