Edition du 21-02-2019

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le jeudi 14 février 2019

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santéA l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force dédiée au numérique en santé.

Elle est chargée de définir une gouvernance pérenne et de mettre en œuvre la transformation numérique dans le cadre de Ma Santé 2022, notamment le développement de l’espace numérique de santé pour chaque usager. Elle rendra compte directement et régulièrement à la ministre de l’avancée des travaux.

La transformation numérique constitue l’un des neuf chantiers prioritaires présentés dans le cadre de Ma Santé 2022. Elle repose sur trois orientations majeures :

. Apporter de nouveaux services aux usagers afin qu’ils accèdent facilement à leurs données personnelles, à l’information en santé et aux offres publiques ou privées qu’ils jugeront pertinentes ; la généralisation du dossier médical partagé constitue à ce titre une première brique de l’espace numérique de santé qui sera mis à disposition de chaque Français. Il est porté dans le projet de loi d’orientation et de transformation présenté par la ministre en Conseil des ministres mercredi 13 février.

. Développer le partage d’information entre les professionnels grâce à des services numériques sécurisés, interopérables et simples à utiliser qui constituent un levier décisif pour la prise en charge coordonnée des patients.

. Tirer profit des progrès de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé tout en garantissant aux citoyens le respect d’un cadre éthique garantissant un haut niveau de protection des données personnelles.

La coordination des acteurs, dans la sphère publique comme dans la sphère privée, est déterminante ; elle se fera par  un pilotage national des acteurs, en particulier de l’Etat dans toutes ses composantes et de l’Assurance maladie, afin d’assurer la cohérence des stratégies numériques et une bonne coordination des projets de développement.

Pour Dominique Pon, responsable stratégique de la transformation numérique en santé : « La transformation numérique de la santé doit se construire au plus proche du terrain, avec humilité et pragmatisme. Elle ne sera possible qu’avec un engagement coordonné de tous les acteurs institutionnels, publics et privés, et un ancrage dans un cadre de valeurs humanistes ».

« Pour regagner en agilité et en souveraineté, l’Etat doit devenir plateforme : créer le socle de base garant des valeurs que la collectivité lui a donné la mission de défendre, et inviter l’essaim d’innovateurs publics et privés à s’y brancher », indique Laura Létourneau, déléguée opérationnelle.

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions