Edition du 08-04-2020

Dynacure lève 47 millions d’euros pour le développement clinique de son programme phare dans la Myopathie Centronucléaire

Publié le vendredi 6 juillet 2018

Dynacure lève 47 millions d’euros pour le développement clinique de son programme phare dans la Myopathie CentronucléaireDynacure, société de biotechnologie qui développe de nouveaux traitements pour les patients atteints de maladies orphelines graves, a annoncé avoir complété un financement de 47 millions d’euros (55 M$).  Les fonds levés serviront au développement clinique de son programme phare visant au traitement de la Myopathie Centronucléaire (MCN) et au lancement de programmes précliniques dans d’autres maladies orphelines.

Andera Partners (ex-Edmond de Rothschild Investment Partners) a mené ce tour de table aux côtés de Pontifax, Bpifrance qui intervient via le fonds Accélération Biotechnologies Santé et le fonds Biothérapies Innovantes et Maladies Rares gérés dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir, Kurma Partners et Idinvest Partners.

Le programme thérapeutique phare de Dynacure, Dyn101, est un oligonucléotide antisens pour le traitement de la Myopathie Centronucléaire (MCN), une maladie musculaire rare et souvent fatale. Dyn101 a été développé en collaboration avec Ionis Pharmaceuticals, le leader biopharmaceutique dans la découverte de médicaments ciblant l’ARN.

La Myopathie Centronucléaire regroupe un ensemble de pathologies génétiques rares uniquement musculaires présentant plusieurs degrés de gravité et dont les symptômes se manifestent depuis la naissance jusqu’à un âge avancé. Ces pathologies peuvent engendrer des faiblesses musculaires affectant la mobilité, les muscles respiratoires et les muscles liés à la déglutition, obligeant les patients à être assistés en permanence pour se déplacer, pour respirer ou pour se nourrir. Dyn101 cible deux formes cliniques de MCN : la MCN liée à l’X (la plus commune) et la forme autosomale dominante.

« La MCN est une maladie dévastatrice sans traitement efficace à ce jour. Grâce à un programme de développement clinique supporté par notre étude de l’histoire naturelle de la maladie actuellement en cours, nous espérons réussir à transformer la vie des patients et des familles affectés par cette pathologie, » commente Stéphane van Rooijen, Directeur Général de Dynacure. « Nous tenons à remercier nos actionnaires pour leur soutien renforcé, qui témoigne des progrès réalisés dans le développement préclinique de Dyn101. »

« Fidèle à notre ambition d’accompagner les entrepreneurs dans la transformation de leur société et de favoriser l’innovation dans les Sciences de la Vie, nous sommes très enthousiastes à l’idée d’accompagner Dynacure dans sa mission de développer de nouveaux traitements de premier plan pour les maladies orphelines graves », conclut Raphael Wisniewski, associé d’Andera Partners. « L’expertise scientifique de Dynacure et ses données précliniques convaincantes sont jumelées à un management qui a été mis en place pour orienter le développement de ses programmes cliniques et de recherche. »

Fondée en 2016 par Kurma Partners, SATT Conectus et Ionis Pharmaceuticals, Dynacure est un spin-off de l’IGBMC de Strasbourg (Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire) ; Bpifrance est devenu actionnaire de la société en 2017.

Source et visuel : Dynacure








MyPharma Editions

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Publié le 1 avril 2020
Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats-médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé le succès de l’étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102 dans la maladie de Parkinson.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents