Edition du 27-07-2021

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le lundi 19 avril 2021

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréasErytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

L’étude clinique de Phase 1 à bras unique et avec des cohortes de doses croissantes, rESPECT IST (NCT04292743), évalue la sécurité d’eryaspase associé au mFOLFIRINOX. Cette étude, menée par le Dr. Marcus Noel (Professeur agrégé de médecine à l’université de Georgetown, Washington DC, États-Unis), recrutera environ 18 patients n’ayant reçu aucune chimiothérapie préalable pour le traitement d’un cancer du pancréas localement avancé ou métastatique. FOLFIRINOX est l’un des deux protocoles de chimiothérapie de première intention les plus couramment utilisés dans le cancer du pancréas, malgré sa toxicité.

L’étude a démarré à la fin de l’année dernière et la première cohorte de trois patients est désormais recrutée. Après avoir examiné les données de sécurité, le comité chargé d’évaluer l’augmentation des doses a conclu qu’aucune toxicité limitant la dose (TLD) n’avait été observée dans la première cohorte ayant reçu une dose thérapeutique de 75 U/kg d’eryaspase, et à ce jour une bonne tolérance au traitement a été observée chez tous les patients.

Il est intéressant de noter que deux des trois patients traités ont obtenu une réponse partielle et une diminution significative du taux de CA19-9, un marqueur tumoral de certains types de cancer du pancréas, tandis que chez le troisième patient, la maladie s’est stabilisée après le premier cycle de traitement. L’étude va maintenant se poursuivre avec la cohorte suivante, avec une dose augmentée à 100 U/kg d’eryaspase, la plus élevée pour cette étude et présumée comme étant la dose maximale tolérable (DMT), si aucune toxicité limitant la dose n’est observée.

Le Dr. Marcus Noel commente : « Le début de l’étude a été très encourageant : eryaspase associé au mFOLFIRINOX a été bien toléré dans la première cohorte avec une dose pertinente d’un point de vue thérapeutique. Il est encore tôt et, bien que l’étude ne soit pas conçue pour évaluer l’efficacité d’eryaspase, les réductions du taux de CA19-9 observées et les réponses partielles obtenues chez deux patients sur trois sont prometteuses. »

Le Dr. Iman E-Hariry, Directrice Médical d’ERYTECH, ajoute : « Nous sommes très heureux de travailler aux côtés du Dr. Noel à l’Université de Georgetown et nous nous félicitons du bon démarrage de l’étude. Nous avons hâte de traiter les patients de la prochaine cohorte et nous espérons déterminer la DMT dans les prochains mois. Par ailleurs, les premiers résultats de l’étude de Phase 3 TRYbeCA-1 dans le traitement de seconde ligne du cancer du pancréas sont attendus pour le quatrième trimestre de cette année. Si cette étude confirme les bénéfices en termes de survie déjà observés dans la précédente étude de Phase 2, nous envisagerions le lancement d’une étude pivot dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas, et potentiellement dans d’autres indications comme le cancer du pancréas localement avancé. »

Source : ERYTECH








MyPharma Editions

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents