Edition du 27-07-2021

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le mardi 20 avril 2021

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1RLa société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

ValenzaBio a reçu de Pierre Fabre les droits mondiaux et exclusifs pour développer et commercialiser, en dehors de l’oncologie, l’anticorps anti-IGF-1R, découvert par Pierre Fabre dans son Centre d’immunologie situé à Saint-Julien-en-Genevois (France), dans le but de traiter les patients souffrant de TED. D’autres indications de maladies rares pourraient également être développées par ValenzaBio. En parallèle, Pierre Fabre poursuit le développement de son programme ADC anti-IGF-1R (W0101) en oncologie.

«L’expertise de Pierre Fabre sur les anticorps monoclonaux et sur la biologie de l’IGF-1 nous a conduit à développer un composé avec une affinité de liaison picomolaire et des propriétés d’internalisation uniques. Sur la base de ces propriétés, cet anticorps monoclonal a le potentiel d’être le meilleur produit de sa catégorie pour le traitement de la TED. ValenzaBio a démontré sa capacité à appliquer des stratégies cliniques et réglementaires avancées pour repositionner des médicaments oncologiques dans des maladies auto-immunes et inflammatoires. Nous sommes ravis de collaborer avec l’équipe de ValenzaBio pour proposer cet anticorps aux patients atteints de maladies auto-immunes, en commençant par la TED» a déclaré Nathalie Corvaïa, directrice de la recherche en immuno-oncologie chez Pierre Fabre.

La TED est une maladie auto-immune invalidante associée à une inflammation orbitaire de l’œil et à un remodelage tissulaire pouvant entraîner une exophtalmie importante, voire une perte de vision. Les stéroïdes constituent actuellement le traitement de première intention mais présentent des inconvénients compliquant le parcours de soin du patient (manque d’efficacité à long terme, schéma d’administration complexe, augmentation des comorbidités). Les données actuellement disponibles montrent que l’IGF-1R est une cible d’intérêt éprouvée présentant une valeur ajoutée pour les patients.

Selon les termes de l’accord de licence et de commercialisation, Pierre Fabre recevra un paiement initial à la signature, ainsi que des paiements supplémentaires d’étape de développement et de vente, puis des redevances sur les futures ventes de ValenzaBio. Par ailleurs, Pierre Fabre prendra une participation au capital de ValenzaBio.

Dans le cadre du partenariat envisagé, Pierre Fabre aura la possibilité de réclamer des droits sur des territoires hors Amérique du Nord une fois la preuve de concept réalisée dans l’indication TED. Pierre Fabre en contrepartie paierait alors des redevances à ValenzaBio sur les ventes dans ces territoires.

Patrick J. Crutcher, président et directeur général de ValenzaBio, a déclaré : « Le groupe Pierre Fabre est réputé dans le monde entier pour ses produits d’exception et pour sa mission de santé. Pierre Fabre est également un leader dans son approche impliquant les patients, aux côtés des professionnels de santé, pour s’assurer que ces patients jouent un rôle plus actif dans le traitement de leurs maladies. Cette approche centrée sur le patient est également fondamentale dans la mission de ValenzaBio. Ensemble, nous sommes convaincus que nous pouvons développer des traitements innovants pour la communauté des patients atteints de TED ».

«Nous sommes ravis de mettre cet anticorps monoclonal, développé sous le nom de code VB421 par ValenzaBio, et issu de notre recherche en oncologie, à la disposition de ValenzaBio et de contribuer ainsi à la recherche d’une solution thérapeutique innovante et efficace pour les patients. Cet accord est un autre exemple de notre stratégie de partenariat avec les acteurs du secteur des biotechnologies aux stades précliniques, cliniques ou de commercialisation.» a commenté Eric Ducournau, directeur général du groupe Pierre Fabre.

Source : Pierre Fabre








MyPharma Editions

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents