Edition du 25-01-2021

Erytech Pharma recrute le 1er patient de son étude de Phase I/II aux Etats-Unis

Publié le mardi 22 juillet 2014

Erytech Pharma, la société biopharmaceutique française qui conçoit des traitements « affameur de tumeurs » innovants contre les leucémies aiguës et autres cancers, a annoncé mardi le recrutement du premier patient de son étude de Phase I/II aux Etats-Unis avec son produit ERY-ASP dans la Leucémie Aiguë Lymphoblastique (LAL).

ERY-ASP, connu sous le nom de GRASPA® en Europe, est un nouveau médicament à base de L-asparaginase qui bénéficie d’une meilleure tolérance et d’un spectre d’utilisation clinique plus large que les formes actuelles grâce à l’encapsulation et à la protection de l’enzyme à l’intérieur des globules rouges.

En Europe, ERY-ASP est en Phase III d’étude clinique chez des patients en rechute atteints de LAL, en Phase IIb dans la Leucémie Aiguë Myéloïde (LAM) et en Phase II dans le cancer du pancréas.

Aux Etats-Unis, la tolérance de ERY-ASP est en cours de confirmation dans une étude de Phase I/II par élévation de doses sur 12 à 18 patients atteints de LAL. Cette étude a été autorisée par la FDA américaine en 2013 et trois centres d’investigation sont d’ores-et-déjà ouverts pour le recrutement de patients. Ces centres sont les hôpitaux de l’Université de Chicago, de l’Université d’Ohio et de l’Université Duke. Le Professeur Larson, directeur du programme de recherches cliniques sur les maladies hématologiques de l’Université de Chicago, sera le principal investigateur de l’étude.

Le premier patient de l’étude a été recruté et a commencé son traitement la semaine dernière à Colombus, dans l’Ohio. Le traitement administré au patient a été produit dans l’unité de production américaine d’Erytech, basée à Philadelphie. Grâce à son partenariat avec l’American Red Cross, cette unité de production est en effet déjà pleinement opérationnelle pour produire des traitements au standard de qualité GMP.

« La L-asparaginase est une composante importante de notre arsenal thérapeutique pour soigner les patients atteints de Leucémie Aiguë Lymphoblastique, mais son utilisation reste malheureusement encore trop souvent limitée par ses effets secondaires sur les patients. La nouvelle formulation d’Erytech, qui encapsule le médicament dans les globules rouges, semble à cet égard prometteuse et pourrait ouvrir de nouvelles voies thérapeutiques pour soigner les patients les plus fragiles et âgés. Je suis particulièrement enthousiaste pour participer à cette étude clinique », commente Dr Rebecca Klisovic, médecin investigateur à l’Université de l’Ohio.

« Le lancement de cette étude clinique aux Etats-Unis marque une étape importante dans la stratégie de création de valeur d’Erytech. Pénétrer le premier marché mondial de la santé était en effet l’un des principaux objectifs de notre introduction en bourse. En parallèle, nous avons ouvert notre propre filiale américaine, reçu le soutien d’un nouvel administrateur basé aux Etats-Unis ainsi que celui de nouveaux actionnaires américains spécialisés dans la santé. Avec cette étude clinique, nous poursuivons ainsi notre implantation pour ancrer durablement Erytech sur le marché américain », conclut Pierre-Olivier Goineau, Directeur Général Délégué d’Erytech.

 Source : ERYTECH Pharma








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents