Edition du 17-08-2019

Eurasanté obtient 2 millions d’euros pour la construction de son projet HUB-Usine Ecole

Publié le vendredi 5 juillet 2019

Eurasanté obtient 2 millions d'euros pour la construction de son projet HUB-Usine EcoleLa filière santé et nutrition des Hauts-de-France se dotera prochainement d’un bâtiment totem et d’une usine école sur le Parc Eurasanté, site d’excellence de la Métropole Européenne de Lille. Ce projet structurant pour la filière se veut être un outil d’attractivité et une plateforme technique de référence pour contribuer à la création d’emploi et au développement économique régional. Porté par Eurasanté, le projet HUB – USINE ÉCOLE, un ensemble immobilier composé de deux bâtiments de 3 000 m² et de 800 m² respectivement, représente un investissement de 10 millions d’euros.

Ce sont deux lieux attendus par l’ensemble des entrepreneurs, acteurs industriels et académiques de la filière santé et nutrition en région Hauts-de-France qui verront le jour sur le Parc Eurasanté (Lille) à horizon 2022. Le projet HUB-USINE ÉCOLE porté par Eurasanté, l’accélérateur des innovations santé et nutrition en région Hauts-de-France, est l’unique lauréat régional de l’appel à projets Plan d’Investissement d’Avenir « Filière d’Avenir », obtenant ainsi un financement de 2 millions d’euros pour sa construction.

Le Hub Eurasanté : lieu de convergence de la filière pour l’émergence d’innovations santé et nutrition

Le HUB Eurasanté offrira un nouveau lieu pour l’accueil des porteurs de projet et start-ups accompagnés par le Bio Incubateur et l’Accélérateur Eurasanté. Avec plus de 85 entreprises créées et 550 emplois générés depuis sa création en 2000, le Bio Incubateur Eurasanté a fait la démonstration du rôle majeur qu’il joue dans la valorisation de la recherche en santé, dans l’économie et dans l’émergence de nouvelles solutions au bénéfice des patients. Face au succès de ce dispositif d’aide à la création d’entreprises innovantes, enrichi début 2019 d’un nouveau programme dédié à l’accélération, les espaces manquent pour accueillir les porteurs de projets régionaux.

Le HUB Eurasanté se déploiera sur 3.000 m² pour proposer des espaces de bureaux, une zone de coworking, des laboratoires partagés, des salles de réunion et de créativité. Dans ce bâtiment, un espace de 150 m² sera mobilisé pour favoriser les rencontres et les collaborations entre acteurs de la filière avec un credo : l’open innovation, rendue possible grâce à cet espace conçu pour cocréer, tester, expérimenter des preuves de concept et des prototypes. En complément, un espace de 300 m² sera dédié aux activités évènementielles.
La présence de l’équipe Eurasanté sur place favorisera l’accompagnement au quotidien des acteurs de la filière, avec des expertises mobilisables directement pour aller plus vite et plus loin dans le développement de leurs activités.

« Je soutiens pleinement l’implantation au coeur de notre campus hospitalo-universitaire du HUB Eurasanté qui incarnera les forces de la filière nutrition-santé régionale. Ce HUB permettra aux professionnels du CHU de Lille, acteurs de soin, d’innovation et de recherche d’être au contact quotidien de leurs confrères issus d’autres laboratoires et établissements de soin, mais également des acteurs du monde de l’industrie, avec lesquels nous souhaitons développer encore plus de collaborations. C’est
dans l’innovation collaborative que se joue l’avenir de notre filière, et c’est là tout l’enjeu du projet de HUB Eurasanté », Frédéric BOIRON, Directeur Général du CHU de Lille.

Un showroom technologique, en partie mobile pour circuler ailleurs en région, complètera cet ensemble pour exposer les réussites de la filière. Cette vitrine contribuera à améliorer la visibilité nationale et internationale de la région, grâce à l’accueil de délégation étrangères plus nombreuses.
Le HUB Eurasanté est un projet attendu par l’ensemble des acteurs de la filière ; plus de 40 d’entre eux avaient d’ailleurs apporté leur soutien au projet au moment du dépôt du dossier de candidature à l’appel à projets du PIA, par la voie de lettres de soutien.

Une usine-école en partenariat avec le groupe IMT pour la formation aux métiers des industries pharmaceutiques et biotechnologiques

Le second bâtiment de 800 m² permettra de déployer sur un plateau technique de pointe une usine-école pour la formation des salariés et demandeurs d’emploi aux métiers offerts par les sites de production pharmaceutique et biotechnologiques en région. En partenariat avec le Groupe IMT (Institut des métiers et des technologies des industries pharmaceutiques et cosmétiques), ce lieu de formation aux process de fabrication industriel en conditions réelles permettra de former 1.500 personnes chaque année.
« En s’intégrant au coeur du Parc Eurasanté, il s’agit pour le Groupe IMT qui a déjà ouvert 4 usines écoles en France, de déployer son savoir-faire sur la Région Hauts-de-France qui comporte un tissu industriel dense et dynamique dans le secteur des industries de santé. Notre vocation, avec nos formations professionnelles, est de contribuer à améliorer l’adéquation formation – emploi et proposer à des jeunes et des demandeurs d’emploi de se qualifier aux spécificités des industries de santé et de s’insérer dans un secteur qui rencontre d’importantes difficultés de recrutement. Il est également nécessaire de proposer aux entreprises des méthodes pédagogiques innovantes afin d’accompagner leurs salariés vers les futures compétences de l’industrie pharma 4.0 », Hervé GALTAUD, Directeur Général du Groupe IMT.

Les retombées attendues pour la métropole européenne de Lille et la région des Hauts-de-France

Cette future vitrine emblématique des activités de la filière régionale aura une influence incontestable dans la création, l’implantation de nouvelles entreprises et pour attirer des nouveaux talents. Ce projet donnera un nouvel élan au développement du Parc Eurasanté, créé en 1994 et qui accueille à ce jour 170 entreprises employant 3.100 salariés

« Ce nouvel outil contribuera à l’attractivité régionale et aura pour effet d’augmenter les opportunités d’implantation d’entreprises exogènes grâce la notoriété accrue de la filière santé et nutrition des Hauts-de-France, une région déjà choisie par 1.900 entreprises étrangères et classée au 3ème rang des régions françaises les plus attractives pour les investissements étrangers, » témoigne Etienne VERVAECKE, Directeur Général d’Eurasanté.

Le projet HUB-USINE ECOLE est soutenu par les collectivités publiques locales, qui voient en ce projet un outil d’attractivité contribuant à la création d’emploi et développement économique régional.

Source : EURASANTÉ








MyPharma Editions

ADC Therapeutics et Sophia Genetics s’associent dans un essai clinique pivot de phase II

Publié le 8 août 2019
ADC Therapeutics et Sophia Genetics s'associent dans un essai clinique pivot de phase II

ADC Therapeutics, société travaillant dans la découverte et le développement de médicaments en oncologie et spécialisée dans le développement de conjugués anticorps-médicaments (CAM), et Sophia Genetics, chef de file dans les médicaments fondés sur les données, ont annoncé avoir conclu une collaboration en vue d’identifier des marqueurs génomiques associés à une réponse clinique à l’ADCT-402 (loncastuximab tésirine).

DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

Publié le 8 août 2019
DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

DBV Technologies a annoncé avoir déposé une demande de licence biologique (BLA, Biologics License Application) auprès de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicaments) pour Viaskin® Peanut dans le traitement des enfants de 4 à 11 ans allergiques à l’arachide.

Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Publié le 8 août 2019
Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie.

Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Publié le 7 août 2019
Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pathologies de l’oreille interne, a annoncé que John Furey, dernièrement directeur des opérations chez Spark Therapeutics, l’un des principaux développeurs mondiaux de thérapies géniques, rejoindra le conseil d’administration en tant que membre indépendant du conseil.

Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Publié le 6 août 2019
Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux adolescents de 12 à 17 ans présentant une forme modérée à sévère de dermatite atopique candidats à une thérapie systémique.

Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Publié le 6 août 2019
Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Inotrem, une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües, telles que le choc septique, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) lui a accordé l’autorisation de procéder à une « Investigational New Drug » (IND) aux États-Unis dans le cadre de son étude ASTONISH (Phase IIb) visant à étudier la sécurité, la tolérance et l’efficacité de nangibotide (LR12), son candidat médicament pour le choc septique.

Imcyse : Thomas Taapken nommé au poste de directeur exécutif et président du conseil

Publié le 6 août 2019
Imcyse : Thomas Taapken nommé au poste de directeur exécutif et président du conseil

Imcyse, société belge qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et prévenir des maladies chroniques sévères, vient d’annoncer la nomination de Thomas Taapken, un expert de l’industrie des biotechnologies, en tant que directeur exécutif et président du conseil d’administration.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents