Edition du 17-09-2019

Eurasanté obtient 2 millions d’euros pour la construction de son projet HUB-Usine Ecole

Publié le vendredi 5 juillet 2019

Eurasanté obtient 2 millions d'euros pour la construction de son projet HUB-Usine EcoleLa filière santé et nutrition des Hauts-de-France se dotera prochainement d’un bâtiment totem et d’une usine école sur le Parc Eurasanté, site d’excellence de la Métropole Européenne de Lille. Ce projet structurant pour la filière se veut être un outil d’attractivité et une plateforme technique de référence pour contribuer à la création d’emploi et au développement économique régional. Porté par Eurasanté, le projet HUB – USINE ÉCOLE, un ensemble immobilier composé de deux bâtiments de 3 000 m² et de 800 m² respectivement, représente un investissement de 10 millions d’euros.

Ce sont deux lieux attendus par l’ensemble des entrepreneurs, acteurs industriels et académiques de la filière santé et nutrition en région Hauts-de-France qui verront le jour sur le Parc Eurasanté (Lille) à horizon 2022. Le projet HUB-USINE ÉCOLE porté par Eurasanté, l’accélérateur des innovations santé et nutrition en région Hauts-de-France, est l’unique lauréat régional de l’appel à projets Plan d’Investissement d’Avenir « Filière d’Avenir », obtenant ainsi un financement de 2 millions d’euros pour sa construction.

Le Hub Eurasanté : lieu de convergence de la filière pour l’émergence d’innovations santé et nutrition

Le HUB Eurasanté offrira un nouveau lieu pour l’accueil des porteurs de projet et start-ups accompagnés par le Bio Incubateur et l’Accélérateur Eurasanté. Avec plus de 85 entreprises créées et 550 emplois générés depuis sa création en 2000, le Bio Incubateur Eurasanté a fait la démonstration du rôle majeur qu’il joue dans la valorisation de la recherche en santé, dans l’économie et dans l’émergence de nouvelles solutions au bénéfice des patients. Face au succès de ce dispositif d’aide à la création d’entreprises innovantes, enrichi début 2019 d’un nouveau programme dédié à l’accélération, les espaces manquent pour accueillir les porteurs de projets régionaux.

Le HUB Eurasanté se déploiera sur 3.000 m² pour proposer des espaces de bureaux, une zone de coworking, des laboratoires partagés, des salles de réunion et de créativité. Dans ce bâtiment, un espace de 150 m² sera mobilisé pour favoriser les rencontres et les collaborations entre acteurs de la filière avec un credo : l’open innovation, rendue possible grâce à cet espace conçu pour cocréer, tester, expérimenter des preuves de concept et des prototypes. En complément, un espace de 300 m² sera dédié aux activités évènementielles.
La présence de l’équipe Eurasanté sur place favorisera l’accompagnement au quotidien des acteurs de la filière, avec des expertises mobilisables directement pour aller plus vite et plus loin dans le développement de leurs activités.

« Je soutiens pleinement l’implantation au coeur de notre campus hospitalo-universitaire du HUB Eurasanté qui incarnera les forces de la filière nutrition-santé régionale. Ce HUB permettra aux professionnels du CHU de Lille, acteurs de soin, d’innovation et de recherche d’être au contact quotidien de leurs confrères issus d’autres laboratoires et établissements de soin, mais également des acteurs du monde de l’industrie, avec lesquels nous souhaitons développer encore plus de collaborations. C’est
dans l’innovation collaborative que se joue l’avenir de notre filière, et c’est là tout l’enjeu du projet de HUB Eurasanté », Frédéric BOIRON, Directeur Général du CHU de Lille.

Un showroom technologique, en partie mobile pour circuler ailleurs en région, complètera cet ensemble pour exposer les réussites de la filière. Cette vitrine contribuera à améliorer la visibilité nationale et internationale de la région, grâce à l’accueil de délégation étrangères plus nombreuses.
Le HUB Eurasanté est un projet attendu par l’ensemble des acteurs de la filière ; plus de 40 d’entre eux avaient d’ailleurs apporté leur soutien au projet au moment du dépôt du dossier de candidature à l’appel à projets du PIA, par la voie de lettres de soutien.

Une usine-école en partenariat avec le groupe IMT pour la formation aux métiers des industries pharmaceutiques et biotechnologiques

Le second bâtiment de 800 m² permettra de déployer sur un plateau technique de pointe une usine-école pour la formation des salariés et demandeurs d’emploi aux métiers offerts par les sites de production pharmaceutique et biotechnologiques en région. En partenariat avec le Groupe IMT (Institut des métiers et des technologies des industries pharmaceutiques et cosmétiques), ce lieu de formation aux process de fabrication industriel en conditions réelles permettra de former 1.500 personnes chaque année.
« En s’intégrant au coeur du Parc Eurasanté, il s’agit pour le Groupe IMT qui a déjà ouvert 4 usines écoles en France, de déployer son savoir-faire sur la Région Hauts-de-France qui comporte un tissu industriel dense et dynamique dans le secteur des industries de santé. Notre vocation, avec nos formations professionnelles, est de contribuer à améliorer l’adéquation formation – emploi et proposer à des jeunes et des demandeurs d’emploi de se qualifier aux spécificités des industries de santé et de s’insérer dans un secteur qui rencontre d’importantes difficultés de recrutement. Il est également nécessaire de proposer aux entreprises des méthodes pédagogiques innovantes afin d’accompagner leurs salariés vers les futures compétences de l’industrie pharma 4.0 », Hervé GALTAUD, Directeur Général du Groupe IMT.

Les retombées attendues pour la métropole européenne de Lille et la région des Hauts-de-France

Cette future vitrine emblématique des activités de la filière régionale aura une influence incontestable dans la création, l’implantation de nouvelles entreprises et pour attirer des nouveaux talents. Ce projet donnera un nouvel élan au développement du Parc Eurasanté, créé en 1994 et qui accueille à ce jour 170 entreprises employant 3.100 salariés

« Ce nouvel outil contribuera à l’attractivité régionale et aura pour effet d’augmenter les opportunités d’implantation d’entreprises exogènes grâce la notoriété accrue de la filière santé et nutrition des Hauts-de-France, une région déjà choisie par 1.900 entreprises étrangères et classée au 3ème rang des régions françaises les plus attractives pour les investissements étrangers, » témoigne Etienne VERVAECKE, Directeur Général d’Eurasanté.

Le projet HUB-USINE ECOLE est soutenu par les collectivités publiques locales, qui voient en ce projet un outil d’attractivité contribuant à la création d’emploi et développement économique régional.

Source : EURASANTÉ








MyPharma Editions

Poxel : lancement d’une étude de phase Ib à doses multiples et croissantes sur le PXL065 dans la NASH

Publié le 17 septembre 2019
Poxel : lancement d’une étude de phase Ib à doses multiples et croissantes sur le PXL065 dans la NASH

Poxel a annoncé aujourd’hui le lancement d’une étude de phase Ib randomisée, en double aveugle et avec contrôle placebo, chez des sujets sains afin d’évaluer l’innocuité, la tolérance et le profil pharmacocinétique (PK), et contribuer à la détermination de la dose pour une étude pivotale du PXL065. Cette étude vise à confirmer l’exposition relative et la proportionnalité des doses du PXL065.

Alain Eychène, nouveau directeur du pôle Recherche et Innovation de l’INCa

Publié le 17 septembre 2019
Alain Eychène, nouveau directeur du pôle Recherche et Innovation de l'INCa

Alain Eychène, directeur de recherche à l’Inserm, vient de prend la direction du pôle Recherche et Innovation de l’Institut national du cancer. De par cette nouvelle fonction, il devient également directeur de l’Institut multi-organismes cancer d’AVIESAN[1]. Il dirigera par ailleurs l’institut thématique cancer de l’Inserm.

Transgene : autorisation de démarrer en France les deux premiers essais cliniques de TG4050

Publié le 17 septembre 2019
Transgene : autorisation de démarrer en France les deux premiers essais cliniques de TG4050

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), de mener deux essais cliniques de Phase 1 de TG4050, premier candidat produit issu de la plateforme myvac™. TG4050 est une immunothérapie individualisée conçue pour permettre au système immunitaire des patients de lutter contre leurs tumeurs.

Menarini : Elcin Barker Ergun nommée PDG du groupe

Publié le 16 septembre 2019
Menarini : Elcin Barker Ergun nommée PDG du groupe

Le groupe pharmaceutique italien Menarini vient d’annoncer que son Conseil d’administration a nommé Elcin Barker Ergun au poste de présidente-directrice générale du groupe.

Diabète : Sanofi et Abbott s’associent pour intégrer les technologies de mesure de la glycémie et d’administration d’insuline

Publié le 16 septembre 2019
Diabète : Sanofi et Abbott s’associent pour intégrer les technologies de mesure de la glycémie et d’administration d’insuline

Deux leaders mondiaux du diabète, Sanofi et Abbott, vont collaborer pour intégrer les technologies de mesure de la glycémie et d’administration d’insuline afin de simplifier davantage la manière dont les patients atteints de diabète prennent en charge leur maladie.

GeNeuro : le temelimab montre des effets neuroprotecteurs à long terme dans la SEP récurrente-rémittente

Publié le 16 septembre 2019
GeNeuro : le temelimab montre des effets neuroprotecteurs à long terme dans la SEP récurrente-rémittente

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre des maladies neurologiques et des maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) et le diabète de type 1 (DT1), a annoncé aujourd’hui avoir présenté les effets neuroprotecteurs de temelimab chez les patients atteints de SEP, leur extension pendant 96 semaines, ainsi que l’utilisation sans danger et bien tolérée du candidat-médicament.

Noxxon : recrutement des patients dans l’essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Publié le 13 septembre 2019
Noxxon : recrutement des patients dans l'essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral, a annoncé le début du recrutement de patients nouvellement diagnostiqués d’un cancer du cerveau dans un essai clinique de phase I/II associant le NOX-A12, un inhibiteur du CXCL12, à la radiothérapie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents