Edition du 25-09-2018

Facteurs de risques : l’espérance de vie mondiale pourrait être augmentée de cinq ans selon l’OMS

Publié le mercredi 28 octobre 2009

Facteurs de risques : l'espérance de vie mondiale pourrait être augmentée de cinq ans selon l'OMSSelon un rapport publié hier par l’OMS, l’espérance de vie de la population mondiale pourrait être augmentée d’environ cinq ans si l’on s’attaquait à cinq facteurs de risques: l’insuffisance pondérale pendant l’enfance, les rapports sexuels à risque, l’alcoolisme, le manque d’eau potable, d’assainissement et d’hygiène, et l’hypertension. Ces cinq facteurs sont responsables de près de 15 millions de décès annuels.

Le rapport intitulé Global Health Risks décrit 24 facteurs qui ont une incidence sur la santé, qui sont à la fois environnementaux, comportementaux et physiologiques, tels que la pollution de l’air, le tabagisme ou la mauvaise alimentation. Le rapport appelle également l’attention sur l’effet combiné de plusieurs facteurs de risque. De nombreux décès et maladies sont provoqués par plusieurs facteurs de risque et pourraient être évités si l’on réduisait l’un quelconque de ceux-ci.

Selon Colin Mathers, coordonnateur de l’Unité mortalité et charge de morbidité à l’OMS, «plus du tiers des décès d’enfants dans le monde peuvent être attribués à quelques facteurs de risque nutritionnels tels que l’insuffisance pondérale pendant l’enfance, l’insuffisance de l’allaitement maternel et la carence en zinc.»

Huit facteurs de risque sont responsables à eux seuls de plus de 75% des cas de cardiopathie coronarienne, principale cause de mortalité dans le monde. Il s’agit de la consommation d’alcool, de l’hyperglycémie, du tabagisme, de l’hypertension artérielle, de l’indice de masse corporelle élevé, de l’hypercholestérolémie, d’une faible consommation de fruits et de légumes et de la sédentarité. La plupart de ces décès surviennent dans les pays en développement.

«Le fait de comprendre l’importance relative des facteurs de risque pour la santé aide les gouvernements à déterminer les politiques qu’ils souhaitent poursuivre» poursuit Mathers. «De nombreux pays sont confrontés à une association complexe de facteurs de risque. Les pays peuvent se fonder sur ce type de données ainsi que sur d’autres informations concernant les politiques et leur coût pour élaborer leur programme d’action sanitaire.»

Autres conclusions:

  • neuf risques environnementaux et comportementaux ainsi que sept causes infectieuses sont responsables de 45% de décès par cancer dans le monde;
  • au niveau mondial, le surpoids et l’obésité entraînent plus de décès que l’insuffisance pondérale;
  • les environnements à risque et malsains sont responsables d’un décès d’enfant sur quatre dans le monde;
  • 71% des décès par cancer du poumon sont dus au tabagisme;
  • dans les pays à faible revenu, des carences nutritionnelles faciles à corriger provoquent la mort d’un enfant sur 38 avant l’âge de cinq ans;
  • les dix principaux risques évitables réduisent l’espérance de vie d’environ sept ans au niveau mondial et de plus de dix ans dans la région africaine.

Le rapport utilise un grand nombre de données obtenues dans le cadre d’études menées par l’OMS et d’autres études scientifiques. Il estime les effets de 24 risques pour la santé sur la mortalité, la morbidité et les traumatismes par région, âge, sexe et niveau de revenu des pays pour l’année 2004. Il s’agit des données les plus récentes disponibles en raison du temps nécessaire à leur collecte et à leur analyse.

Lire le rapport Global Health Risks – en anglais








MyPharma Editions

Inventiva crée un groupe de travail indépendant sur la NASH

Publié le 25 septembre 2018
Inventiva crée un groupe de travail indépendant sur la NASH

Inventiva a annoncé la création de l’initiative panNASH(TM)*, un groupe de travail sous forme de comité composé d’experts internationaux indépendants, qui visera à promouvoir la visibilité et la compréhension de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), à partager leur expertise en la matière et à établir la meilleure approche dans le traitement de cette maladie.

Bayer présente le site « Mon Corps ma Contraception »

Publié le 25 septembre 2018
Bayer présente le site "Mon Corps ma Contraception"

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Contraception, Bayer présente une approche différente choisie pour apporter des informations de qualité tout en adoptant un ton frais et parfois décalé et en valorisant les nouveaux canaux digitaux.

Lancement du Pfizer Healthcare Hub en France

Publié le 25 septembre 2018
Lancement du Pfizer Healthcare Hub en France

Pfizer, en partenariat avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM) et son incubateur iPEPS, a annoncé la création du Pfizer Healthcare Hub France chez Station F. Ce programme vise à accélérer le développement de solutions digitales de santé en conjuguant les expertises de Pfizer et celles de start-ups engagées à ses côtés.

Advicenne : arrivée de deux profils très séniors

Publié le 25 septembre 2018
Advicenne : arrivée de deux profils très séniors

Advicenne, société pharmaceutique spécialiste du développement de produits thérapeutiques adaptés à l’enfant et à l’adulte pour le traitement de maladies orphelines néphrologiques et neurologiques, a annoncé la nomination de Charlotte Sibley en tant qu’administratrice indépendante au Conseil d’Administration, et de Paul Michalet au poste de Directeur Général Délégué Finance et Administration.

Genfit : évolution organisationnelle en vue d’une année 2019 charnière

Publié le 25 septembre 2018
Genfit : évolution organisationnelle en vue d’une année 2019 charnière

Genfit, société biopharmaceutique focalisée sur la découverte et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques visant les maladies du foie, a annoncé un certain nombre d’évolutions organisationnelles destinées à accompagner sa transformation d’une société de R&D en biotechnologies à une société biopharmaceutique intégrée.

Transgene lance myvac™ , une immunothérapie individualisée contre les tumeurs solides

Publié le 25 septembre 2018
Transgene lance myvac™ , une immunothérapie individualisée contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies contre les cancers et les maladies infectieuses, lance myvac™ , une immunothérapie individualisée contre le cancer reposant sur un vecteur viral, qui entrera en clinique dès 2019.

AbbVie : avis favorable du CHMP pour Venclyxto® en association avec le rituximab

Publié le 24 septembre 2018
AbbVie : avis favorable du CHMP pour Venclyxto® en association avec le rituximab

AbbVie, la société biopharmaceutique américaine, vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable concernant le traitement Venclyxto® (vénétoclax) en association avec le rituximab pour les patients présentant une leucémie lymphoïde chronique en rechute/réfractaire (LLC R/R) ayant déjà reçu au moins une ligne de traitement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions