Edition du 13-08-2022

France Biotech rend hommage au Pr Donny Strosberg

Publié le lundi 19 mars 2012

France Biotech, l’association française des entrepreneurs en Science de la Vie, rend hommage au Professeur Donny Strosberg, décédé le 15 mars 2012 à l’âge 67 ans, l’un des fondateurs de France Biotech. « Sa disparation brutale est également une grande perte pour la biotechnologie française dont il a été un des pionniers et créateurs », souligne l’association.

Donny Strosberg, professeur dans le Département d’Infectiologie Scripps Research Institute (Floride), est décédé brusquement le 15 Mars à l’âge de 67 ans. Donny a été l’un des premiers membres du corps professoral à se joindre au Scripps Florida, en Janvier 2005, et à devenir un membre dévoué et productif du département d’Infectiologie. Ce faisant, il se détache de ses racines européennes pour devenir un citoyen enthousiaste de Floride. Expérimenté et compétent, il était généreux dans son aide et conseils. Scripps a perdu un collègue précieux et apprécié.

Donny a obtenu son doctorat en 1970 de l’Université Libre de Bruxelles, en Belgique. Après un stage postdoctoral au Massachusetts General Hospital et à l’Université de Harvard, il a servi comme instructeur et ensuite comme professeur invité à la Harvard Medical School. Il est ensuite retourné à l’Université Libre de Bruxelles, en tant que membre du corps professoral, et a tenu une chaire à l’Université de Paris. De 1986 à 1990, il était chef de l’unité de biologie moléculaire des récepteurs à l’Institut Pasteur, puis, pendant huit ans, il a été directeur de l’unité immunopharmacologie moléculaire et vice-président de l’Institut Cochin de génétique moléculaire. Le Pr Donny Strosberg est devenu reconnu au cours de cette période pour ses travaux sur les fondements génétiques de l’obésité.

En plus de ses réalisations scientifiques, Donny avait un talent pour les affaires. Il a notamment cofondé Chemunex SA, Incyte et Praecis et a été le fondateur et Président Directeur Général d’Hybrigenics de 1999 à 2004 et est resté Membre du Conseil d’Administration de la société par la suite.

Dans son laboratoire de l’Institut Scripps Florida, le Pr Strosberg a porté ses travaux de recherche sur le virus de l’hépatite C (VHC) à la recherche d’une nouvelle approche pour attaquer le virus, en ciblant les protéines de base du virus. La protéine de capside joue plusieurs rôles dans le cycle viral dans la cellule hôte, en particulier dans l’assemblage de la nucléocapside de l’hépatite C (enveloppe extérieure), une étape essentielle dans la formation de particules virales infectieuses. Son laboratoire a également développé des tests pour le suivi de ces interactions virales protéine-protéine dans le but d’identifier des inhibiteurs qui bloquent la production de virus.

Tout récemment le Pr Donny Strosberg a appliqué ses travaux de recherche sur une nouvelle approche du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et a également poursuivi ses travaux sur les maladies métaboliques. Après avoir été impliqué dans le monde de l’entreprise pendant de nombreuses années, Strosberg appréciait d’être de retour dans le laboratoire.

Au fil des années, Donny a formé 45 doctorants et près de deux fois plus de stagiaires postdoctoraux. Il a reçu de nombreux prix et distinctions, à la fois aux États-Unis et organisations scientifiques européennes et est l’auteur de nombreux brevets et de plus de 410 articles scientifiques.

En plus de son poste au Scripps Florida, Donny a tenu une chaire de professeur adjoint à la Florida Atlantic University, a été professeur permanent à l’Université de Paris VII où il a fondé l’école doctorale B2M, il a été conseil à l’Institut Pasteur et dans de nombreuses sociétés de biotechnologie. Le Pr Donny Strosberg a été membre de l’Organisation européenne de biologie moléculaire et de l’Association américaine des immunologistes, ainsi que rédacteur en chef adjoint pour les produits biologiques et la découverte du médicament. Expert en protéomique pour Genetic Engineering News, il était également membre du conseil du Medical Center de St. Mary.

 Source : France Biotech








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents