Edition du 03-03-2021

Galderma : des résultats positifs de Phase 2b sur le nemolizumab dans la dermatite atopique

Publié le vendredi 2 novembre 2018

Galderma : des résultats positifs de Phase 2b sur le nemolizumab dans la dermatite atopiqueGalderma, l’activité de solutions médicales de Nestlé Skin Health, a annoncé les résultats positifs d’une étude de gamme posologique de Phase 2b sur le nemolizumab chez les patients adultes souffrant de dermatite atopique (DA), une forme grave et chronique d’eczéma.

Le nemolizumab, un anticorps monoclonal sous-cutané expérimental du récepteur A anti-IL-31, a rempli le critère principal d’amélioration supérieure pour les scores de l’indice de surface et de gravité de l’eczéma (EASI) par rapport au niveau de base, en comparaison avec un placebo, et a atteint les critères secondaires de pertinence majeure dans l’amélioration de la qualité de vie, comme par exemple le score de l’échelle de notation numérique (NRS) pour les pics de prurit en comparaison avec le niveau de base.

« Ces données cliniques, associées aux résultats de la phase préalable 2a de notre partenaire de licence Chugai, viennent étayer les preuves scientifiques grandissantes du rôle important que peut jouer l’IL31 dans le domaine des dermatites atopiques. Ces résultats participent clairement au choix des doses et vont nous permettre de poursuivre le développement tel qu’il a été planifié. Nous confirmons notre intention de soumettre le nemolizumab à une phase 3 en 2019 « , déclare Thibaud Portal, Ph.D., vice-président de l’activité Galderma’s Prescription.

La dermatite atopique est une maladie inflammatoire chronique de la peau, et représente la forme d’eczéma la plus répandue. Elle débute souvent pendant l’enfance et peut perdurer à l’âge adulte, bien qu’elle puisse, chez certains patients, se déclarer à l’âge adulte. La dermatite atopique modérée à sévère se caractérise par une réponse allergique déclenchée par un sous-ensemble de cellules immunitaires, appelées cellules T auxiliaires de Type 2, ou cellules Th2. L’IL-31, une cytokine libérée par les cellules Th2, est impliquée dans le prurit associé à la dermatite atopique en interagissant avec le récepteur alpha IL-31 exprimé par les neurones, et joue vraisemblablement aussi un rôle dans l’inflammation de la peau liée à la DA et dans l’affaiblissement de la barrière cutanée lié à la DA. Les formes modérées à sévères de dermatite atopique peuvent se caractériser par une sécheresse cutanée prononcée, et des lésions cutanées marquées par des rougeurs, une infiltration/papulation, une formation de croûtes/un suintement, et une lichénification, avec des périodes d’aggravation des lésions accompagnée de démangeaisons intenses, et de dommages cutanés pouvant provoquer des infections secondaires. La dermatite atopique modérée à sévère peut avoir un impact négatif sur la vie des patients et engendrer une souffrance à cause des démangeaisons, du déficit de sommeil et de la dépression qui en résulte.

Le nemolizumab est un anticorps monoclonal humanisé, dirigé contre l’IL-31R alpha, qui bloque la signalisation IL-31. Initialement développé par Chugai, la licence du nemolizumab a par la suite été attribuée à Nestlé Skin Health en 2016. Le nemolizumab est un agent expérimental en cours de développement clinique. Son profil d’innocuité et d’efficacité n’a pas encore été entièrement évalué par une autorité de réglementation.

Source : Galderma








MyPharma Editions

MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Publié le 3 mars 2021
MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Entreprise mondiale consacrée à la recherche indépendante en cancérologie, MEDSIR a lancé l’essai clinique phase II PECATI, qui vise à explorer une nouvelle option de traitement pour les patients atteints de tumeurs thymiques avancées, un cancer peu fréquent. L’étude évaluera l’efficacité et la sécurité de l’association de pembrolizumab et de lenvatinib chez des patients atteints de carcinome thymique ou de thymome B3 métastatique.

CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

Publié le 3 mars 2021
CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

CVasThera, société biopharmaceutique spécialisée dans la R&D de médicaments innovants pour les pathologies cardiovasculaires et intestinales, vient d’annoncer une levée de fonds de 1,3 million d’euros lors d’un tour de table d’amorçage. Cette levée vient tripler l’apport en fonds propres et le capital de la société, sécurisant ainsi le financement nécessaire à la réalisation des études précliniques pour le composé CVT120165, un candidat médicament dans le traitement de la maladie de Crohn.

VIH : les chercheurs d’Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Publié le 3 mars 2021
VIH : les chercheurs d'Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Abbott a annoncé le 2 mars qu’une équipe de scientifiques a découvert en République démocratique du Congo (RDC) un nombre inhabituellement élevé de personnes testées positives en anticorps VIH, mais dont la charge virale est faible ou non détectable et ce, sans aucun traitement antirétroviral. Ces personnes sont appelées contrôleurs d’élite du VIH.

LFB : l’EMA valide le dépôt de la demande d’AMM d’eptacog beta (activé), un facteur de coagulation VIIa recombinant

Publié le 2 mars 2021
LFB : l'EMA valide le dépôt de la demande d'AMM d’eptacog beta (activé), un facteur de coagulation VIIa recombinant

Le LFB, le groupe biopharmaceutique qui développe, fabrique et commercialise des médicaments dérivés du sang et des protéines recombinantes pour la prise en charge des patients atteints de pathologies graves et souvent rares, vient d’annoncer que l’Agence européenne des médicaments (EMA), l’autorité réglementaire européenne, a validé le dépôt de la demande d’autorisation de mise sur le marché d’eptacog beta, un facteur de coagulation VIIa recombinant (rFVIIa).

Abionyx : les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare publiés dans « Annals of Internal Medecine »

Publié le 2 mars 2021
Abionyx : les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare publiés dans « Annals of Internal Medecine »

Abionyx Pharma vient d’annoncer les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare qui sont publiés en exclusivité dans la revue scientifique « Annals of Internal Medicine », la revue de médecine interne la plus citée et la mieux classée dans la catégorie Médecine.

Industrie pharmaceutique : accord sur les salaires minima pour l’année 2021

Publié le 2 mars 2021

A l’issue de deux réunions de négociations les 7 janvier et 18 février dernier, le Leem a proposé à la signature un accord collectif revalorisant l’ensemble des salaires minima conventionnels de 0,8 % au 1er janvier 2021.

Abivax : le Dr Sophie Biguenet nommée Directrice Médicale

Publié le 2 mars 2021
Abivax : le Dr Sophie Biguenet nommée Directrice Médicale

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui vise à moduler le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé la nomination du Dr Sophie Biguenet en tant que Directrice Médicale à compter du 1er mars 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents