Edition du 08-05-2021

GeNeuro débute son étude de phase IIb dans la sclérose en plaques

Publié le mercredi 1 juin 2016

GeNeuroGeNeuro, société biopharmaceutique suisse qui développe de nouveaux traitements contre les maladies auto-immunes, en particulier la sclérose en plaques (SEP), a annoncé mardi le traitement des premiers patients de son étude de phase IIb avec son produit GNbAC1 contre les formes récurrentes/rémittentes de la sclérose en plaques.

GNbAC1 est le premier candidat médicament utilisé en phase clinique à cibler directement une cause potentielle de la SEP. Il s’agit d’un anticorps monoclonal visant à neutraliser MSRV-Env, une protéine liée aux composantes inflammatoires et neurodégénératives de la maladie.

« Le but de cette étude de phase IIb est de démontrer l’efficacité du GNbAC1 pour le traitement de la SEP. Cette nouvelle approche thérapeutique ciblant la protéine MSRV-Env vise à neutraliser à la source des composantes inflammatoires de la maladie et à restaurer la capacité de remyélinisation du cerveau », explique le Dr François Curtin, Directeur Général Adjoint de GeNeuro. « Bloquer une cause de la SEP, contrairement aux traitements actuels qui interfèrent avec le système immunitaire, ouvrirait un nouveau paradigme thérapeutique pour les patients atteints de SEP ».

L’étude clinique en double aveugle contre placebo CHANGE-MS (Clinical trial assessing the HERV-W Env Antagonist GNbAC1 for Efficacy in Multiple Sclerosis) prévoit le recrutement de 260 patients au travers de 69 centres cliniques situés dans 13 pays européens. Le principal critère d’évaluation de l’étude est le nombre cumulé de lésions cérébrales actives mises en évidence par IRM à 6 mois, puis à 12 mois accompagnée d’une évaluation clinique des patients. Les premiers résultats de l’étude sont attendus au quatrième trimestre 2017.

Un partenariat avec Servier
L’étude CHANGE-MS est entièrement financée par un partenariat avec Servier de 362,5 millions d’euros signé en 2014, impliquant la participation de Servier au développement et à la commercialisation potentielle du GNbAC1 dans la sclérose en plaques à travers le monde, à l’exception des marchés américain et japonais.

« Le franchissement de cette étape clinique, la première depuis notre introduction en Bourse à Paris en avril 2016 et la levée de 33 millions d’euros, est une avancée importante dans le développement du GNbAC1 dans la SEP avec Servier », conclut Jesús Martin-Garcia, CEO de GeNeuro. « Grâce au succès de notre introduction en Bourse, nous allons également pouvoir démarrer les études cliniques du GNbAC1 dans la SEP aux États-Unis, marché sur lequel GeNeuro a conservé tous les droits, et initier de nouvelles études sur d’autres maladies auto-immunes, telles que le diabète de type 1 et la polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique (PDIC), une maladie neurologique orpheline ».

Source : GeNeuro








MyPharma Editions

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Publié le 5 mai 2021
Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19Sanofi a annoncé avoir conclu un accord avec Moderna, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de la biotech américaine afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents