Edition du 05-08-2021

GeNeuro présente des données soutenant le rôle pathogène d’une protéine rétrovirale endogène (HERV-W ENV) dans les syndromes neuropsychiatriques post-COVID

Publié le mardi 6 juillet 2021

GeNeuro présente des données soutenant le rôle pathogène d'une protéine rétrovirale endogène (HERV-W ENV) dans les syndromes neuropsychiatriques post-COVIDGeNeuro a présenté de nouvelles données lors des premières « Journées Neurosciences Psychiatrie et Neurologie » les 1er et 2 juillet à Paris, porte Maillot, montrant que la symptomatologie neuropsychiatrique observée chez les patients atteints de syndromes « post-COVID » pourrait être due à l’activation de l’expression de HERV-W ENV par la COVID-19 chez ces personnes, et à sa persistance longtemps après la phase aiguë. Ces données soutiennent une hypothèse biologique qui pourrait expliquer pourquoi tant de patients COVID-19 développent des symptômes neurologiques et psychiatriques à long terme, et qui peut ouvrir la porte à une intervention thérapeutique avec le temelimab contre HERV-W ENV.

Selon des études récentes à grande échelle, plus de 10% des personnes infectées par le SARS-CoV-2 ne se rétablissent pas complètement et/ou développent de nouveaux symptômes, avec une forte proportion d’affections neurologiques et/ou psychiatriques. Il convient de noter que dans plus de 90%1 des cas, les symptômes initiaux du COVID-19 n’étaient pas suffisamment graves pour justifier une hospitalisation. Avec plus de 176 millions de cas confirmés de COVID-19 dans le monde2, dont plus de 80 millions aux Etats-Unis et en Europe, ce problème est désormais reconnu comme une urgence de santé publique majeure, car il pourrait toucher des millions de personnes.

« Nous sommes confrontés à une vague d’épisodes dépressifs et de troubles cognitifs survenant parfois plusieurs mois après une infection par la Covid-19 indépendamment de la sévérité de leur phase aiguë », a déclaré le Pr. Marion Leboyer, directeur du département de psychiatrie des Hôpitaux Universitaires Henri Mondor (‘Université Paris Est Créteil) et directrice de la Fondation FondaMental. « Des publications précédentes ont établi un lien entre la survenue de troubles psychotiques chez des patients porteurs de marqueurs d’inflammation et de la protéine d’enveloppe du rétrovirus humain endogène (HERV-W ENV). Enfin, des données encore préliminaires ont mis en évidence une augmentation importante des taux de cette protéine HERV-W ENV chez des patients présentant en période post-COVID des symptômes neuropsychiatriques. Cette découverte, que nous allons tester sur une vaste cohorte d’échantillons de patients, pourrait être un élément clé pour comprendre le problème et ouvrir des options de traitement ».

Des publications récentes ont montré que l’expression de HERV-W ENV était déclenchée par le SARS-CoV-2 in vitro dans les globules blancs d’environ 20% des donneurs sains, suggérant une susceptibilité individuelle. Cette protéine a aussi été détectée dans le sang de patients COVID-19 hospitalisés où la quantité d’expression dans les lymphocytes était associée à la gravité d’évolution de la maladie.

Les données présentées par le Dr. Hervé Perron, CSO de GeNeuro, lors de ce congrès révèlent que lors d’une infection par la COVID-19, l’expression de HERV-W ENV peut également être déclenchée dans le cerveau, spécifiquement dans les cellules microgliales qui sont aussi des cellules de l’immunité innée résidant dans le cerveau. L’expression de HERV-W ENV dans cet organe n’avait jusque-là été observée que dans le contexte de maladies neurologiques chroniques telles que la sclérose en plaques ou certaines formes inflammatoires de schizophrénie, où elle alimente l’inflammation locale et des mécanismes neurodégénératifs. Dans les suites de la COVID-19, la persistance de la présence de HERV-W ENV a également été observée dans le sang suite à l’analyse de données préliminaires de patients souffrant de troubles dépressifs et/ou cognitifs post-COVID.

Sous l’égide et avec le financement de la Fondation FondaMental, le Pr. Leboyer a fédéré de prestigieux hôpitaux universitaires de neuropsychiatrie en France, en Belgique et en Italie pour rassembler une cohorte de plus de 300 échantillons de patients présentant des troubles neuropsychiatriques post-COVID qui seront analysés cet été pour la mesure de HERV-W ENV et des biomarqueurs inflammatoires au laboratoire INSERM « We-Met » de l’Université de Toulouse. « Notre objectif est de quantifier plus précisément le lien entre ces biomarqueurs et les troubles dépressifs et cognitifs dont souffrent les patients post-COVID, afin d’ouvrir la voie à ce qui serait l’une des premières approches diagnostiques et thérapeutiques dans cette indication », a déclaré le Pr. Leboyer.

Le candidat médicament le plus avancé de GeNeuro, le temelimab, a été développé pour neutraliser le HERV-W ENV et pourrait offrir une première option thérapeutique pour les patients affectés par les syndromes neuropsychiatriques post-COVID. Le temelimab a montré des résultats très prometteurs dans les essais de phase II contre les marqueurs IRM de la neurodégénérescence dans la SEP, avec une excellente tolérance et sécurité sur plus de 200 patients traités pendant 2 ans ou plus.

« Le post-COVID apparaît comme un problème majeur de santé à l’échelle mondiale après l’infection par la COVID-19 », a déclaré Jesús Martin-Garcia, PDG de GeNeuro. « Nous remercions le Professeur Leboyer et ses partenaires académiques pour leur réaction rapide, généreuse et approfondie face à la crise post-COVID et si, comme nous l’attendons, l’analyse de ces grandes cohortes confirme le résultat des études pilotes, nous nous engageons à mener un essai clinique avec ces partenaires pour offrir aux patients une option thérapeutique contre ces affections très invalidantes ».

Références :

– E. Balestrieri et al, “Evidence of the pathogenic HERV-W envelope expression in T lymphocytes in association with the respiratory outcome of COVID-19 patients”, The Lancet EBioMedicine, April 2021
https://www.thelancet.com/journals/ebiom/article/PIIS2352-3964(21)00134-1/fulltext

– B. Charvet et al, “SARS-CoV-2 induces transcription of human endogenous retrovirus RNA followed by type W envelope protein expression in human lymphoid cells”, Research Square, April 2021
https://www.researchsquare.com/article/rs-301236/v1

– M. Garcia-Montojo et al, “HERV-W envelope expression in blood leukocytes as a marker of disease severity of COVID-19”, The Lancet EBioMedicine, May 2021
https://www.thelancet.com/journals/ebiom/article/PIIS2352-3964(21)00156-0/fulltext

1 Source: United Kingdom Office for National Statistics
2 Source: European Centre for Disease Prevention and Control. Prise en compte uniquement des cas signalés, sans extrapolation pour les cas non diagnostiqués/non signalés.

Source et visuel : GeNeuro








MyPharma Editions

Chikungunya : Valneva annonce des résultats positifs pour l’étude pivot de Phase 3 de son candidat vaccin à injection unique

Publié le 5 août 2021
Chikungunya : Valneva annonce des résultats positifs pour l’étude pivot de Phase 3 de son candidat vaccin à injection unique

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour l’étude pivot de Phase 3 de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. VLA1553 a récemment reçu le statut de «Breakthrough Therapy » de l’autorité de santé américaine (FDA).

La Commission européenne approuve un nouveau contrat avec Novavax pour un vaccin potentiel contre la COVID-19

Publié le 5 août 2021
La Commission européenne approuve un nouveau contrat avec Novavax pour un vaccin potentiel contre la COVID-19

La Commission européenne a approuvé le 4 août 2021 son septième contrat d’achat anticipé (CAA) avec une entreprise pharmaceutique afin de garantir l’accès à un vaccin potentiel contre la COVID-19 au 4e trimestre de 2021 et en 2022.

Le Pr Fabrice Barlesi nommé directeur général de Gustave Roussy

Publié le 3 août 2021
Le Pr Fabrice Barlesi nommé directeur général de Gustave Roussy

Le Ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a nommé par arrêté le Professeur Fabrice Barlesi, Directeur Général de Gustave Roussy pour une durée de cinq ans à compter du 1er aout 2021. Il succède au Professeur Jean-Charles Soria qui quittera ses fonctions avant la fin de son mandat pour des raisons familiales.

Sanofi va acquérir Translate Bio, spécialiste de l’ARN messager, pour 3,2 milliards de dollars

Publié le 3 août 2021
Sanofi va acquérir Translate Bio, spécialiste de l’ARN messager, pour 3,2 milliards de dollars

Sanofi a annoncé mardi avoir conclu un accord définitif avec Translate Bio, une entreprise américaine spécialisée dans le développement clinique de médicaments à ARN messager, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français va se porter acquéreur de la totalité des actions en circulation de Translate Bio au prix de 38 dollars par action, soit une transaction en numéraire valorisée approximativement à 3,2 milliards de dollars.

Ipsen conclut un partenariat exclusif avec Exicure dans les maladies neurodégénératives rares

Publié le 2 août 2021
Ipsen conclut un partenariat exclusif avec Exicure dans les maladies neurodégénératives rares

Ipsen et Exicure, une société de biotechnologie américaine, ont signé un accord de collaboration exclusif pour la recherche, le développement et la commercialisation de nouveaux acides nucléiques sphériques (SNA) dans le traitement potentiel de la maladie de Huntington et du syndrome d’Angelman.

Erytech : désignation Fast Track de la FDA américaine pour eryaspase dans le traitement de la LAL hypersensible

Publié le 30 juillet 2021
Erytech : désignation Fast Track de la FDA américaine pour eryaspase dans le traitement de la LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé à eryaspase la désignation « Fast Track » pour le traitement des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à l’asparaginase pégylée dérivée d’E. coli (PEG-ASNase).

Onxeo : le Dr Shefali Agarwal nommée présidente du conseil d’administration

Publié le 30 juillet 2021
Onxeo : le Dr Shefali Agarwal nommée présidente du conseil d'administration

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé la nomination du Dr Shefali Agarwal en tant que présidente du conseil d’administration de la société.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents