Edition du 11-07-2020

Genfit : elafibranor désigné Médicament orphelin par la FDA et l’EMA

Publié le lundi 29 juillet 2019

Genfit : elafibranor désigné Médicament orphelin par la FDA et l’EMAGenfit, société biopharmaceutique qui développe des solutions thérapeutiques et diagnostiques innovantes dans le domaine des maladies du foie, notamment d’origine métabolique, a annoncé aujourd’hui que la Food and Drug Administration (FDA) américaine et que l’European Medicines Agency (EMA) ont toutes les deux accordé la désignation d’Orphan Drug à elafibranor, agoniste des PPAR alpha/delta, pour le traitement de la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

La PBC est une maladie cholestatique du foie qui affecte les canaux biliaires, engendrant une fibrose des tissus hépatiques, voire une cirrhose. Les causes de la maladie restent aujourd’hui encore inconnues. La PBC touche majoritairement les femmes, et, à ce jour, de nombreux patients ne répondent pas aux traitements existants ce qui représente un besoin médical non-satisfait important.

Au cours d’un essai clinique de Phase 2 mené contre placebo chez des patients atteints de PBC et présentant une réponse inadéquate à l’UDCA, elafibranor a atteint le critère principal de réduction de l’ALP, versus placebo, de manière très claire et statistiquement significative. L’effet bénéfique constaté chez les patients inclut une amélioration des marqueurs cholestatiques (GGT, 5’-nucléotidase), lipidiques (cholestérol total, LDL et triglycérides) et anti-inflammatoires (IgM, CRP, haptoglobine et fibrinogène). L’amélioration de ces marqueurs est conforme aux observations faites lors de l’essai de Phase 2 dans la NASH, et essentielle dans le cadre d’une maladie cholestatique comme la PBC, mais également dans le cas de la NASH, considérée comme la manifestation hépatique du syndrome métabolique.

Dans cet essai, elafibranor a également atteint le critère composite utilisé pour l’enregistrement des médicaments dans la PBC, apportant des éléments de preuves supplémentaires quant à son potentiel pour traiter cette pathologie, et des informations solides confirmant son profil hautement compétitif.

Plus tôt cette année, elafibranor a reçu de la FDA la désignation de Breakthrough Therapy pour le traitement de la PBC, à la suite de la présentation détaillée des résultats positifs de cet essai clinique de Phase 2 lors de l’EASL 2019.

Dr Velimir A. C. Luketic, MD, Division de Gastroentérologie, Hépatologie et Nutrition, Virginia Commonwealth University School of Medicine, Richmond, VA (États-Unis) a commenté : « Elafibranor a démontré en à peine 12 semaines un impact anti-cholestatique important chez des patients atteints de PBC et présentant une réponse inadéquate à l’UDCA. L’amplitude des effets observés sur les marqueurs de dysfonction hépatique et de l’inflammation renforce notre confiance quant à la capacité de la molécule de répondre au besoin médical des patients souffrant de cette maladie grave. Au-delà des bénéfices cliniques, elafibranor a également démontré un profil de sécurité et de tolérabilité favorable, apportant même potentiellement un effet antipruritique, répondant ainsi à un symptôme spécifique de la PBC. »

Dr Pascal Birman, Directeur Médical Adjoint de GENFIT, a ajouté : « La PBC est une maladie dévastatrice avec très peu d’options thérapeutiques. En outre, ces traitements sont souvent insuffisants pour provoquer une réponse adéquate chez le patient. C’est pourquoi il est urgent de mettre à disposition des patients de nouvelles solutions thérapeutiques, et c’est aussi l’une des raisons pour laquelle nous bénéficions du soutien des agences réglementaires américaine et européenne. Nos résultats de Phase 2 très positifs dans la PBC apportent un réel espoir pour les patients et leurs familles. Nous prévoyons de lancer l’essai de Phase 3 au cours de l’année, afin de continuer à démontrer l’efficacité et l’innocuité d’elafibranor dans la PBC. »

Source : Genfit








MyPharma Editions

Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d’euros à CureVac

Publié le 10 juillet 2020
Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d'euros à CureVac

La Banque européenne d’investissement (BEI) et CureVac, une société biopharmaceutique clinique qui développe une nouvelle classe de médicaments transformateurs basés sur l’ARNm optimisé, ont conclu un accord de prêt de 75 millions d’euros afin de soutenir le développement en cours dans cette société de vaccins contre les maladies infectieuses, notamment son candidat vaccin CVnCoV visant à prévenir les infections par le SARS-CoV-2.

Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Publié le 9 juillet 2020
Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Transgene et Hypertrust Patient Data Care annoncent le lancement opérationnel de la première solution de blockchain dédiée aux essais cliniques de traitements personnalisés. Cette solution « cloud » repose sur le produit d’Hypertrust X-Chain for Clinical Trials. Elle permet de surveiller et d’orchestrer l’ensemble des processus liés à la conception et à la fabrication du vaccin thérapeutique individualisé TG4050 de Transgene.

Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Publié le 9 juillet 2020
Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Biogen et Eisai ont annoncé que Biogen a finalisé la soumission d’une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (licence de produit biologique – BLA) à la Food and Drug Administration (FDA) pour l’aducanumab, un médicament candidat dans la maladie d’Alzheimer. Cette soumission fait suite aux discussions menées par Biogen avec la FDA et inclut les données cliniques des études de phase 3 EMERGE et ENGAGE, et de l’étude de phase 1b PRIME.

Valbiotis : feu vert pour l’étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Publié le 8 juillet 2020
Valbiotis : feu vert pour l'étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé avoir reçu l’avis favorable du CPP et l’autorisation de l’ANSM de lancer l’étude clinique internationale de Phase II/III REVERSE-IT avec TOTUM-63, pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2.

Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Publié le 8 juillet 2020
Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Mardi 7 juillet, l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) Genopole a nommé Gilles Lasserre, nouveau directeur général de Genopole. M. Lasserre entrera en fonction le 1er septembre succédant à Anne Jouvenceau, directrice générale adjointe qui a occupé le poste en intérim depuis le départ de Jean-Marc Grognet, en février 2020.

Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Publié le 7 juillet 2020
Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, et le Luxembourg Institute of Health (LIH), un institut de recherche public de pointe dans le domaine des sciences biomédicales, viennent d’annoncer la mise en place d’un programme collaboratif.

Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Publié le 7 juillet 2020
Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Servier et l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont signé un accord de partenariat pour accélérer la recherche contre la maladie de Parkinson, en s’appuyant sur une nouvelle méthode de criblage (screening) de « petites » molécules, développée par le professeur Salvador Ventura (PhD), chef de groupe à l’Institut de biotechnologie et de biomédecine (IBB) et au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’UAB.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents