Edition du 19-08-2019

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Servier : avis favorable du CHMP pour Lonsurf® dans le cancer gastrique métastatique précédemment traité

Publié le vendredi 26 juillet 2019

Servier : avis favorable du CHMP pour Lonsurf® dans le cancer gastrique métastatique précédemment traitéServier et Taiho Oncology ont annoncé aujourd’hui que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable concernant Lonsurf® (trifluridine/tipiracil) pour le traitement des patients adultes atteints d’un cancer gastrique métastatique, y compris d’un adénocarcinome de la jonction gastro-oesophagienne, ayant déjà été traités par au moins deux schémas thérapeutiques systémiques antérieurs pour une maladie de stade avancé.

L’avis du CHMP va maintenant être envoyé à la Commission européenne (CE) pour l’adoption de la décision.

En Europe, le cancer gastrique touche environ 130 000 personnes par an1 et on estime que 40 % de ces patients développeront une maladie métastatique2. Pour les patients présentant une maladie avancée ou métastatique, les options thérapeutiques sont limitées et sont souvent palliatives.

« L’avis favorable du CHMP concernant LONSURF est très apprécié. Il reste peu d’options thérapeutiques pour les patients atteints d’un cancer gastrique métastatique, il est donc primordial que de nouveaux traitements soient disponibles. L’essai de phase III TAGS a démontré que LONSURF était efficace et toléré chez ces patients et leur offrait de précieux mois de vie », a déclaré le professeur Josep Tabernero, Chef du service d’oncologie médicale de l’Hôpital universitaire Vall d’Hebron à Barcelone et Directeur de l’Institut d’oncologie de Vall d’Hébron (VHIO).

La demande d’autorisation de mise sur le marché a été étayée par les données issues de l’essai de phase III international TAGS (TAS-102 Gastric Study). Il s’agissait d’une étude randomisée en double aveugle évaluant LONSURF associé aux meilleurs soins de soutien (MSS) par rapport à un placebo associé aux MMS chez des patients présentant un cancer gastrique métastatique réfractaire aux traitements standards. LONSURF a démontré une amélioration significative de la survie globale (SG) (RR = 0,69 [IC à 95% 0,56-0,85], p = 0,00029) par rapport au placebo associé aux MSS. La valeur médiane de la SG chez les patients traités par LONSURF et MSS était de 5,7 mois, par rapport à 3,6 mois sous placebo et MSS, avec une réduction du risque de mortalité de 31 %. Le profil de sécurité global était conforme au profil de sécurité connu de LONSURF dans le cancer colorectal (CCR) métastatique, des effets indésirables principalement hématologiques ayant été rapportés.

« Cet avis ouvre la voie à une autre option thérapeutique pour les patients atteints de cancer gastrique métastatique, en apportant une amélioration de la survie par rapport au traitement de référence.», a déclaré Patrick Thérasse, directeur Servier de la Recherche et du Développement en oncologie. « Le cancer gastrique est difficile à traiter et chaque nouvelle étape est un événement majeur ».

En Europe, LONSURF est indiqué pour le traitement des patients adultes atteints d’un CCR métastatique ayant déjà été traités par, ou n’étant pas considérés comme des candidats pour, les traitements disponibles, y compris les chimiothérapies à base de fluoropyrimidine, d’oxaliplatine et d’irinotécan, les agents anti-VEGF et les agents anti-EGF3.

____________________

1 World Health Organisation. Globocan. World cancer statistics. Available at: https://gco.iarc.fr/today/data/factsheets/populations/900-world-fact-sheets.pdf Last accessed July 2019.

2 Bernards N, Creemers GJ, Nieuwenhuijzen GA, et al. No improvement in median survival for patients with metastatic gastric cancer despite increased use of chemotherapy. Ann Oncol. 2013;24:3056–60.

3 European Medicines Agency. LONSURF summary of product characteristics. Available at: https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/lonsurf-epar-product information_en.pdf Last accessed July 2019.

Source et visuel : Servier








MyPharma Editions

Janssen : feu vert de l’UE pour une utilisation élargie d’Imbruvica® dans deux indications

Publié le 19 août 2019
Janssen : feu vert de l'UE pour une utilisation élargie d'Imbruvica® dans deux indications

Janssen vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a approuvé des modifications visant à élargir l’utilisation d’Imbruvica® (ibrutinib) dans deux indications. Ces modifications incluent l’utilisation d’ibrutinib combiné à l’obinutuzumab chez les patients adultes atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC) non précédemment traitée et l’utilisation d’ibrutinib plus rituximab pour le traitement des patients adultes atteints de la macroglobulinémie de Waldenström (MW).

ADC Therapeutics et Sophia Genetics s’associent dans un essai clinique pivot de phase II

Publié le 8 août 2019
ADC Therapeutics et Sophia Genetics s'associent dans un essai clinique pivot de phase II

ADC Therapeutics, société travaillant dans la découverte et le développement de médicaments en oncologie et spécialisée dans le développement de conjugués anticorps-médicaments (CAM), et Sophia Genetics, chef de file dans les médicaments fondés sur les données, ont annoncé avoir conclu une collaboration en vue d’identifier des marqueurs génomiques associés à une réponse clinique à l’ADCT-402 (loncastuximab tésirine).

DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

Publié le 8 août 2019
DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

DBV Technologies a annoncé avoir déposé une demande de licence biologique (BLA, Biologics License Application) auprès de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicaments) pour Viaskin® Peanut dans le traitement des enfants de 4 à 11 ans allergiques à l’arachide.

Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Publié le 8 août 2019
Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie.

Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Publié le 7 août 2019
Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pathologies de l’oreille interne, a annoncé que John Furey, dernièrement directeur des opérations chez Spark Therapeutics, l’un des principaux développeurs mondiaux de thérapies géniques, rejoindra le conseil d’administration en tant que membre indépendant du conseil.

Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Publié le 6 août 2019
Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux adolescents de 12 à 17 ans présentant une forme modérée à sévère de dermatite atopique candidats à une thérapie systémique.

Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Publié le 6 août 2019
Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Inotrem, une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües, telles que le choc septique, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) lui a accordé l’autorisation de procéder à une « Investigational New Drug » (IND) aux États-Unis dans le cadre de son étude ASTONISH (Phase IIb) visant à étudier la sécurité, la tolérance et l’efficacité de nangibotide (LR12), son candidat médicament pour le choc septique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents