Edition du 11-05-2021

Genfit : nouveaux résultats sur les propriétés anti-fibrotiques du GFT505

Publié le lundi 14 avril 2014

Genfit, la société biopharmaceutique lilloise engagée dans le traitement des maladies cardiométaboliques et des désordres associés, a annoncé de nouveaux résultats portant sur les propriétés anti-fibrotiques du GFT505 dans un modèle de fibrose non-hépatique, et apporte un éclairage nouveau sur son mécanisme d’action anti-fibrotique.

Ces données ont été présentées samedi 12 avril à Londres dans le cadre du ‘breakfast workshop’ organisé par GENFIT à l’occasion de l’EASL (The International Liver Congress 2014).

Le GFT505 est en premier lieu destiné à traiter la NASH et à éliminer la pathologie alimentant le processus fibrotique conduisant à la cirrhose et à ses complications. Dans tous les modèles pathologiques, le GFT505 non seulement traite la NASH mais réduit aussi fortement la fibrose associée, suggérant des effets anti-fibrotiques directs du GFT505. Ainsi, dans un modèle de fibrose hépatique induite chimiquement (CCl4), GFT505 peut prévenir et bloquer le développement de la fibrose, mais favoriser aussi son élimination et la régénération du foie.

Les maladies inflammatoires chroniques induisent un processus de cicatrisation pro-fibrotique qui peut conduire à terme à la défaillance de l’organe. En dépit d’une morbidité et mortalité élevées associées aux maladies fibrotiques, il n’y a actuellement aucun produit purement anti-fibrotique approuvé et capable de traiter la fibrose d’un organe chroniquement atteint.

De nouvelles études révèlent l’efficacité du GFT505 dans un modèle d’inflammation chronique de l’intestin largement utilisé pour identifier de nouveaux traitements de la maladie de Crohn (DDS (dextran sodium sulfate) induced chronic colitis). Les résultats montrent clairement qu’un traitement oral avec GFT505 protège l’intestin des attaques inflammatoires et réduit la fibrose associée.

Les maladies fibrotiques sont caractérisées par la prolifération et l’activation des cellules spécialisées dans la production de fibrose : les fibroblastes/myofibroblastes. Des données in vitro montrent que le GFT505 inhibe à la fois la prolifération induite par le PDGF (Platelet-Derived Growth Factor) et l’activation induite par le TGF (Transforming Growth Factor) sur des fibroblastes hépatiques (cellules étoilées du foie). Des études complémentaires in vitro indiquent que le GFT505 agit comme un inhibiteur de certains récepteurs à activité Tyrosine Kinase (RTKs) structurellement proche, connus pour leur implication dans les mécanismes de fibrose.

Le Dr Dean W. Hum, Directeur Scientifique de GENFIT, a déclaré : « L’ensemble de ces données démontrant les effets anti-fibrotiques du GFT505 renforce son positionnement comme traitement de première ligne pour la prise en charge des patients atteints de NASH, y compris ceux présentant une pathologie avancée. De surcroît, ces données élargissent le champ thérapeutique potentiel du GFT505 à d’autres maladies fibrotiques du foie et de l’intestin. En particulier, GENFIT envisage de lancer une étude de Phase 2 de preuve de concept dans la maladie de Crohn. »

Source :  GENFIT








MyPharma Editions

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

Publié le 11 mai 2021
MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

MATWIN, accélérateur national français spécialisé en oncologie et filiale d’Unicancer, a annoncé les quatre lauréats distingués par ses deux jurys réunis en session numérique du 3 au 5 mai derniers en marge de la 6e édition de sa Convention Partnering MEET2WIN dédiée à l’oncologie.

COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l’UE en matière de traitements

Publié le 10 mai 2021
COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l'UE en matière de traitements

La Commission européenne vient de proposer, en complément de la stratégie de l’UE pour les vaccins, une stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Objectif : encourager la mise au point et la disponibilité de traitements plus que nécessaires pour lutter contre cette maladie, y compris dans le traitement de la «COVID longue». La stratégie proposée couvre l’ensemble du cycle de vie des médicaments: de la recherche, du développement et de la fabrication à la passation de marchés et au déploiement.

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents