Edition du 10-05-2021

Hépatite C : nouvelles données positives sur Sovaldi® de Gilead

Publié le lundi 14 avril 2014

Gilead Sciences a annoncé samedi les données de deux études Phase 2 et d’une étude d’accès élargi à des fins humanitaires dans laquelle un régime avec une dose unique de Sovaldi® (sofosbuvir) de 400 mg était administrée pour le traitement du virus d’hépatite C chronique (VHC) chez les patients avec maladie hépatique de stade avancé.

Ces résultats sont présentés cette semaine à la 49e assemblée annuelle de l’Association européenne pour l’étude du foie (International Liver Congress 2014) à Londres.

La première étude, « GS-US-334-0125 (Oral #068) », est une étude clinique de Phase 2 ouverte et en cours évaluant les patients VHC avec cirrhose et hypertension portale, avec ou sans décompensation, triés de manière aléatoire 1:1 pour un volet de traitement immédiat dans lequel Sovaldi et Ribavirin (RBV) ont été administrés pendant 48 semaines (n=25) ou un volet de traitement déféré dans lequel ce régime a été entamé après une période d’observation préalable de 24 semaines (n=25). 80 % des participants avaient déjà reçu des traitements.

Des 22 patients ayant terminé les 24 semaines de traitement, 95 % (n=21/22) ont obtenu une élimination virologique suite au traitement. En outre, les patients du traitement à base de Sovaldi ont expérimenté des tendances d’améliorations de paramètre de laboratoire et cliniques par rapport aux patients du volet d’observation. Le traitement à base de Sovaldi a été bien toléré dans l’étude, et un seul patient a dû arrêter le traitement suite à un événement indésirable. Les événements indésirables les plus fréquents survenus chez plus de 25 % des patients ont été des nausées et le prurit. Les patients de tous les volets de l’étude seront suivis pour déterminer leurs taux de réponse virologique soutenue à 12 semaines (SVR12) après 48 semaines de traitement à base de Sovaldi.

L’étude « GS-US-334-0126 (Poster #1232) », était une étude clinique de Phase 2 d’un seul volet et ouverte dans laquelle les patients avec infection VHC récurrente établie suite à une greffe de foie ont reçu 24 semaines de traitement avec Sovaldi plus RBV (doses en augmentation débutant à 400 mg/jour). La majorité des patients avait une infection VHC de génotype 1 (n=33/40) et 88 % (n=35/40) avaient déjà reçu des traitements.

70 % (n=28/40) des patients de cette étude ont atteint le SVR12. Les événements indésirables les plus fréquents survenus chez plus de 20 % des patients ont été de la fatigue, des céphalées, de l’arthralgie (douleur des articulations) et des diarrhées. Il n’y a eu aucun décès, aucune perte de greffon ou aucun épisode de rejet d’organes chez les patients greffés du foie, et aucune interaction médicamenteuse n’a été observée entre le Sovaldi et les agents immunosuppresseurs.

Une troisième étude d’accès élargi à des fins humanitaires (Oral #62), a évalué le traitement Sovaldi chez 104 patients post-greffe avec VHC récurrent grave, comprenant l’hépatite cholostatique fibrosante, qui avait épuisé toutes les autres options de traitement et reçu l’accès de pré-approbation au Sovaldi via le programme d’utilisation élargi à des fins humanitaires de Gilead. Les patients ont reçu le Sovaldi plus RBV pendant 48 semaines, avec des patients recevant également de l’interféron pégylé (peg-IFN) (180 μg/semaine) selon les conseils de leurs médecins. La majorité des patients de l’étude ont expérimenté des améliorations cliniques avec ce traitement. Au total, 62 % des patients ont atteint le SVR12. Le traitement à base de Sovaldi a été bien toléré.

« Les patients inclus dans ces analyses sont historiquement les plus difficiles à guérir, et beaucoup d’entre eux n’ont pas reçu d’option de traitement appropriée jusqu’à présent », a indiqué le docteur Norbert Bischofberger, vice-président exécutif de la recherche et du développement et chef de la direction scientifique chez Gilead Sciences. « Ces données démontrent que le traitement oral à base de Sovaldi peut améliorer les résultats, présente un profil de sûreté favorable et qu’il est bien toléré chez les patients infectés au virus de l’hépatite C avec maladie hépatique de stade avancé ».

Source :  Gilead Sciences








MyPharma Editions

COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l’UE en matière de traitements

Publié le 10 mai 2021
COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l'UE en matière de traitements

La Commission européenne vient de proposer, en complément de la stratégie de l’UE pour les vaccins, une stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Objectif : encourager la mise au point et la disponibilité de traitements plus que nécessaires pour lutter contre cette maladie, y compris dans le traitement de la «COVID longue». La stratégie proposée couvre l’ensemble du cycle de vie des médicaments: de la recherche, du développement et de la fabrication à la passation de marchés et au déploiement.

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents