Edition du 23-01-2021

Genomic Vision étend son portefeuille de brevets avec le Code Morse génomique

Publié le mardi 3 juillet 2012

Genomic Vision, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de tests de diagnostic génétiques par peignage moléculaire de l’ADN, a annoncé l’extension de son portefeuille de propriété intellectuelle, avec la délivrance dans plusieurs pays d’un brevet portant sur une méthode innovante d’analyse structurale et visuelle du génome, baptisée Code Morse Génomique (CMG).

 » Ce nouveau brevet s’inscrit dans la continuité d’un solide portefeuille de brevets couvrant le peignage moléculaire, dont Genomic Vision détient une licence mondiale exclusive. Avec le brevet Code Morse Génomique, le premier de ses propres brevets, Genomic Vision renforce son avantage concurrentiel et démontre sa force d’innovation », affirme Aaron Bensimon, PDG de Genomic Vision.

La technologie du peignage moléculaire permet la visualisation directe de grandes régions génomiques. Il devient ensuite possible d’identifier des anomalies génétiques en localisant des gènes ou séquences spécifiques dans le génome du patient par un marquage avec des balises. Ces balises, ou sondes moléculaires, sont visualisées par microscopie à fluorescence. En utilisant un nombre très limité de couleurs fluorescentes, les sondes sont conçues pour former des motifs, chacun spécifique d’un emplacement du génome, un peu à la manière du Code Morse traditionnel, d’où son appellation de Code Morse génomique.

Une technologie à haute résolution sur molécules d’ADN uniques

Le Code Morse Génomique est la clef qui ouvre la porte aux applications diagnostiques qui tirent avantage de cette technologie à haute résolution sur molécules d’ADN uniques. « Genomic Vision a développé cette stratégie pour la conception des sondes dans le souci de développer des tests diagnostiques qui offriraient une large couverture du génome tout en restant suffisamment simples pour être utilisables en pratique « , souligne ainsi le Dr Pierre Walrafen, chef de projet chez Genomic Vision et co-inventeur du GMC.

« La modularité et l’évolutivité du Code Morse Génomique permettront l’adaptation constante des tests diagnostiques aux nouvelles découvertes dans le domaine des grands réarrangements, qui ne fait que commencer à révéler son étendue et son importance en santé humaine », ajoute-t-il.

Huit familles de brevets

Dans la même optique, le portefeuille de brevet en propre ou en copropriété de Genomic Vision s’étend continuellement. Huit familles de brevets y ont été ajoutées jusqu’à présent. Ceux-ci couvrent les développements techniques, qu’ils ouvrent la voie à d’autres applications du peignage moléculaire ou qu’ils facilitent son utilisation comme outil de diagnostic. Ils couvrent également des biomarqueurs et des tests de diagnostic spécifiques qui impliquent des grands réarrangements du génome.

« Avec une recherche active dans ce domaine, un outil puissant qui apporte un point de vue unique et un réseau de collaborateurs experts, Genomic Vision bénéficie d’une position forte pour améliorer les approches existantes et effectuer de nouvelles découvertes », se réjouit son PDG, Aaron Bensimon. « De nouvelles opportunités, par exemple par échange de licences, surgiront du portefeuille biomarqueurs, qui seront un soutien fort pour le développement de Genomic Vision comme acteur global dans le domaine du diagnostic moléculaire

Source : Genomic Vision








MyPharma Editions

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents