Edition du 17-08-2022

GenSight Biologics : octroi d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation de Cohorte pour LUMEVOQ® en France

Publié le lundi 5 juillet 2021

GenSight Biologics : octroi d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation de Cohorte pour LUMEVOQ® en FranceGenSight Biologics, société biopharmaceutique qui développe et commercialise des thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux centrale, a annoncé que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a accordé une Autorisation Temporaire d’Utilisation de Cohorte (ATUc) pour LUMEVOQ® dans le traitement de la Neuropathie Optique Héréditaire de Leber (NOHL) causée par un gène ND4 muté.

L’accès précoce à LUMEVOQ® a d’abord été autorisé en France en décembre 2019 par l’ANSM qui a accordé une ATU Nominative (ATUn) au CHNO des Quinze-Vingts à Paris. A ce jour, 18 patients ont été traités sous ATUn dans ce même établissement de santé. Dans le cadre de l’ATUn, une demande individuelle est à adresser à l’ANSM pour chaque patient nommément désigné. L’ATU de Cohorte simplifie grandement le processus d’accès des patients à LUMEVOQ® avant l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) européenne attendue au premier semestre 2022. Les médecins hospitaliers français, y compris ceux exerçant dans un autre établissement que l’hôpital des Quinze-Vingts à Paris, pourront désormais demander le traitement pour les patients éligibles directement à GenSight Biologics. L’ATUc permet également à la Société de suivre plus systématiquement les patients, et de recueillir des données qui permettront d’évaluer la tolérance et l’efficacité de LUMEVOQ® pour ces patients. Dans le cadre de l’ATUc, GenSight Biologics fournira LUMEVOQ® aux hôpitaux au même prix que l’ATUn en cours.

« La décision de l’ANSM d’autoriser le traitement par LUMEVOQ dans le cadre d’une ATU de Cohorte facilitera l’accès précoce au traitement pour les patients atteints de NOHL, et atteste en effet de la sécurité et de l’efficacité de LUMEVOQ, » commente Bernard Gilly, Co-fondateur et Directeur Général de GenSight. « L’usage compassionnel et les programmes d’accès précoce déjà en place en Europe et aux États-Unis permettront également à GenSight de recueillir des données supplémentaires qui renforceront les preuves déjà impressionnantes sur le bénéfice clinique et le profil de tolérance de LUMEVOQ, et soutiendront notre demande d’Autorisation de Mise sur le Marché en Europe et en Amérique du Nord. »

« L’obtention par GenSight de l’ATU de Cohorte souligne l’importance de plusieurs initiatives contenues dans le Plan Innovation Santé 2030 récemment annoncé par le Président de la République pour soutenir la croissance des startups innovantes dans le domaine de la santé », a ajouté Bernard Gilly.

La Neuropathie Optique Héréditaire de Leber (NOHL) est une maladie mitochondriale rare, de transmission maternelle, caractérisée par une dégénérescence des cellules ganglionnaires de la rétine et provoquant en moins d’un an une perte brutale et irréversible de la vision conduisant généralement à la cécité légale. Cette maladie touche principalement les adolescents et les jeunes adultes, induisant une perte brutale, soudaine et sans douleur de la vision centrale de manière irréversible. La NOHL entrainerait la cécité de 1 200 à 1 500 personnes par an aux Etats-Unis et en Europe. La mutation mitochondriale ND4 est associée à la forme clinique la plus sévère de NOHL, avec une vision finale très faible.1

Dans le cadre de l’ATU de Cohorte, LUMEVOQ® sera administré par injection intravitréenne bilatérale chez des patients atteints d’une perte de vision due à une NOHL causée par une mutation G11778A confirmée dans le gène mitochondrial ND4.

En France, les produits pharmaceutiques ne bénéficiant pas encore d’une Autorisation de Mise sur le Marché et ne faisant pas l’objet d’un essai clinique ne peuvent être utilisés que si l’ANSM accorde une ATU. Les ATU sont réservées aux produits dont l’efficacité et la sécurité sont « fortement présumées » sur la base des données d’essais cliniques, et dont l’indication thérapeutique cible une maladie grave, rare ou invalidante sans traitement adapté. Les produits sont innovants et l’établissement pharmaceutique doit s’engager à déposer une demande d’AMM dans un délai d’un an à compter de l’approbation de l’ATU de Cohorte.

Une ATU de Cohorte n’est accordée qu’après le dépôt d’une demande auprès de l’ANSM, précisant les critères et modalités de traitement des patients définis dans un Protocole d’Utilisation Thérapeutique (PUT). L’autorisation sera effective dès que l’Agence aura terminé son examen du PUT et des annexes soumises à l’appui de la demande. L’octroi d’une ATU de Cohorte précède généralement l’AMM.

Références :

Newman NJ, Carelli V, Taiel M, Yu-Wai-Man P. Visual outcomes in Leber hereditary optic neuropathy subjects with the m.11778G>A (MTND4) mitochondrial dna mutation. J Neuroophthalmol. (2020) 40:547–57. doi: 10.1097/WNO.0000000000001045.

Source et visuel : GenSight 








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents