Edition du 03-12-2021

GenSight Biologics : octroi d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation de Cohorte pour LUMEVOQ® en France

Publié le lundi 5 juillet 2021

GenSight Biologics : octroi d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation de Cohorte pour LUMEVOQ® en FranceGenSight Biologics, société biopharmaceutique qui développe et commercialise des thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux centrale, a annoncé que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a accordé une Autorisation Temporaire d’Utilisation de Cohorte (ATUc) pour LUMEVOQ® dans le traitement de la Neuropathie Optique Héréditaire de Leber (NOHL) causée par un gène ND4 muté.

L’accès précoce à LUMEVOQ® a d’abord été autorisé en France en décembre 2019 par l’ANSM qui a accordé une ATU Nominative (ATUn) au CHNO des Quinze-Vingts à Paris. A ce jour, 18 patients ont été traités sous ATUn dans ce même établissement de santé. Dans le cadre de l’ATUn, une demande individuelle est à adresser à l’ANSM pour chaque patient nommément désigné. L’ATU de Cohorte simplifie grandement le processus d’accès des patients à LUMEVOQ® avant l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) européenne attendue au premier semestre 2022. Les médecins hospitaliers français, y compris ceux exerçant dans un autre établissement que l’hôpital des Quinze-Vingts à Paris, pourront désormais demander le traitement pour les patients éligibles directement à GenSight Biologics. L’ATUc permet également à la Société de suivre plus systématiquement les patients, et de recueillir des données qui permettront d’évaluer la tolérance et l’efficacité de LUMEVOQ® pour ces patients. Dans le cadre de l’ATUc, GenSight Biologics fournira LUMEVOQ® aux hôpitaux au même prix que l’ATUn en cours.

« La décision de l’ANSM d’autoriser le traitement par LUMEVOQ dans le cadre d’une ATU de Cohorte facilitera l’accès précoce au traitement pour les patients atteints de NOHL, et atteste en effet de la sécurité et de l’efficacité de LUMEVOQ, » commente Bernard Gilly, Co-fondateur et Directeur Général de GenSight. « L’usage compassionnel et les programmes d’accès précoce déjà en place en Europe et aux États-Unis permettront également à GenSight de recueillir des données supplémentaires qui renforceront les preuves déjà impressionnantes sur le bénéfice clinique et le profil de tolérance de LUMEVOQ, et soutiendront notre demande d’Autorisation de Mise sur le Marché en Europe et en Amérique du Nord. »

« L’obtention par GenSight de l’ATU de Cohorte souligne l’importance de plusieurs initiatives contenues dans le Plan Innovation Santé 2030 récemment annoncé par le Président de la République pour soutenir la croissance des startups innovantes dans le domaine de la santé », a ajouté Bernard Gilly.

La Neuropathie Optique Héréditaire de Leber (NOHL) est une maladie mitochondriale rare, de transmission maternelle, caractérisée par une dégénérescence des cellules ganglionnaires de la rétine et provoquant en moins d’un an une perte brutale et irréversible de la vision conduisant généralement à la cécité légale. Cette maladie touche principalement les adolescents et les jeunes adultes, induisant une perte brutale, soudaine et sans douleur de la vision centrale de manière irréversible. La NOHL entrainerait la cécité de 1 200 à 1 500 personnes par an aux Etats-Unis et en Europe. La mutation mitochondriale ND4 est associée à la forme clinique la plus sévère de NOHL, avec une vision finale très faible.1

Dans le cadre de l’ATU de Cohorte, LUMEVOQ® sera administré par injection intravitréenne bilatérale chez des patients atteints d’une perte de vision due à une NOHL causée par une mutation G11778A confirmée dans le gène mitochondrial ND4.

En France, les produits pharmaceutiques ne bénéficiant pas encore d’une Autorisation de Mise sur le Marché et ne faisant pas l’objet d’un essai clinique ne peuvent être utilisés que si l’ANSM accorde une ATU. Les ATU sont réservées aux produits dont l’efficacité et la sécurité sont « fortement présumées » sur la base des données d’essais cliniques, et dont l’indication thérapeutique cible une maladie grave, rare ou invalidante sans traitement adapté. Les produits sont innovants et l’établissement pharmaceutique doit s’engager à déposer une demande d’AMM dans un délai d’un an à compter de l’approbation de l’ATU de Cohorte.

Une ATU de Cohorte n’est accordée qu’après le dépôt d’une demande auprès de l’ANSM, précisant les critères et modalités de traitement des patients définis dans un Protocole d’Utilisation Thérapeutique (PUT). L’autorisation sera effective dès que l’Agence aura terminé son examen du PUT et des annexes soumises à l’appui de la demande. L’octroi d’une ATU de Cohorte précède généralement l’AMM.

Références :

Newman NJ, Carelli V, Taiel M, Yu-Wai-Man P. Visual outcomes in Leber hereditary optic neuropathy subjects with the m.11778G>A (MTND4) mitochondrial dna mutation. J Neuroophthalmol. (2020) 40:547–57. doi: 10.1097/WNO.0000000000001045.

Source et visuel : GenSight 








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents