Edition du 23-04-2021

Accueil » Industrie » Recherche » Stratégie

Genzyme et Sanofi R&D partenaires de la Fondation maladies rares

Publié le lundi 8 juillet 2013

Genzyme et Sanofi Recherche & Développement ont annoncé, le 8 juillet 2013, la mise en place d’une coopération scientifique avec la Fondation maladies rares. Ce partenariat offre la perspective d’accélérer les applications concrètes de la recherche sur les maladies rares au profit des malades.

« Pour un très grand nombre de maladies rares, la recherche n’en est qu’à ses débuts. Des efforts doivent impérativement être menés dans les domaines de la recherche génomique, post génomique, physiopathologique et thérapeutique. Ils nécessitent la mobilisation de tous les acteurs possibles » a déclaré le Pr Philippe Monteyne, Vice-Président, R&D France, Sanofi. « Parallèlement, le nombre de maladies pour lesquelles des traitements applicables à l’Homme peuvent être envisagés s’est considérablement accru au cours des dernières années. »

L’un des défis à relever dans ce domaine est d’accélérer le passage de la recherche aux phases précoces d’essais cliniques. Trop souvent encore, le chercheur qui obtient une preuve de concept à partir d’une molécule d’intérêt n’a accès ni aux sources de financement ni aux compétences indispensables pour définir les critères méthodologiques, obtenir les autorisations réglementaires et conduire les essais cliniques.

Le partenariat qui débute entre Sanofi R&D, Genzyme et la Fondation maladies rares va permettre d’augmenter le nombre de candidats médicaments étudiés au bénéfice des malades.

Une priorité : accélérer l’innovation

La participation commune de Genzyme et de Sanofi R&D à la Fondation maladies rares concrétise la complémentarité de trois approches. Sanofi R&D apporte son expertise dans la recherche en amont, en particulier son implication dans la validation de concepts innovants et de nouvelles approches thérapeutiques. Genzyme apporte son expérience dans le développement de médicaments d’avant-garde ainsi que sa capacité à fédérer des communautés pluridisciplinaires pour une meilleure prise en charge des patients atteints de maladies rares. La Fondation maladies rares occupe une position centrale de facilitateur de programmes de recherche. Elle contribue à mieux décrire les maladies rares, à étudier leur retentissement sur la personne malade et son entourage et, in fine, favorise le développement de thérapeutiques au bénéfice des malades.

Ensemble, les trois entités auront pour priorité de favoriser, sous toutes ses formes, les partenariats publics-privés et de soutenir les actions visant à améliorer les connaissances, afin d’apporter les soins les plus appropriés aux patients atteints de maladies rares.

La Fondation maladies rares a, parmi ses missions, celles de construire un réseau dynamique entre tous les acteurs de la recherche dans le domaine des maladies rares, de faciliter l’accès des chercheurs aux ressources technologiques et financières, et de favoriser la mise en lien des acteurs et l’accès à l’expertise. « Nous facilitons l’accès à des plateformes technologiques innovantes pour les équipes de recherche, comme le séquençage ou la création de modèles afin d’identifier les causes moléculaires et les conséquences physiopathologiques des maladies rares. En plus des différents projets de coordination lancés, la Fondation maladies rares réalise un travail de fond sur le terrain, avec un responsable dans chaque inter-région, chargé d’identifier les programmes de recherche susceptibles de déboucher sur des applications cliniques » précise le Professeur Nicolas Levy, directeur de la Fondation et chef du service de génétique médicale à l’hôpital de la Timone à Marseille.

« Au moment où nous renforçons notre leadership dans les maladies rares, il était important de devenir partenaire de la Fondation maladies rares aux côtés de Sanofi R&D et d’autres acteurs de la recherche et du soin », a souligné le Dr Christian Deleuze, Président de Genzyme France. « Ce partenariat scelle notre volonté durable et partagée d’améliorer la vie des patients grâce à des médicaments innovants et à une meilleure prise en charge de la santé. »

Source : Sanofi








MyPharma Editions

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Publié le 21 avril 2021
Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Un premier patient a été traité à I-motion, la plateforme d’essais cliniques pédiatriques pour les maladies neuromusculaires situé à l’hôpital Trousseau, à Paris, dans le cadre de l’essai de thérapie génique mené par Généthon dans la myopathie de Duchenne.

COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 21 avril 2021
COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé qu’elle se focaliserait maintenant sur des discussions bilatérales, pays par pays, pour fournir son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001, et, en conséquence, ne donnerait plus la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne.

Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Publié le 21 avril 2021
Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Inventiva a annoncé la nomination de Martine Zimmermann comme administratrice indépendante de son Conseil d’Administration. A ce titre, elle remplacera Nawal Ouzren, qui a démissionné du Conseil d’Administration pour se consacrer pleinement à la croissance de Sensorion. La nomination de Martine Zimmerman sera soumise aux actionnaires pour ratification lors de la prochaine Assemblée Générale d’Inventiva.

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents