Edition du 27-09-2021

Gilead : résultats de l’étude de Sovaldi® pour la reprise d’un traitement contre l’hépatite C chronique

Publié le vendredi 11 avril 2014

Gilead : résultats de l’étude de Sovaldi® pour la reprise d’un traitement contre l’hépatite C chronique Gilead a annoncé aujourd’hui les résultats issus d’un essai clinique ouvert (étude GS-US-334-0109) évaluant la prise unique quotidienne de Sovaldi® (sofosbuvir) en comprimés de 400 mg pour la reprise du traitement de l’infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC) chez des patients n’ayant pas répondu à une thérapie antérieure.

Ces données seront présentées lors de deux sessions orales lors de la 49e réunion annuelle de l’Association européenne pour l’étude du foie (Congrès international sur le foie 2014 – International Liver Congress 2014) à Londres.

Lors de l’étude GS-US-334-0109 (Oral #55), les patients porteurs de l’infection au VHC de génotype 1 (n=80) ont reçu 12 semaines de traitement avec prise unique quotidienne de Sovaldi plus de la ribavirine (RBV) en fonction du poids, deux fois par jour (1 000 ou 1 200 mg/jour) et de l’interféron pégylé (peg-IFN ; 180 μg/semaine). Les patients de l’étude n’avaient pas répondu aux traitements antérieurs contenant peg-IFN, RBV et un inhibiteur expérimental de la protéase NS3, avec ou sans antiviraux expérimentaux à action directe (AAD) (inhibiteurs de la NS5A et/ou de la NS5B non-nucléosidique). Quarante-cinq pour cent des patients (n=36) avaient reçu plus d’un cycle du traitement antérieur et 90 pour cent (n=72) présentaient au moins une mutation virale associée à la résistance des protéases NS3, NS5A ou NS5B du VHC aux médicaments.

Parmi les 50 patients pour qui des données de réponse virologique soutenue étaient disponibles 12 semaines après la fin du traitement (RVS12), 74 pour cent (n=37/50) ont obtenu une RVS12. Par ailleurs, 80 pour cent (n=28/35) des patients avec une résistance initiale à deux antiviraux à action directe ou plus, ont obtenu une RVS12.

« Cette étude montre que les traitements à base de Sovaldi peuvent obtenir des taux élevés de guérison chez les patients atteints de l’hépatite C n’ayant pas répondu à une thérapie antérieure, avec une résistance initiale à au moins deux AAD », a déclaré Stanislas Pol, MD, PhD, professeur d’hépatologie et de gastroentérologie à l’Université Paris Descartes, et chercheur principal. « Qui plus est, Sovaldi a désormais démontré son efficacité chez les patients infectés par le VHC de génotype 1 n’ayant pas répondu à un précédent traitement combinant trois ou quatre médicaments et ayant développé une résistance virale à certains des composants de ces traitements ».

Dans une présentation séparée (Oral #8), la reprise d’un traitement avec Sovaldi chez les patients infectés par le VHC de génotype 2 (n=11) ou de génotype 3 (n=96) qui n’avaient pas répondu au traitement précédent avec 12 ou 16 semaines de Sovaldi plus RBV dans les études FISSION, FUSION et POSITRON de phase 3, a été évaluée. Trente-six pour cent de ces patients (39/107) souffraient de cirrhose. Les patients ont repris une thérapie soit avec un traitement de 12 semaines de Sovaldi, RBV et peg-IFN, soit de 24 semaines, sans interféron et avec Sovaldi plus RBV. Le choix du traitement a été déterminé par les chercheurs de l’étude.

Chez les patients dont les données de RVS12 sont disponibles, 63 pour cent (n=25/40) de ceux ayant reçu le traitement uniquement par voie orale de 24 semaines et 92 pour cent (n=24/26) de ceux ayant reçu le traitement de 12 semaines de Sovaldi, RBV et peg-IFN ont obtenu une RVS12.

« Ces données viennent corroborer les conclusions initiales des essais de phase 3, qui montrent que Sovaldi est une option de traitement efficace qui peut s’avérer particulièrement importante pour les patients de génotypes 2 et 3 n’ayant pas répondu à un traitement antérieur à base de sofosbuvir », a affirmé Rafael Esteban, MD, chef de l’unité de médecine interne et d’hépatologie de l’Hospital Universitari Vall d’Hebron, professeur en médecine à l’Universitat Autónoma de Barcelona (Barcelone, Espagne) et chercheur principal pour l’étude.

Sovaldi a été bien toléré dans l’étude GS-US-334-0109. Les effets indésirables les plus courants ont coïncidé avec les profils d’innocuité de peg-IFN et/ou de la RBV. Des informations supplémentaires sur cette étude sont disponibles sur le site www.clinicaltrials.gov.

Source : Gilead








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents