Edition du 17-10-2018

Grand emprunt: France Biotech présente cinq projets structurants

Publié le lundi 10 mai 2010

Après avoir présenté ses premières propositions au mois d’octobre 2009, France Biotech, qui « se réjouit que le secteur des Biotechnologies soit reconnu et en bonne position dans les 10 premières conventions porteuses d’avenir du grand emprunt », présente ce lundi 5 projets structurants qu’ils souhaiterait voir financés et qui portent sur les cellules souches, les bioénergies, la bioproduction, les biomarqueurs et les bioprothèses.

France Biotech présente aujourd’hui 5 projets dans le cadre du grand emprunt et de nouvelles propositions pour l’ANR et Oséo. En effet, l’association française des entreprises des sciences de la vie se réjouit que ces deux structures clés pour l’innovation soient dans les premières à être dotées.

L’industrialisation des cellules souches : aide potentielle de 750 millions d’euros sur 5 à 8 ans
Tout d’abord, améliorer la rentabilité du secteur en proposant des médicaments moins coûteux qui puissent être développés. En médecine générative, des solutions thérapeutiques pour remplacer ou réparer des tissus défaillants et traiter les maladies dégénératives (sans solutions thérapeutiques) doivent être produites de façon industrielle. L’enjeu global étant de faire des cellules souches des outils industriels et thérapeutiques à grande échelle. L’ambition de ce programme est de structurer une filière industrielle autour des cellules souches en s’appuyant sur les atouts et les capacités dont dispose le France actuellement.

Les biocarburants : aide potentielle de 750 millions d’euros sur 5 à 8 ans :
Face à l’épuisement des réserves de pétrole bon marché et l’augmentation de ses coûts d’extraction, la France doit anticiper cette pénurie à venir en développant des moyens de substitution propres, comme les biocarburants, et favoriser son indépendance. Les biocarburants seront, pour le futur, une source renouvelable d’énergie dont les enjeux stratégiques se jouent aujourd’hui.

L’industrialisation de la bioproduction : aide potentielle de 400 millions d’euros sur 5 à 8 ans
 Si la France veut devenir compétitive sur ce marché, elle doit rapidement repenser son système de production.  Pour se donner une chance, la France doit développer une stratégie globale sur tout le spectre de la bioproduction visant à faire de celle-ci un secteur clé d’ici cinq ans.  France Biotech propose la création d’un GIE/Consortium regroupant des acteurs français concernés par la Bioproduction et ce, à trois niveaux :  au niveau de la recherche technologique amont ;  par les investissements dans des outils industriels, y compris pilotes ; en mettant en place un processus de validation et de consolidation de cette bioproduction par la recherche clinique.

Filière biomarqueurs, biomédicale et biopharmaceutique : aide potentielle de 700 millions d’euros sur 5 à 7 ans
Les progrès considérables issus des biotechnologies permettent d’envisager un grand nombre d’applications médicales innovantes convergeant vers le développement d’une médecine personnalisée. En adaptant la prise en charge des patients à partir de leurs spécificités biomédicales individuelles, la médecine personnalisée pourrait résorber une large part des coûts de santé économiques et humains qui se répercutera sur la balance commerciale en favorisant une position exploratrice compétitive.

Les bioprothèses complexes : aide potentielle 600 millions d’euros par an sur 5 ans
Aujourd’hui, de nombreuses maladies graves reconnues comme priorité de santé publique conduisent au développement d’une insuffisance cardiaque et/ou coronaire, oculaire ou métabolique. Dans de nombreux cas, la transplantation reste la seule solution possible, mais le manque de greffons ne permet pas de l’offrir à tous les demandeurs. Les bioprothèses pourraient permettre d’envisager de remplacer l’organe défaillant pour une guérison complète du patient. A la croisée entre les sciences du vivant, la microélectronique et l’aéronautique, la France a déjà des atouts considérables dans ce secteur. Le domaine des bioprothèses complexes à régulation physiologique autonome est à peine ouvert et pourrait devenir un atout majeur de l’industrie française.

Source : France Biotech








MyPharma Editions

Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Publié le 16 octobre 2018
Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé avoir reçu le versement d’un montant initial de 16 millions d’euros au titre du prêt non-dilutif conclu avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) annoncé le 26 juillet 2018.

Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Publié le 16 octobre 2018
Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Le prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018* a été attribué le 16 octobre 2018 au Professeur Michel Sadelain, Directeur du centre d’ingénierie cellulaire au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center (New York).

Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Publié le 16 octobre 2018
Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Oncodesign et le Centre Georges François Leclerc (CGFL), centre de lutte contre le cancer de Bourgogne, ont annoncé aujourd’hui la présentation des résultats détaillés des deux premières étapes de leur étude clinique dans le cancer du poumon à l’occasion de la 31e édition de l’EANM1 qui se tient du 13 au 17 Octobre 2018 à Düsseldorf en Allemagne.

Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Publié le 16 octobre 2018
Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la dernière visite du dernier patient inclus dans l’étude de Phase IIb FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment), ainsi que la deuxième analyse positive du Data Safety Monitoring Board (DSMB) concernant son étude de Phase IIb NATIVE (NASH Trial to Validate IVA337 Efficacy), ces deux études étant menées avec le lanifibranor.

Boehringer Ingelheim signe un accord préalable avec Dopharma pour la reprise de son site de Saint-Herblon

Publié le 16 octobre 2018
Boehringer Ingelheim signe un accord préalable avec Dopharma pour la reprise de son site de Saint-Herblon

Le projet de cession du site de Saint-Herblon (Loire-Atlantique) avait été annoncé en octobre 2017 suite à la présentation des orientations stratégiques de Boehringer Ingelheim Santé Animale. À cette occasion le groupe avait affirmé sa volonté de se recentrer sur les soins préventifs et innovants.

Pharnext : résultats positifs de Phase 3 pour PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A

Publié le 16 octobre 2018
Pharnext : résultats positifs de Phase 3 pour PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé les résultats positifs de son essai clinique pivot de Phase 3 (PLEO-CMT) évaluant deux doses du PXT3003 contre placebo sur 15 mois pour le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Advicenne : feu vert de Santé Canada pour étendre son essai pivot de phase III avec ADV7103

Publié le 16 octobre 2018
Advicenne : feu vert de Santé Canada pour étendre son essai pivot de phase III avec ADV7103

Advicenne, société pharmaceutique qui développe des produits thérapeutiques adaptés à l’enfant et à l’adulte pour le traitement de maladies orphelines néphrologiques et neurologiques, a annoncé avoir reçu, de la part du Bureau des Essais Cliniques de Santé Canada, une Lettre de Non-Objection lui permettant d’étendre son étude pivot de phase III ARENA-2 dans l’Acidose Tubulaire Rénale distale (ATRd) au Canada.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions