Edition du 22-10-2020

HAS : renouvellement de la commission de la transparence

Publié le mardi 13 novembre 2018

HAS : renouvellement de la commission de la transparenceLa Haute Autorité de Santé (HAS) a procédé au renouvellement de la commission de la transparence le 24 octobre 2018. Vingt-trois membres ont ainsi été nommés pour 3 ans. Par rapport à la composition du précédent mandat, certaines disciplines sont renforcées : l’oncologie, la pneumologie, la neurologie, la méthodologie et les biostatistiques. À ce jour, 5 postes restent à pourvoir, dont 2 membres d’associations de patients ou d’usagers.

La commission de la transparence est chargée d’évaluer les médicaments en vue de leur prise en charge en ville et à l’hôpital. Elle donne un avis sur le service médical rendu (SMR) des médicaments ainsi que sur l’amélioration du service médical rendu (ASMR) qu’ils sont susceptibles d’apporter par rapport aux traitements déjà disponibles. Environ 600 avis sont ainsi rendus chaque année. Elle contribue par ailleurs au bon usage du médicament en publiant une information médicale et scientifique indépendante sous forme de synthèses d’avis et de fiches de bon usage des médicaments.

Lors de sa séance du 24 octobre 2018, le Collège de la HAS a désigné 23 membres de la commission de la transparence présidée par le Pr Christian Thuillez. Leur mandat est de trois ans. Le Collège met ainsi en œuvre les modifications prévues par le décret du 4 juin 2018 relatif à certaines commissions spécialisées de la HAS qui prévoit :

. 22 membres titulaires ayant voix délibérative, incluant le président choisi au sein du Collège de la HAS, 2 vice-présidents et 2 membres d’associations de patients ou d’usagers,
/ 7 membres suppléants, dont 1 membre d’associations de patients ou d’usagers.

Un appel à candidature pour le renouvellement des membres de cette commission a été publié sur le site internet de la HAS le 5 juillet dernier. Les candidatures ont été analysées par un comité de sélection dont les propositions ont été soumises au comité de validation des déclarations d’intérêts présidé par le déontologue de la HAS. Les liens d’intérêt de chacun des candidats ont ainsi été analysés et un périmètre de déport a été défini au cas par cas dans le respect de la charte de l’expertise.

Tous ont été nommés en raison de leurs compétences dans le domaine de l’évaluation des médicaments et de manière à composer une commission multidisciplinaire. Aux côtés du Pr Christian Thuillez, président de la commission, sont nommés vice-présidents le Pr Michel Clanet, neurologue, et le Dr Françoise Degos, hépatologue. Parmi les membres nommés, près de la moitié sont nouveaux. Afin de compléter la commission, 5 nominations sont à prévoir dans les semaines à venir, dont celles de 2 membres d’associations de patients ou d’usagers.

Leur prise de fonction est effective depuis le 11 novembre et la première séance de la commission aura lieu le 21 novembre 2018. Elle sera précédée, le 20 novembre, d’un séminaire.

Composition de la commission de la transparence
Les membres titulaires nommés à ce jour sont :

. Pr Michel Clanet, neurologue (vice-président)
. Dr Françoise Degos, hépatologue (vice-président)

. Dr Aymeric Binard, rhumatologue
. Dr Jacques Birgé, généraliste
. Dr Hugues Blondon, hépato-gastroentérologue
. Pr Claude Daubert, cardiologue
. Pr Patrick Dufour, oncologue
. Dr Valérie Garnier, pharmacien d’officine
. Pr François Gueyffier, méthodologiste
. Pr Bernard Guillot, oncologue, dermatologue
. Dr Serge Kouzan, pneumologue
. Dr Etienne Lengliné, oncologue
. Pr Jean-Christophe Mercier, pédiatre
. Pr Patrick Niaudet, néphrologue, pédiatre
. Dr Michel Rosenheim, infectiologue
. Pr Olivier Saint-Jean, gériatre
. Dr Claude Sichel, médecin généraliste
. Dr Jean-Pierre Thierry, adhérent d’une association d’usagers du système de santé

Sont nommés membres suppléants :

. Dr Julien Darmian, anesthésiste-réanimateur
. Dr Dominique Luton, gynécologue
. Dr Rémy Sebbah, médecin généraliste
. Dr Antoine Vanier, biostatisticien, méthodologiste
. Dr Yossi Bonnaire, ophtalmologue

Source : HAS








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents