Edition du 26-01-2020

IntegraGen collabore avec Google Cloud pour fournir ses outils d’analyse de données de séquençage à grande échelle

Publié le mardi 13 novembre 2018

IntegraGen collabore avec Google Cloud pour fournir ses outils d’analyse de données de séquençage à grande échelleIntegraGen, société spécialisée dans la transformation de données issues d’échantillons biologiques en information génomique et en outils de diagnostic pour l’oncologie, va collaborer avec Google Cloud pour la mise en ligne de ses outils avancés d’analyse génomique, SIRIUS™ et MERCURY™ sur la Google Cloud Platform. Ce partenariat permet le transfert et le traitement accéléré des données ainsi qu’une amélioration de leur sécurité pour les utilisateurs, cliniciens ou chercheurs.

« Collaborer avec Google Cloud nous permet de fournir à nos clients des solutions intégrées et puissantes, comme SIRIUS et MERCURY, pour analyser rapidement des données de génomiques à grande échelle », déclare Bérengère Génin, Directeur de la bio-informatique chez IntegraGen.

La collaboration entre Google Cloud et IntegraGen facilite la réalisation d’importants projets de recherche et aide l’analyse de données de séquençage de façon à déployer les approches de soins personnalisés. Contribuer ainsi à rendre ces outils disponibles est non seulement une opportunité de marché très significative, mais également une avancée majeure pour favoriser l’accès aux soins.

La collaboration entre IntegraGen et Google Cloud Platform inclut un support technique de Google Cloud et de son partenaire SFEIR pour l’intégration de SIRIUS et de MERCURY sur la plateforme. Les utilisateurs de ces logiciels peuvent désormais effectuer, en parallèle, leurs projets d’interprétation et accéder aux résultats rapidement. IntegraGen continue d’ajouter des fonctionnalités à chacun de ces outils tout en tirant partie de la richesse des outils de Google aussi bien dans le domaine du big data que dans celui de l’intelligence artificielle (IA). Par ailleurs, les deux sociétés continuent de travailler en étroite coopération pour se conformer aux plus stricts standards de sécurité et de confidentialité de traitement des données en Europe, et de se conformer aux régulations HIPAA aux États-Unis.

« Disposer du support de Google Cloud Platform pour faciliter l’interprétation en ligne des données de séquençage à grande échelle augmente la valeur des outils que nous avons développés », indique Bernard Courtieu, Directeur Général d’IntegraGen, « plus important encore, cela rend MERCURY et SIRIUS très largement disponibles et fait bénéficier nos clients des avantages de la Google Cloud Platform, considérée comme l’une des plus avancées au monde ».

MERCURY est un outil d’interprétation biologique en oncologie destiné à assister les biologistes et les oncologues dans la transformation de données brutes obtenues par séquençages à haut débit en un rapport d’analyse pour le diagnostic et l’utilisation clinique. MERCURY minimise la complexité, le temps et les coûts associés à l’analyse, l’interprétation et l’identification de variants génétiques pouvant être d’intérêt dans le choix de la stratégie thérapeutique d’un patient.

SIRIUS permet aux chercheurs d’analyser les jeux de données de séquençage de plusieurs individus ou de familles de façon intuitive et rapide pour identifier les variants d’intérêt en testant toutes les hypothèses de transmission, même les plus complexes. SIRIUS fournit aux chercheurs une interface qui allie une facilité d’utilisation et une rapidité d’analyse élevée malgré le volume considérable de données à traiter.

La solution qui a été conjointement développée utilise une suite complète des outils de Google Cloud Platform, incluant :

. Google Kubernetes Engine fournit une infrastructure flexible de haute performance assurant une connexion aux applications extérieures avec une haute disponibilité et une infrastructure élastique, autorisant l’exécution de tâches en parallèle et réduisant de manière drastique le temps de cycle de chacune d’entre elles.

. Google Compute Engine VMs et Google Cloud Storage fournissent les clusters à haute performance, améliorés par l’utilisation de SSDs locaux attachés aux nœuds de calcul, permettant une amélioration significative des performances des tâches nécessitant l’utilisation de fichiers temporaires ultra-volumineux.

. Google BigQuery, est un entrepôt de données cloud rapide, hautement adaptable et entièrement géré, destiné à l’analyse de données.

« Nous n’aurions jamais atteint un tel niveau de performance avec des solutions hébergées on-premise », ajoute Bérengère Genin, Directeur de la bio-informatique chez IntegraGen. « Les technologies de machine learning de Google Cloud nous permettent de faire un nouveau saut technologique en bâtissant nos propres modèles d’analyse directement sur la plateforme ».

Pour en savoir plus sur la collaboration entre IntegraGen et Google : https://cloud.google.com/customers/integragen/

Source : IntegraGen








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents