Edition du 22-08-2018

Hépatite C : Maviret® d’AbbVie mis à disposition en ville et à l’hôpital en France

Publié le vendredi 9 mars 2018

Hépatite C : Maviret® d'AbbVie mis à disposition en ville et à l’hôpital en FranceLe laboratoire américain AbbVie a annoncé jeudi 8 mars que Maviret® (glécaprévir/pibrentasvir), un traitement en une prise par jour, sans ribavirine, pour les patients adultes atteints d’une hépatite C chronique, quel que soit le génotype du virus (GT1-6), a obtenu son remboursement et est désormais disponible en double dispensation en France, à la fois en ville et à l’hôpital.

« Cette annonce fait de Maviret® le premier antiviral à action directe dans le traitement de l’hépatite C chronique disponible en ville », souligne le laboratoire dans un communiqué.

La publication du Journal officiel datée du 8 mars précise que Maviret® est disponible en double dispensation, à la fois en ville et à l’hôpital, permettant de simplifier la prise en charge de la maladie et l’accès au traitement pour les patients atteints d’hépatite C chronique. En effet, comme l’estime dans un communiqué le Docteur Marc Bourlière, hépatologue à Marseille, « une des causes de la non-observance des patients est l’éloignement de l’hôpital, c’est pourquoi il est important que ces médicaments soient disponibles en officine de ville ».

« Maviret® est la seule association pangénotypique de deux antiviraux à action directe de seconde génération, le glécaprévir (inhibiteur pangénotypique des protéines NS3A/4A du VHC) et le pibrentasvir (inhibiteur pangénotypique NS5A). Ces deux AAD puissants ciblent et inhibent les protéines essentielles à la réplication du virus de l’hépatite C de génotype 1 à 6 », indique Abbvie.

« Maviret® propose une stratégie de traitement courte en 8 semaines, avec une tolérance satisfaisante, sans ribavirine, en une prise par jour pour tous les patients adultes naïfs de traitement non cirrhotiques atteints d’une infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC), quel que soit le génotype du virus, tout en ayant démontré un taux de guérison virologique de 97,5%1 dans ce groupe de patients », poursuit le laboratoire.

Maviret® constitue également une option thérapeutique pour certains patients plus difficiles à traiter, y compris ceux souffrant d’une cirrhose compensée (quel que soit le génotype), les patients co-infectés VHC/VIH-1 et ceux dont les options de traitement étaient auparavant limitées : patients souffrant d’insuffisance rénale chronique sévère (IRC) ou atteints d’une infection par le VHC génotype 32. Maviret® est un traitement pangénotypique approuvé pour les patients souffrant d’insuffisance rénale chronique, quel que soit le stade2.

La publication du Journal officiel annonce également le prix de Maviret® fixé par le Comité économique des produits de santé (CEPS). Pour les patients naïfs de traitement non cirrhotiques, soit la majorité des patients atteints par le virus de l’hépatite C, Maviret® est recommandé en 8 semaines au prix de 28 000 euros. Pour les patients naïfs cirrhotiques, un traitement de 12 semaines est recommandé au prix de 42 000 euros.

1 – Résumé des Caractéristiques du Produit Maviret® – EMA 27/11/2017
2 – Avis de la Commission de la Tansparence Maviret® – 6 décembre 2017

Source : communiqué Abbvie – 8 mars 2018








MyPharma Editions

Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Publié le 21 août 2018
Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Adocia a annoncé que le tribunal arbitral en charge de la procédure d’arbitrage engagée par Adocia à l’encontre de Eli Lilly & Company a statué en sa faveur en ce qui concerne sa première demande, et a accordé à Adocia un montant de 11,6 millions de dollars, au titre d’un paiement d’étape contractuel qui était contesté par Lilly.

Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Publié le 21 août 2018
Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Transgene, la société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé la finalisation des transactions signées le 10 juillet 2018 avec Tasly Biopharmaceuticals.

Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Publié le 20 août 2018
Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Mainstay Medical, une société de dispositifs médicaux dédiée à la commercialisation de ReActiv8®, un dispositif de neurostimulation implantable destiné à traiter la lombalgie chronique invalidante, a annoncé la nomination de Matthew Onaitis au poste de Directeur financier à compter du 20 août 2018.

Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Publié le 20 août 2018
Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Sensorion a annoncé avoir reçu de la part du HMA (Heads of Medicines Agencies, le réseau d’agences européennes du médicament), l’approbation de mener son essai clinique de phase 2 avec son candidat-médicament SENS-401 pour le traitement des surdités brusques (SensoriNeural Hearing Loss, SSNHL) chez l’adulte dans le cadre d’une procédure harmonisée (VHP- Voluntary Harmonisation Procedure).

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions