Edition du 25-03-2019

Hépatite C : Maviret® d’AbbVie mis à disposition en ville et à l’hôpital en France

Publié le vendredi 9 mars 2018

Hépatite C : Maviret® d'AbbVie mis à disposition en ville et à l’hôpital en FranceLe laboratoire américain AbbVie a annoncé jeudi 8 mars que Maviret® (glécaprévir/pibrentasvir), un traitement en une prise par jour, sans ribavirine, pour les patients adultes atteints d’une hépatite C chronique, quel que soit le génotype du virus (GT1-6), a obtenu son remboursement et est désormais disponible en double dispensation en France, à la fois en ville et à l’hôpital.

« Cette annonce fait de Maviret® le premier antiviral à action directe dans le traitement de l’hépatite C chronique disponible en ville », souligne le laboratoire dans un communiqué.

La publication du Journal officiel datée du 8 mars précise que Maviret® est disponible en double dispensation, à la fois en ville et à l’hôpital, permettant de simplifier la prise en charge de la maladie et l’accès au traitement pour les patients atteints d’hépatite C chronique. En effet, comme l’estime dans un communiqué le Docteur Marc Bourlière, hépatologue à Marseille, « une des causes de la non-observance des patients est l’éloignement de l’hôpital, c’est pourquoi il est important que ces médicaments soient disponibles en officine de ville ».

« Maviret® est la seule association pangénotypique de deux antiviraux à action directe de seconde génération, le glécaprévir (inhibiteur pangénotypique des protéines NS3A/4A du VHC) et le pibrentasvir (inhibiteur pangénotypique NS5A). Ces deux AAD puissants ciblent et inhibent les protéines essentielles à la réplication du virus de l’hépatite C de génotype 1 à 6 », indique Abbvie.

« Maviret® propose une stratégie de traitement courte en 8 semaines, avec une tolérance satisfaisante, sans ribavirine, en une prise par jour pour tous les patients adultes naïfs de traitement non cirrhotiques atteints d’une infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC), quel que soit le génotype du virus, tout en ayant démontré un taux de guérison virologique de 97,5%1 dans ce groupe de patients », poursuit le laboratoire.

Maviret® constitue également une option thérapeutique pour certains patients plus difficiles à traiter, y compris ceux souffrant d’une cirrhose compensée (quel que soit le génotype), les patients co-infectés VHC/VIH-1 et ceux dont les options de traitement étaient auparavant limitées : patients souffrant d’insuffisance rénale chronique sévère (IRC) ou atteints d’une infection par le VHC génotype 32. Maviret® est un traitement pangénotypique approuvé pour les patients souffrant d’insuffisance rénale chronique, quel que soit le stade2.

La publication du Journal officiel annonce également le prix de Maviret® fixé par le Comité économique des produits de santé (CEPS). Pour les patients naïfs de traitement non cirrhotiques, soit la majorité des patients atteints par le virus de l’hépatite C, Maviret® est recommandé en 8 semaines au prix de 28 000 euros. Pour les patients naïfs cirrhotiques, un traitement de 12 semaines est recommandé au prix de 42 000 euros.

1 – Résumé des Caractéristiques du Produit Maviret® – EMA 27/11/2017
2 – Avis de la Commission de la Tansparence Maviret® – 6 décembre 2017

Source : communiqué Abbvie – 8 mars 2018








MyPharma Editions

Le Fonds de dotation AbbVie Santé & Perspectives lance deux appels à projets pour 2019

Publié le 25 mars 2019
Le Fonds de dotation AbbVie Santé & Perspectives lance deux appels à projets pour 2019

AbbVie France vient de créer le fonds de dotation AbbVie Santé & Perspectives pour favoriser et soutenir l’émergence de projets concrets et de travaux de recherche, scientifique ou dans les sciences sociales, afin de développer des solutions de santé innovantes sur l’ensemble du territoire dans les aires thérapeutiques de l’hépatite C, de l’onco-hématologie, de l’immunologie et des neurosciences.

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019
Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions