Edition du 22-10-2020

Hépatite C : Maviret® d’AbbVie mis à disposition en ville et à l’hôpital en France

Publié le vendredi 9 mars 2018

Hépatite C : Maviret® d'AbbVie mis à disposition en ville et à l’hôpital en FranceLe laboratoire américain AbbVie a annoncé jeudi 8 mars que Maviret® (glécaprévir/pibrentasvir), un traitement en une prise par jour, sans ribavirine, pour les patients adultes atteints d’une hépatite C chronique, quel que soit le génotype du virus (GT1-6), a obtenu son remboursement et est désormais disponible en double dispensation en France, à la fois en ville et à l’hôpital.

« Cette annonce fait de Maviret® le premier antiviral à action directe dans le traitement de l’hépatite C chronique disponible en ville », souligne le laboratoire dans un communiqué.

La publication du Journal officiel datée du 8 mars précise que Maviret® est disponible en double dispensation, à la fois en ville et à l’hôpital, permettant de simplifier la prise en charge de la maladie et l’accès au traitement pour les patients atteints d’hépatite C chronique. En effet, comme l’estime dans un communiqué le Docteur Marc Bourlière, hépatologue à Marseille, « une des causes de la non-observance des patients est l’éloignement de l’hôpital, c’est pourquoi il est important que ces médicaments soient disponibles en officine de ville ».

« Maviret® est la seule association pangénotypique de deux antiviraux à action directe de seconde génération, le glécaprévir (inhibiteur pangénotypique des protéines NS3A/4A du VHC) et le pibrentasvir (inhibiteur pangénotypique NS5A). Ces deux AAD puissants ciblent et inhibent les protéines essentielles à la réplication du virus de l’hépatite C de génotype 1 à 6 », indique Abbvie.

« Maviret® propose une stratégie de traitement courte en 8 semaines, avec une tolérance satisfaisante, sans ribavirine, en une prise par jour pour tous les patients adultes naïfs de traitement non cirrhotiques atteints d’une infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC), quel que soit le génotype du virus, tout en ayant démontré un taux de guérison virologique de 97,5%1 dans ce groupe de patients », poursuit le laboratoire.

Maviret® constitue également une option thérapeutique pour certains patients plus difficiles à traiter, y compris ceux souffrant d’une cirrhose compensée (quel que soit le génotype), les patients co-infectés VHC/VIH-1 et ceux dont les options de traitement étaient auparavant limitées : patients souffrant d’insuffisance rénale chronique sévère (IRC) ou atteints d’une infection par le VHC génotype 32. Maviret® est un traitement pangénotypique approuvé pour les patients souffrant d’insuffisance rénale chronique, quel que soit le stade2.

La publication du Journal officiel annonce également le prix de Maviret® fixé par le Comité économique des produits de santé (CEPS). Pour les patients naïfs de traitement non cirrhotiques, soit la majorité des patients atteints par le virus de l’hépatite C, Maviret® est recommandé en 8 semaines au prix de 28 000 euros. Pour les patients naïfs cirrhotiques, un traitement de 12 semaines est recommandé au prix de 42 000 euros.

1 – Résumé des Caractéristiques du Produit Maviret® – EMA 27/11/2017
2 – Avis de la Commission de la Tansparence Maviret® – 6 décembre 2017

Source : communiqué Abbvie – 8 mars 2018








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents