Edition du 31-10-2020

Hybrigenics et Servier signent un accord de licence et de recherche

Publié le lundi 10 octobre 2011

La société biopharmaceutique ­Hybrigenics et Servier, le premier groupe pharmaceutique privé français, ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de licence et de collaboration de recherche dans le domaine des enzymes de dé­ubiquitination (DUBs) appliqué à l’oncologie, la neurologie, la psychiatrie, la rhumatologie, l’ophtalmologie, le diabète et aux maladies cardiovasculaires.
 Dans le cadre de cette collaboration, Hybrigenics a pour mission d’identifier et de valider parmi les DUBs de nouvelles cibles pertinentes pour des applications dans ces aires thérapeutiques. Hybrigenics va également cribler des médicaments potentiels capables de moduler quatre cibles confidentielles déjà sélectionnées comme DUBs d’intérêt prioritaire pour cette collaboration. Servier fournira les composés à tester, développera les plus prometteurs et commercialisera les produits enregistrés. Les activités d’Hybrigenics peuvent aussi aboutir à la mise au point de tests de diagnostic « compagnon » nécessaires au développement et à l’utilisation de tels agents thérapeutiques.
 
Cet accord de licence et de collaboration prévoit le versement à Hybrigenics d’un paiement initial et de dotations de recherche pour un montant total de 4 millions d’euros sur 3 ans. En fonction de l’atteinte de succès prédéfinis de recherche, de développement et d’enregistrement, cet accord prévoit par ailleurs des versements complémentaires au profit d’Hybrigenics, à hauteur de 9,5 millions d’euros au total pour chacune des cibles aboutissant à la mise sur le marché d’un nouveau médicament, ainsi que des redevances sur les ventes de kits de diagnostic « compagnon ».
 
 «Nous sommes impatients d’unir nos forces à celles de Servier pour découvrir des médicaments de rupture, premiers du genre à moduler cette nouvelle classe de cibles thérapeutiques. Notre propre recherche interne va désormais s’orienter vers l’exploration de l’importance potentielle des DUBs en dehors des champs thérapeutiques couverts par cet accord de licence et de collaboration », déclare notamment Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics.
 
Les  enzymes de dé­ubiquitination (DUBs)
Les molécules d’ubiquitine sont de petits peptides régulateurs intracellulaires qui, lorsqu’ils sont attachés aux protéines par des ligases, « étiquettent » ces protéines pour être détruites par le protéasome, présent dans chaque cellule vivante. Les DUBs sont capables de détacher les molécules d’ubiquitine des protéines, les préservant ainsi de la dégradation : les DUBs sont des enzymes de recyclage des protéines. La classe des USPs fait partie de la famille plus large des DUBs.
 
Depuis 2004, Hybrigenics a focalisé sa recherche interne sur les USPs impliquées dans le recyclage des onco­protéines, les protéines responsables de l’initiation ou de la progression du cancer. Inhiber ce type d’USPs aboutit à la dégradation forcée des onco­protéines, ce qui représente un mécanisme d’action anticancéreuse totalement nouveau. Hybrigenics a publié sur le sujet 16 articles originaux ou revues dans des journaux scientifiques à comité de lecture, et déposé cinq familles de demandes de brevets d’inhibiteurs d’USPs.

Source : Hybrigenics








MyPharma Editions

COVID-19 : Takeda élargit ses réserves de vaccins au Japon grâce à un partenariat avec Moderna et le gouvernement japonais

Publié le 30 octobre 2020
COVID-19 : Takeda élargit ses réserves de vaccins au Japon grâce à un partenariat avec Moderna et le gouvernement japonais

Takeda a annoncé que la société importera et distribuera 50 millions de doses du vaccin candidat de Moderna contre la COVID-19, mRNA-1273, à compter du premier semestre 2021, en attente de l’obtention d’un brevet au Japon. Cet effort s’inscrit dans le cadre d’une entente tripartite conclue entre Takeda, Moderna et le ministère japonais de la Santé, du Travail et de la Protection sociale (MHLW). Moderna a précédemment annoncé que l’essai clinique de Phase 3 de mRNA-1273 avec la dose de 100 µg aux États-Unis, a achevé le recrutement de ses 30 000 participants.

OSE Immunotherapeutics présente OSE-230, une thérapie innovante par anticorps monoclonal agoniste qui déclenche la résolution de l’inflammation chronique

Publié le 30 octobre 2020
OSE Immunotherapeutics présente OSE-230, une thérapie innovante par anticorps monoclonal agoniste qui déclenche la résolution de l’inflammation chronique

OSE Immunotherapeutics a présenté des données précliniques d’efficacité d’OSE-230, une thérapie innovante par anticorps monoclonal agoniste, au congrès annuel FOCIS 2020 (« Federation of Clinical Immunology Societies ») qui se tient en virtuel du 28 au 31 octobre. OSE-230 est un anticorps agoniste de ChemR23, ou « chemerin chemokine-like receptor 1 » (CMKLR1), un récepteur couplé aux protéines G (GPCR) exprimé sur les cellules immunitaires myéloïdes modulatrices de l’inflammation.

Bone Therapeutics signe des accords avec Catalent pour optimiser la production du produit de thérapie cellulaire allogénique ALLOB

Publié le 29 octobre 2020
Bone Therapeutics signe des accords avec Catalent pour optimiser la production du produit de thérapie cellulaire allogénique ALLOB

Bone Therapeutics et Catalent Pharma Solutions ont annoncé la signature d’un accord d’achat d’actions et d’un accord d’approvisionnement. Ces accords permettront d’optimiser et de réaliser des économies sur les opérations de fabrication d’ALLOB, le produit de thérapie cellulaire allogénique de Bone Therapeutics. Ils permettront par ailleurs à Bone Therapeutics de recentrer sa stratégie sur le développement de produits de thérapie cellulaire et génique issus de sa plateforme de CSM (Cellules Stromales Mésenchymateuses) différenciées, en orthopédie et dans d’autres indications.

Nicox : nouveau brevet délivré pour le NCX 470, exclusivité prolongée en Europe jusqu’en 2039

Publié le 29 octobre 2020
Nicox : nouveau brevet délivré pour le NCX 470, exclusivité prolongée en Europe jusqu’en 2039

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé qu’un brevet de formulation couvrant le NCX 470 a été délivré par l’Office Européen des Brevets, prolongeant l’exclusivité européenne de la protection du NCX 470 jusqu’en 2039. Un brevet équivalent a déjà été délivré aux Etats-Unis et le NCX 470 est également protégé par un brevet couvrant sa composition de matière.

Oncologie : Sanofi va évaluer la sécurité et l’efficacité d’un nouveau candidat expérimental, THOR-707, en association avec KEYTRUDA®

Publié le 29 octobre 2020
Oncologie : Sanofi va évaluer la sécurité et l’efficacité d’un nouveau candidat expérimental, THOR-707, en association avec KEYTRUDA®

Sanofi a conclu un accord avec Merck & Co (connu sous le nom de MSD en dehors des États-Unis et du Canada) pour la conduite d’un essai clinique de phase II visant à évaluer la sécurité, la pharmacocinétique et l’efficacité préliminaire de THOR-707, un candidat IL-2 non-alpha hautement différencié qui pourrait devenir le meilleur de sa classe pharmacothérapeutique, associé ou administré en séquence avec le KEYTRUDA® (pembrolizumab) de MSD à des patients atteints de différents cancers.

Almirall France : Laurence Faboumy nommée directrice générale

Publié le 28 octobre 2020
Almirall France : Laurence Faboumy nommée  directrice générale

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, vient d’annoncer la nomination de Laurence Faboumy au poste de directrice générale d’Almirall France. Laurence Faboumy sera notamment en charge de créer une toute nouvelle équipe constituée d’experts en dermatologie médicale, ainsi que de concevoir la stratégie à long terme d’Almirall sur le marché français, en partenariat avec les principaux acteurs de cet écosystème.

Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Publié le 28 octobre 2020
Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence et de collaboration avec Xediton Pharmaceuticals pour développer et commercialiser le firibastat au Canada.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents