Edition du 28-02-2020

Hybrigenics et Servier signent un accord de licence et de recherche

Publié le lundi 10 octobre 2011

La société biopharmaceutique ­Hybrigenics et Servier, le premier groupe pharmaceutique privé français, ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de licence et de collaboration de recherche dans le domaine des enzymes de dé­ubiquitination (DUBs) appliqué à l’oncologie, la neurologie, la psychiatrie, la rhumatologie, l’ophtalmologie, le diabète et aux maladies cardiovasculaires.
 Dans le cadre de cette collaboration, Hybrigenics a pour mission d’identifier et de valider parmi les DUBs de nouvelles cibles pertinentes pour des applications dans ces aires thérapeutiques. Hybrigenics va également cribler des médicaments potentiels capables de moduler quatre cibles confidentielles déjà sélectionnées comme DUBs d’intérêt prioritaire pour cette collaboration. Servier fournira les composés à tester, développera les plus prometteurs et commercialisera les produits enregistrés. Les activités d’Hybrigenics peuvent aussi aboutir à la mise au point de tests de diagnostic « compagnon » nécessaires au développement et à l’utilisation de tels agents thérapeutiques.
 
Cet accord de licence et de collaboration prévoit le versement à Hybrigenics d’un paiement initial et de dotations de recherche pour un montant total de 4 millions d’euros sur 3 ans. En fonction de l’atteinte de succès prédéfinis de recherche, de développement et d’enregistrement, cet accord prévoit par ailleurs des versements complémentaires au profit d’Hybrigenics, à hauteur de 9,5 millions d’euros au total pour chacune des cibles aboutissant à la mise sur le marché d’un nouveau médicament, ainsi que des redevances sur les ventes de kits de diagnostic « compagnon ».
 
 «Nous sommes impatients d’unir nos forces à celles de Servier pour découvrir des médicaments de rupture, premiers du genre à moduler cette nouvelle classe de cibles thérapeutiques. Notre propre recherche interne va désormais s’orienter vers l’exploration de l’importance potentielle des DUBs en dehors des champs thérapeutiques couverts par cet accord de licence et de collaboration », déclare notamment Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics.
 
Les  enzymes de dé­ubiquitination (DUBs)
Les molécules d’ubiquitine sont de petits peptides régulateurs intracellulaires qui, lorsqu’ils sont attachés aux protéines par des ligases, « étiquettent » ces protéines pour être détruites par le protéasome, présent dans chaque cellule vivante. Les DUBs sont capables de détacher les molécules d’ubiquitine des protéines, les préservant ainsi de la dégradation : les DUBs sont des enzymes de recyclage des protéines. La classe des USPs fait partie de la famille plus large des DUBs.
 
Depuis 2004, Hybrigenics a focalisé sa recherche interne sur les USPs impliquées dans le recyclage des onco­protéines, les protéines responsables de l’initiation ou de la progression du cancer. Inhiber ce type d’USPs aboutit à la dégradation forcée des onco­protéines, ce qui représente un mécanisme d’action anticancéreuse totalement nouveau. Hybrigenics a publié sur le sujet 16 articles originaux ou revues dans des journaux scientifiques à comité de lecture, et déposé cinq familles de demandes de brevets d’inhibiteurs d’USPs.

Source : Hybrigenics








MyPharma Editions

Abivax : 1er patient inclus dans son essai de Phase 1/2 aux États-Unis avec ABX196 dans le carcinome hépatocellulaire

Publié le 27 février 2020
Abivax : 1er patient inclus dans son essai de Phase 1/2 aux États-Unis avec ABX196 dans le carcinome hépatocellulaire

Abivax, société de biotechnologie qui développe de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé aujourd’hui qu’un premier patient a été traité dans le cadre de l’essai clinique de Phase 1/2 mené aux États-Unis avec ABX196 chez des patients souffrant de carcinome hépatocellulaire (CHC, cancer du foie le plus fréquent).

Maladie cœliaque : Takeda fait l’acquisition de PvP Biologics

Publié le 27 février 2020
Maladie cœliaque : Takeda fait l'acquisition de PvP Biologics

Takeda a annoncé avoir fait l’acquisition de PvP Biologics, Inc. après la finalisation d’une étude de preuve de concept du mécanisme de Phase 1 sur le médicament expérimental TAK-062 (Kuma062) pour le traitement de la maladie cœliaque non contrôlée.

Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Publié le 25 février 2020
Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé hier son ambition de créer un leader européen dédié à la production et à la commercialisation à des tiers de principes actifs pharmaceutiques (API*), qui sont les molécules essentielles entrant dans la composition de tout médicament.

Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Publié le 24 février 2020
Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Patrick Lansky en tant que vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis.

Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Publié le 21 février 2020
Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Les dirigeants des entreprises du G5 santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ont décidé, à l’unanimité, de nommer Didier Véron, Délégué Général de l’Association et Directeur des Affaires Corporate du LFB, Président par intérim du G5 Santé.

Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Publié le 21 février 2020
Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Patrice Carayon, Président de Chiesi France et administrateur du Leem, vient de prendre la présidence de Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé. Il succède ainsi à Michel Ginestet.

Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Publié le 21 février 2020
Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’un premier patient a reçu TG6002 par voie intra-artérielle hépatique (IAH), comme traitement locorégional des métastases hépatiques non opérables d’un cancer colorectal (CCR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents