Edition du 08-05-2021

Génériques d’antibiotiques: l’Afssaps va engager « une réflexion générale »

Publié le lundi 10 octobre 2011

L’Afssaps a été interpellée sur les résultats d’une publication scientifique colombienne, parue en août 2010, sur les génériques de vancomycine. La vancomycine est un antibiotique injectable prescrit dans le traitement d’infections sévères. Cette publication suggère une possible différence d’efficacité entre certains génériques de vancomycine.

La vancomycine est commercialisée en France exclusivement sous forme de médicaments génériques depuis 2002, compte tenu de l’arrêt de la production du produit de référence. Les produits cités dans cet article ne sont pas commercialisés en France. Cependant il a été décidé que des études devaient être mises en place afin d’analyser si le signal décrit dans la publication colombienne était également observé avec des génériques commercialisés en France. Deux projets d’études ont à ce titre été soumis au Conseil Scientifique de l’Afssaps du mois d’octobre 2011.

En juin 2011, l’Afssaps a publié un rapport portant sur l’évolution de la consommation d’antibiotiques en France depuis 10 ans. Ce rapport faisait émerger deux préoccupations : une consommation française globalement à la baisse depuis 10 ans, mais en légère augmentation depuis 2005, notamment à l’hôpital et  un nombre de substances actives antibiotiques disponibles en diminution régulière et peu de molécules innovantes (25 substances actives ont cessé d’être commercialisées, tandis que seules 10 nouvelles substances ou associations de substances ont été commercialisées). En revanche, le marché des génériques s’est développé. Des discussions sont actuellement en cours à l’échelle mondiale pour stimuler la recherche sur de nouvelles molécules.
A l’hôpital, 39% des antibiotiques utilisés sont des médicaments injectables, parmi lesquels 77% sont des génériques. Environ 230 présentations d’antibiotiques injectables étaient commercialisées en France en 2010, correspondant à 50 substances actives différentes. Les antibiotiques injectables les plus consommés à l’hôpital sont les médicaments à base d’amoxicilline seule (15%), d’amoxicilline et acide clavulanique (15%), de ceftriaxone (14,0%), de céfazoline (7%) et de ciprofloxacine (6%). La vancomycine représente 4% des consommations hospitalières d’antibiotiques injectables. Il existe des génériques de ces substances commercialisés en France.
En ville, l’utilisation des formes injectables est faible, ne représentant que 6,5% des antibiotiques consommés. Les antibiotiques injectables les plus consommés en ville sont les médicaments à base de ceftriaxone (53%), d’amoxicilline et acide clavulanique (12%), de gentamicine (8%), d’oxacilline (7%) et de nétilmicine (7%). Parmi ces substances, seule la nétilmicine ne dispose pas de génériques en France.

La problématique de l’efficacité des génériques
Une étude, publiée en août 2010 par une équipe de chercheurs colombiens (Vesga O et al, AAC 2010), a été récemment relayée par les média français. Celle-ci visait à comparer, sur modèle animal d’infection expérimentale, l’efficacité de plusieurs génériques de vancomycine à celle du médicament de référence et concluait à des différences d’activité antibactérienne entre ces spécialités. « Bien qu’il ait été publié dans une revue dont la qualité scientifique est reconnue, cet article ne permet pas de conclure sur la réalité du signal soulevé par les auteurs (notamment en termes de description des aspects de qualité pharmaceutiques des génériques concernés) et d’en juger l’extrapolation aux autres génériques de vancomycine », estime l’Afssaps, qui pour autant, soutient et devrait financer la réalisation d’expérimentations similaires avec des génériques commercialisés en France. A ce titre, deux équipes ont proposé des projets d’études qui seront soumis au Conseil Scientifique de l’Afssaps du 12 octobre prochain.

Une réflexion générale sur les génériques d’antibiotiques
Enfin, des interrogations sont rapportées dans la presse au sujet de génériques d’autres antibiotiques, en particulier ceux obtenus par fermentation, notamment la colistine dont aucun générique n’est autorisé en France, et la teicoplanine dont aucun générique n’est commercialisé en France. En outre, ayant constaté que certaines procédures européennes d’autorisation de mise sur le marché de génériques de teicoplanine ont exigé des données complémentaires en sus des données de qualité pharmaceutique, l’Afssaps a lancé en septembre 2011 une demande d’avis scientifique au niveau européen, concernant l’éventuelle nécessité de resserrer les exigences actuelles.
Dans cette perspective, un rapport sera rédigé par la France (Rapporteur) et le Royaume-Uni (Co-Rapporteur).  Au vu de l’ensemble de ces éléments, l’Afssaps a décidé d’engager une réflexion générale sur les génériques d’antibiotiques.

Source : Afssaps








MyPharma Editions

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Publié le 5 mai 2021
Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19Sanofi a annoncé avoir conclu un accord avec Moderna, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de la biotech américaine afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents