Edition du 25-01-2021

Hybrigenics met au point de nouvelles formulations orales d’inécalcitol

Publié le jeudi 4 novembre 2010

Hybrigenics, le groupe biopharmaceutique spécialisé dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer et doté d’une filiale à 100 % consacrée aux services spécialisés dans les interactions entre protéines, a annoncé le dépôt d’une demande de brevet couvrant de nouvelles capsules molles, des comprimés ou des solutions buvables optimisés, pour la délivrance de fortes doses d’inécalcitol.

Cette optimisation pharmaceutique fait suite à la démonstration de la sécurité d’emploi et à la présomption d’efficacité de fortes doses d’inécalcitol (jusqu’à 4 milligrammes par jour) dans une étude clinique de Phase IIa chez des patients atteints de cancer de la prostate hormono­réfractaire. En comparaison, les analogues de vitamine D déjà sur le marché dans d’autres indications sont prescrits à des doses de l’ordre du microgramme. La meilleure tolérance de l’inécalcitol permet donc de traiter les malades à des doses mille fois plus élevées. Cette posologie supérieure a nécessité l’amélioration des formulations orales de l’inécalcitol.

Tous les analogues de vitamine D microdosés sont actuellement commercialisés sous forme de solution huileuse dans des capsules molles. L’inécalcitol a également été formulé jusqu’à présent dans des capsules molles contenant des concentrations et des volumes de plus en plus élevés, jusqu’à un dosage unitaire de 1 mg au maximum. Les patients traités à la dose maximale tolérée de 4 mg par jour devaient donc avaler quatre capsules de taille relativement importante. Les nouvelles capsules sont plus petites et plus concentrées en inécalcitol : elles contiennent une quantité fixe de 2 mg. Il sera désormais plus commode pour les patients d’avaler un maximum de deux petites capsules, ce qui favorisera l’observance.
Encore plus commode et moins chère à fabriquer, la forme sèche solide en comprimés représente une innovation radicale pour un analogue de vitamine D. L’inécalcitol vient d’être formulé avec succès en comprimés de 2 mg. De plus, ces comprimés sont sécables, ce qui offre la possibilité d’ajuster la posologie d’inécalcitol de 1 mg en 1 mg. Enfin, des solutions buvables d’inécalcitol dans un excipient liquide approprié peuvent permettre une proportionnalité totale entre la dose et le poids corporel, par exemple pour des indications pédiatriques éventuelles.
Les études de stabilité pharmaceutique et de biodisponibilité chez des volontaires sains sont en cours actuellement. L’objectif est de commencer les études cliniques de Phase IIb d’efficacité thérapeutique dans le cancer de la prostate et dans le psoriasis étendu avec une formulation orale d’inécalcitol optimisée et déjà adaptée à une commercialisation future.

« Nous avons beaucoup travaillé pour réduire la taille des capsules et pour réussir à mettre au point des comprimés, à l’encontre de toutes les habitudes. Au-delà de l’effet thérapeutique, le confort d’utilisation pour le patient est en effet un critère important d’adhésion au traitement, » commente Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics. « Les nouvelles formulations sont plus petites, moins chères et plus faciles d’emploi. De plus, nous pensons qu’elles sont nouvelles et inventives pour un analogue de vitamine D tel que l’inécalcitol, ce qui ouvre potentiellement la voie à une protection industrielle par brevet jusqu’en 2030. »

Source : Hybrigenics








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents