Edition du 27-01-2021

Hypertension et diabète en forte hausse dans le monde selon l’OMS

Publié le jeudi 17 mai 2012

Selon l’OMS, un adulte sur trois dans le monde est atteint d’hypertension artérielle – affection responsable de près de la moitié des décès par accident vasculaire cérébral et cardiopathie. Un adulte sur dix souffre de diabète. Les dernières Statistiques sanitaires mondiales de l’OMS révèlent ainsi l’augmentation spectaculaire des affections qui déclenchent des cardiopathies et d’autres maladies chroniques.
«Ce rapport est une nouvelle preuve de l’augmentation spectaculaire des affections qui déclenchent des cardiopathies et d’autres maladies chroniques, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire,» a déclaré le Dr Chan, Directeur général de l’OMS. «Dans certains pays africains, jusqu’à la moitié de la population adulte souffre d’hypertension.»

 La prévalence de l’hypertension et l’hyperglycémie estimée pour la première fois

Pour la première fois, le rapport annuel de statistiques sanitaires de l’Organisation mondiale de la Santé comporte des informations en provenance de 194 pays concernant le pourcentage d’hommes et de femmes atteints d’hypertension et d’hyperglycémie.

Dans les pays à revenu élevé, la généralisation du diagnostic et du traitement au moyen de médicaments peu coûteux, a permis de réduire sensiblement la tension artérielle moyenne de la population – ce qui a contribué à réduire la mortalité par maladie cardiaque. En Afrique, toutefois, plus de 40% (et jusqu’à 50%) des adultes de nombreux pays seraient hypertendus. La plupart de ces personnes ne sont pas diagnostiquées, alors qu’un grand nombre pourraient être traitées au moyen de médicaments peu coûteux, ce qui réduirait sensiblement le risque de décès et d’incapacités dus aux cardiopathies et aux accidents vasculaires cérébraux.

Pour la première fois figurent également dans les Statistiques sanitaires mondiales 2012 des données sur les personnes atteintes d’hyperglycémie (taux de sucre élevé dans le sang). Si la prévalence moyenne de cette affection dans le monde se situe aux alentours de 10%, jusqu’à un tiers des populations de certains pays des îles du Pacifique en souffrent. Non traité, le diabète peut entraîner des maladies cardio-vasculaires, la cécité ou une insuffisance rénale.

L’obésité est un autre grand problème

Dans toutes les régions du monde, l’obésité a doublé entre 1980 et 2008, a déclaré le Dr Ties Boerma, Directeur du Département Statistiques sanitaires et systèmes d’information à l’OMS. «Aujourd’hui, un demi-milliard de personnes (12% de la population mondiale) sont considérées comme obèses.»

Les taux d’obésité les plus élevés ont été relevés dans la Région OMS des Amériques (26% de la population adulte et les plus faibles dans la Région de l’Asie du Sud-Est (3%). Partout, les femmes sont plus exposées à l’obésité que les hommes, et donc également plus exposées au risque de diabète, de maladies cardio-vasculaires et de certains cancers.

Les maladies chroniques responsables des 2/3 de la mortalité mondiale

Les maladies non transmissibles sont actuellement responsables de près des deux tiers de la mortalité mondiale. L’inquiétude suscitée au niveau mondial par l’augmentation du nombre de décès dus aux affections cardiaques et pulmonaires, au diabète et aux cancers a incité l’Organisation des Nations Unies à organiser une réunion de haut niveau sur les maladies transmissibles en septembre 2011 à New York.

L’Assemblée mondiale de la Santé qui doit se tenir à Genève du 21 au 26 mai 2012 passera en revue les progrès accomplis depuis cette réunion et conviendra des prochaines étapes. Des travaux sont actuellement en cours pour élaborer un cadre mondial de suivi et un ensemble de cibles volontaires pour la lutte contre ces maladies.

Paraissant chaque année, la publication de l’OMS Statistiques sanitaires mondiales est la plus complète au monde. Elle contient des données en provenance de 194 pays pour une série d’indicateurs de mortalité, de morbidité et concernant les systèmes de santé, y compris l’espérance de vie, les maladies et les décès dus à une série de maladies, les services de santé et les traitements, les investissements financiers dans la santé ainsi que les facteurs de risque et les comportements qui affectent la santé.

Principales tendances sanitaires mondiales

Parmi les principales tendances rapportées cette année figurent:

La mortalité maternelle : en 20 ans, le nombre de décès maternels est tombé de plus de 545 000 en 1990 à moins de 290 000 en 2010 – soit une baisse de 47 %. Un tiers de ces décès maternels surviennent dans deux pays – l’Inde avec 20% du total mondial et le Nigéria avec 14%

L’évolution sur 10 ans des causes de mortalité de l’enfant : les données concernant les années 2000 à 2010 montrent comment les progrès de la santé publique ont aidé à sauver des vies d’enfants depuis dix ans. Le monde a réalisé des progrès importants, le nombre de décès d’enfants étant passé de près de 10 millions d’enfants de moins de cinq ans en 2000 à 7,6 millions de décès annuels en 2010. La baisse du nombre de décès dus aux maladies diarrhéiques et à la rougeole a été particulièrement frappante.

L’enregistrement des décès: seuls 34 pays (représentant 15% de la population mondiale) produisent des données de qualité relatives à la cause de décès. Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, moins de 10% des décès sont enregistrés.

Source : OMS

 








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Publié le 27 janvier 2021
COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Sanofi et BioNTech ont conclu aujourd’hui un accord aux termes duquel le laboratoire français prêtera son concours à la biotech allemande pour la fabrication et la fourniture de son vaccin COVID-19 qui est codéveloppé avec Pfizer. Sanofi donnera à BioNTech l’accès à son outil de production et à son savoir-faire afin de produire plus de 125 millions de doses du vaccin COVID-19 de BioNTech en Europe.

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents