Edition du 18-02-2018

Ignyta et l’Institut Curie vont collaborer dans l’essai clinique STARTRK-2 de l’entrectinib

Publié le jeudi 20 avril 2017

Ignyta et l'Institut Curie vont collaborer dans l'essai clinique STARTRK-2 de l’entrectinibIgnyta, une société de biotechnologie américaine spécialisée en médecine de précision en oncologie, a choisi de s’appuyer sur l’expertise moléculaire de l’Institut Curie, acteur de référence en cancérologie, et de sa RCP moléculaire pour réaliser le profilage moléculaire de l’essai clinique STARTRK-2 de l’entrectinib.

Les altérations de certains gènes dans l’ADN peuvent pousser la cellule à se multiplier de manière irraisonnée, au lieu de se réparer ou de provoquer sa destruction, donnant ainsi naissance à des tumeurs. Un défi majeur dans la médecine de précision en oncologie est de développer des traitements anticancéreux pouvant stopper la croissance de ces cellules aux gènes mutés. L’efficacité d’un de ces traitements, l’entrectinib (également connu sous le nom de RXDX-101), un inhibiteur de TRK, ROS1 et ALK, est actuellement en cours d’investigation dans un essai clinique multicentrique de phase 2 à l’échelle mondiale. L’objectif : observer l’activité antitumorale de l’entrectinib chez les patients atteints de cancers avec fusion des gènes NTRK1, NTRK2, NTRK3, ROS1 ou ALK.

Ignyta, une société de biotechnologie Nord-Américaine spécialisée en médecine de précision en oncologie, a choisi l’Institut Curie comme l’un des centres de recherche en France pour cet essai clinique. La société a fondé sa décision sur l’expertise de la RCP moléculaire de l’Institut Curie1 qui peut identifier les patients atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques portant des fusions de gènes NTRK1, NTRK2, NTRK3, ROS1 ou ALK et leur proposer de prendre part à l’essai clinique. La RCP moléculaire de l’Institut Curie examinera les patients : d’abord, en utilisant l’immunohistochimie (IHC); puis, pour les patients positifs à l’IHC, en utilisant un séquençage d’ARN à haut débit pour évaluer les réarrangements dans les gènes NTRK1, NTRK2, NTRK3, ROS1 et ALK. La présence de ces derniers réarrangements permettra aux patients d’être traités avec entrectinib dans l’essai STARTRK-2. En moyenne, 17 patients par mois sont actuellement sélectionnés à l’Institut Curie.

Amaury Martin, Directeur du Département Valorisation et Partenariats Industriels de l’Institut Curie et Directeur de l’Institut Carnot Curie Cancer se félicite de cette coopération : « Cette collaboration illustre la dynamique du projet d’entreprise MC21 de l’Institut Curie pour faire avancer au plus vite la recherche, du laboratoire au lit du patient, sur le modèle conçu et imaginé par Marie Curie. Dans cette perspective, la RCP moléculaire de l’Institut Curie qui peut analyser les modifications génétiques des tumeurs et guider les patients dans le meilleur essai clinique disponible est un atout majeur. Cet accord s’inscrit parfaitement dans l’esprit de l’Institut Carnot Curie Cancer : la recherche pour les entreprises ».

L’essai sera encadré par le Pr Christophe Le Tourneau, responsable des essais précoces et de la médecine de précision à l’Institut Curie. Il a conçu et coordonné SHIVA – un essai clinique innovant dans lequel le choix thérapeutique était entièrement basé sur le profil moléculaire de la tumeur, indépendamment de l’histologie ou de la localisation de la tumeur. « En octobre 2014, SHIVA a lancé la RCP moléculaire pour les patients adultes et pédiatriques à l’Institut Curie. Cette RCP moléculaire regroupe des experts multidisciplinaires : oncologues, radiologues, anatomo-pathologistes, gestionnaires de plates-formes d’analyse moléculaire, spécialistes en bio-informatique et biologistes. Des modifications dans les gènes clés pour le développement des cancers sont examinées pour guider les patients vers des essais appropriés dans un délai compatible avec leur prise en charge clinique. Depuis 2014, nous avons fortement développé notre expertise et cela a suscité l’intérêt de nombreuses sociétés innovantes internationales telles qu’Ignyta » explique le Pr Le Tourneau.

La RCP moléculaire de l’Institut Curie utilise des technologies de séquençage à haut débit NGS ainsi que des approches comparatives d’hybridation génomique (puces CGH) en complément de l’immunohistochimie. « Nous sommes ravis de travailler avec l’Institut Curie et le Pr Le Tourneau pour notre étude clinique STARTRK-2, compte tenu de leur vaste expérience dans la réalisation d’essais cliniques axés sur le profilage moléculaire des tumeurs », déclare le Dr Pratik Multani, Directeur Médical d’Ignyta.

1 La Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) moléculaire de l’Institut Curie se compose du Dr Anne Vincent-Salomon (anatomo-pathologiste), du Dr Ivan Bièche (généticien), de Maud Kamal et Claire Morel (managers) sous la coordination du Pr Christophe Le Tourneau (responsable de la médecine de précision et des essais précoces).

Source : Institut Curie








MyPharma Editions

Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

Publié le 16 février 2018
Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

PharmaMar a annoncé la signature d’un accord de licence exclusif en vertu duquel l’américain Seattle Genetics va recevoir les droits mondiaux exclusifs à certaines molécules brevetées de la société biopharmaceutique espagnole,pour le développement, la fabrication et la commercialisation de conjugués anticorps-médicament (CAM) et/ou d’autres conjugués de médicaments incorporant des charges utiles PharmaMar.

Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

Publié le 16 février 2018
Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

France Rein organise la 13e Semaine nationale du Rein. Cette édition proposera du 3 au 10 mars 2018 des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français afin de sensibiliser le plus grand monde à ces pathologies. Un Français sur 10 est concerné par une maladie rénale.

Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux « conséquences incertaines », estime l’Académie de médecine

Publié le 16 février 2018
Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux "conséquences incertaines", estime l'Académie de médecine

Dans un communiqué publié vendredi, l’Académie nationale de médecine considère que l’obligation d’apposer le pictogramme « Grossesse » sur les conditionnements de médicaments est une mesure à « l’intention louable » mais aux « conséquences incertaines » et recommande de redéfinir le périmètre du décret.

Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un « rattrapage vaccinal »

Publié le 16 février 2018
Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un "rattrapage vaccinal"

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a appelé, mercredi 14 février sur France Inter, les « personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui n’ont pas fait vacciner leurs enfants » contre la rougeole à « faire un rattrapage ». Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été déclarés en France.

Dispositifs médicaux : Biocorp et Chronicare partenaires sur le marché Nord Américain

Publié le 16 février 2018
Dispositifs médicaux : Biocorp et Chronicare partenaires sur le marché Nord Américain

Biocorp, société française spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Chronicare entreprise américaine proposant des solutions connectées aux patients atteints de maladies chroniques, ont annoncé un accord portant sur le développement, la fourniture et la commercialisation d’une solution commune.

Stallergenes Greer : feu vert pour l’indication pédiatrique d’ACTAIR® au Japon

Publié le 16 février 2018
Stallergenes Greer : feu vert pour l’indication pédiatrique d’ACTAIR® au Japon

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a annoncé vendredi que son partenaire local au Japon, Shionogi & Co., a obtenu l’autorisation de l’extension de l’indication d’ACTAIR®, comprimé sublingual d’immunothérapie pour le traitement de la rhinite allergique due aux acariens, aux enfants de moins de 12 ans.

Antibiotiques : Debiopharm prend une participation dans ABAC Therapeutics

Publié le 16 février 2018
Antibiotiques : Debiopharm prend une participation dans ABAC Therapeutics

Le groupe suisse Debiopharm a annoncé un investissement dans les antibiotiques avec l’acquisition d’une part minoritaire de la société espagnole ABAC Therapeutics qui développe de nouveaux traitements ciblés destinés aux patients souffrant d’infections sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions