Edition du 13-11-2018

Ignyta et l’Institut Curie vont collaborer dans l’essai clinique STARTRK-2 de l’entrectinib

Publié le jeudi 20 avril 2017

Ignyta et l'Institut Curie vont collaborer dans l'essai clinique STARTRK-2 de l’entrectinibIgnyta, une société de biotechnologie américaine spécialisée en médecine de précision en oncologie, a choisi de s’appuyer sur l’expertise moléculaire de l’Institut Curie, acteur de référence en cancérologie, et de sa RCP moléculaire pour réaliser le profilage moléculaire de l’essai clinique STARTRK-2 de l’entrectinib.

Les altérations de certains gènes dans l’ADN peuvent pousser la cellule à se multiplier de manière irraisonnée, au lieu de se réparer ou de provoquer sa destruction, donnant ainsi naissance à des tumeurs. Un défi majeur dans la médecine de précision en oncologie est de développer des traitements anticancéreux pouvant stopper la croissance de ces cellules aux gènes mutés. L’efficacité d’un de ces traitements, l’entrectinib (également connu sous le nom de RXDX-101), un inhibiteur de TRK, ROS1 et ALK, est actuellement en cours d’investigation dans un essai clinique multicentrique de phase 2 à l’échelle mondiale. L’objectif : observer l’activité antitumorale de l’entrectinib chez les patients atteints de cancers avec fusion des gènes NTRK1, NTRK2, NTRK3, ROS1 ou ALK.

Ignyta, une société de biotechnologie Nord-Américaine spécialisée en médecine de précision en oncologie, a choisi l’Institut Curie comme l’un des centres de recherche en France pour cet essai clinique. La société a fondé sa décision sur l’expertise de la RCP moléculaire de l’Institut Curie1 qui peut identifier les patients atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques portant des fusions de gènes NTRK1, NTRK2, NTRK3, ROS1 ou ALK et leur proposer de prendre part à l’essai clinique. La RCP moléculaire de l’Institut Curie examinera les patients : d’abord, en utilisant l’immunohistochimie (IHC); puis, pour les patients positifs à l’IHC, en utilisant un séquençage d’ARN à haut débit pour évaluer les réarrangements dans les gènes NTRK1, NTRK2, NTRK3, ROS1 et ALK. La présence de ces derniers réarrangements permettra aux patients d’être traités avec entrectinib dans l’essai STARTRK-2. En moyenne, 17 patients par mois sont actuellement sélectionnés à l’Institut Curie.

Amaury Martin, Directeur du Département Valorisation et Partenariats Industriels de l’Institut Curie et Directeur de l’Institut Carnot Curie Cancer se félicite de cette coopération : « Cette collaboration illustre la dynamique du projet d’entreprise MC21 de l’Institut Curie pour faire avancer au plus vite la recherche, du laboratoire au lit du patient, sur le modèle conçu et imaginé par Marie Curie. Dans cette perspective, la RCP moléculaire de l’Institut Curie qui peut analyser les modifications génétiques des tumeurs et guider les patients dans le meilleur essai clinique disponible est un atout majeur. Cet accord s’inscrit parfaitement dans l’esprit de l’Institut Carnot Curie Cancer : la recherche pour les entreprises ».

L’essai sera encadré par le Pr Christophe Le Tourneau, responsable des essais précoces et de la médecine de précision à l’Institut Curie. Il a conçu et coordonné SHIVA – un essai clinique innovant dans lequel le choix thérapeutique était entièrement basé sur le profil moléculaire de la tumeur, indépendamment de l’histologie ou de la localisation de la tumeur. « En octobre 2014, SHIVA a lancé la RCP moléculaire pour les patients adultes et pédiatriques à l’Institut Curie. Cette RCP moléculaire regroupe des experts multidisciplinaires : oncologues, radiologues, anatomo-pathologistes, gestionnaires de plates-formes d’analyse moléculaire, spécialistes en bio-informatique et biologistes. Des modifications dans les gènes clés pour le développement des cancers sont examinées pour guider les patients vers des essais appropriés dans un délai compatible avec leur prise en charge clinique. Depuis 2014, nous avons fortement développé notre expertise et cela a suscité l’intérêt de nombreuses sociétés innovantes internationales telles qu’Ignyta » explique le Pr Le Tourneau.

La RCP moléculaire de l’Institut Curie utilise des technologies de séquençage à haut débit NGS ainsi que des approches comparatives d’hybridation génomique (puces CGH) en complément de l’immunohistochimie. « Nous sommes ravis de travailler avec l’Institut Curie et le Pr Le Tourneau pour notre étude clinique STARTRK-2, compte tenu de leur vaste expérience dans la réalisation d’essais cliniques axés sur le profilage moléculaire des tumeurs », déclare le Dr Pratik Multani, Directeur Médical d’Ignyta.

1 La Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) moléculaire de l’Institut Curie se compose du Dr Anne Vincent-Salomon (anatomo-pathologiste), du Dr Ivan Bièche (généticien), de Maud Kamal et Claire Morel (managers) sous la coordination du Pr Christophe Le Tourneau (responsable de la médecine de précision et des essais précoces).

Source : Institut Curie








MyPharma Editions

Poxel : des données prometteuses sur le PXL770 et le PXL065 dans le traitement de la NASH

Publié le 12 novembre 2018
Poxel : des données prometteuses sur le PXL770 et le PXL065 dans le traitement de la NASH

Poxel a annoncé avoir présenté des posters portant sur des données prometteuses du PXL770 et du PXL065 (anciennement DRX-065, acquis auprès de DeuteRx LLC) pour le traitement de la NASH lors du congrès de l’AASLD (American Association for the Study of Liver Diseases), qui s’est tenu les 10 et 11 novembre 2018 à San Francisco en Californie.

Nosopharm : le Dr. Sarah Gould nommée au poste de directrice du développement

Publié le 12 novembre 2018
Nosopharm : le Dr. Sarah Gould nommée au poste de directrice du développement

Nosopharm, entreprise innovante dédiée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments anti-infectieux, a annoncé lundi le recrutement du Dr. Sarah Gould au poste de Directrice du Développement. A ce titre, elle supervisera le passage des programmes de R&D de Nosopharm du stade préclinique vers la clinique.

Transgene : résultats positifs de Phase 1 de TG1050 dans l’hépatite B chronique

Publié le 12 novembre 2018
Transgene : résultats positifs de Phase 1 de TG1050 dans l’hépatite B chronique

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé les résultats détaillés de l’essai de Phase 1 évaluant la tolérance et l’immunogénicité de TG1050 chez des patients atteints d’hépatite B chronique.

Hépatite C : Gilead annonce une baisse du prix de ses traitements en France

Publié le 12 novembre 2018
Hépatite C : Gilead annonce une baisse du prix de ses traitements en France

Gilead, le laboratoire biopharmaceutique américain, a annoncé le 10 novembre une baisse du prix de près 20% de tous ses traitements contre l’hépatite C – Epclusa®, Sovaldi®, Harvoni® et Vosevi®. Cette information a été publiée au Journal Officiel et s’applique immédiatement pour la délivrance en ville et à l’hôpital.

HalioDx et Keen Eye s’associent pour enrichir Immunoscore® d’une composante « IA »

Publié le 9 novembre 2018
HalioDx et Keen Eye s'associent pour enrichir Immunoscore® d'une composante « IA »

HalioDx, société spécialisée en immuno-oncologie et pionnière du diagnostic immunologique des tumeurs avec Immunoscore®, et Keen Eye, société innovante spécialisée dans les technologies d’analyse d’images fondées sur l’intelligence artificielle (IA), ont annoncé un partenariat stratégique visant à développer une plateforme et des applications basées sur le cloud.

bioMérieux acquiert la majorité du capital de la société chinoise Hybiome

Publié le 9 novembre 2018
bioMérieux acquiert la majorité du capital de la société chinoise Hybiome

bioMérieux a annoncé avoir acquis la majorité des actions composant le capital de Hybiome, une société basée à Suzhou en Chine et spécialisée dans les tests d’immunoessais automatisés. Cette annonce fait suite à la prise de participation minoritaire au capital de la société effectuée en juillet 2018.

OWKIN : arrivée de Michaël Pressigout au poste d’Executive Vice-President – Global Solutions

Publié le 9 novembre 2018
OWKIN : arrivée de Michaël Pressigout au poste d’Executive Vice-President - Global Solutions

OWKIN, pépite française spécialisée dans le machine learning appliqué à la recherche clinique, a annoncé la nomination de Michaël Pressigout au poste d’Executive VP – Global Solutions. Créée en 2016, OWKIN a pour objectif d’améliorer la découverte et le développement de molécules en utilisant des modèles prédictifs entrainés sur les données du monde réel.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions