Edition du 06-12-2022

Immuno-oncologie : Sanofi va acquérir Amunix pour un paiement initial d’un milliard de dollars

Publié le mardi 21 décembre 2021

Immuno-oncologie : Sanofi va acquérir AmunixSanofi a annoncé mardi 21 décembre la conclusion d’un accord visant l’acquisition d’Amunix Pharmaceuticals, Inc., une entreprise spécialisée en immuno-oncologie qui exploite sa plateforme exclusive, cliniquement validée, XTEN® et sa plateforme technologique innovante et universelle de masquage de protéases activables, Pro-XTENTM, pour découvrir et développer des cytokines thérapeutiques et des immunothérapies qui engagent les lymphocytes T afin de transformer les traitement pour les patients atteints d’un cancer.
Le portefeuille de développement d’Amunix, qui se compose d’un candidat au stade avancé, AMX-818 – un agent ciblant HER2, modifié pour être masqué, qui engage les lymphocytes T –, cadre parfaitement avec la stratégie que s’est donnée Sanofi de développer des immunothérapies anticancéreuses qui pourraient changer la donne pour les patients. Aux termes de l’accord, Sanofi fera l’acquisition d’Amunix pour un paiement initial d’un milliard de dollars, assorti de 225 millions de dollars de paiements d’étape, en fonction de la réalisation de certains objectifs de développement. Cette acquisition s’inscrit dans le cadre des initiatives engagées par Sanofi pour intensifier et renforcer sa contribution à la recherche et au développement de médicaments innovants pour les patients atteints d’un cancer, avec environ 20 molécules actuellement en développement.

« Cette acquisition illustre notre volonté d’investir dans des plateformes de recherche et développement prometteuses », a déclaré le docteur John Reed, Ph.D., Responsable Monde de la Recherche et Développement de Sanofi. « La plateforme technologique d’Amunix utilise une nouvelle génération d’agents biologiques intelligents pour développer des médicaments ciblés, activables uniquement dans le microenvironnement tumoral de manière à épargner les tissus sains, ce qui pourrait permettre de proposer des options thérapeutiques plus efficaces et plus sûres aux patients atteints d’un cancer. Nous sommes impatients de développer rapidement le portefeuille prometteur d’Amunix et de combiner ses candidats-médicaments innovants avec les molécules complémentaires du portefeuille de Sanofi en immuno-oncologie. »

Les masques et lieurs clivables exclusifs XTEN® d’Amunix constituent une nouvelle génération de protéines qui permettent aux agents biologiques de circuler en mode « masqué » et de s’activer de préférence dans le micro-environnement tumoral, ce qui a pour effet d’améliorer la sécurité et l’efficacité des médicaments. Cette technologie peut être appliquée à un large éventail d’actifs existants et en développement. La structure moléculaire des molécules d’Amunix dote les molécules masquées inactives de propriétés durables permettant de les convertir, après leur activation dans la tumeur, en agents à courte demi-vie accélérant ainsi leur élimination de l’organisme. En immuno-oncologie, plus particulièrement, la technologie d’Amunix pourrait permettre de surmonter les obstacles ayant jusqu’à présent empêché l’adoption des anticorps bispécifiques engageant les lymphocytes T pour le traitement des tumeurs solides comme, en particulier, le retournement du système immunitaire contre les cellules normales saines et l’activation systématique et généralisée du système immunitaire à l’origine d’effets indésirables comme le syndrome de libération de cytokines.

« Nous sommes très fiers des réalisations de l’équipe d’Amunix, qui a mis sa diversité et ses extraordinaires talents au service du développement de la technologie Pro-XTEN et de l’expansion rapide de son portefeuille de développement », a déclaré Angie You, Ph.D., Directrice Générale d’Amunix.

« Nous sommes impatients de joindre nos forces à celles de Sanofi pour bénéficier de son savoir-faire et constituer un centre d’excellence pour le développement de traitements potentiellement meilleurs et plus sûrs pour les patients », a ajouté Volker Schellenberger, Ph.D., co-fondateur, Président et Chief Technology Officer d’Amunix.

La clôture de la transaction est subordonnée à l’expiration de la période d’attente prévue par la loi antitrust américaine Hart-Scott-Rodino de 1976 et à d’autres conditions usuelles. Sanofi prévoit de finaliser cette acquisition au premier trimestre de 2022.

Source et visuel : Sanofi








MyPharma Editions

GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Publié le 5 décembre 2022
GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Avec l’intégration de 3 nouveaux membres depuis le mois de septembre – Rachida Saraka, Sara Leclerc et Jean-Marie Cotro – le Comité de Direction de GSK France compte aujourd’hui 14 membres, dont 8 femmes et 6 hommes.

Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Publié le 5 décembre 2022
Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Biogen annonce que l’Agence européenne du médicament (EMA) a accepté d’examiner la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) de tofersen, candidat médicament pour le traitement chez l’adulte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) liée au gène SOD1 (superoxide dismutase 1). La SLA- SOD1 est une maladie progressive dont l’issue toujours mortelle touche moins d’un millier de personnes en Europe.2 Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement pour les personnes atteintes de SLA-SOD1.3

Chikungunya : Valneva annonce des données positives à 12 mois sur la persistance des anticorps avec son candidat vaccin à injection unique

Publié le 5 décembre 2022

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé aujourd’hui des données positives sur la persistance des anticorps douze mois après la vaccination avec une seule dose de son candidat vaccin contre le chikungunya, VLA1553.

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents