Edition du 26-11-2020

Sanofi va acquérir l’américain Bioverativ pour 11,6 milliards de dollars

Publié le lundi 22 janvier 2018

Sanofi va acquérir l'américain Bioverativ pour 11,6 milliards de dollarsSanofi et Bioverativ, une biotech américaine spécialisée dans le développement de traitements contre l’hémophilie et d’autres troubles hématologiques rares, ont conclu un accord définitif en vertu duquel Sanofi va acquérir la totalité des actions en circulation de Bioverativ à raison de 105 dollars par action, soit une transaction en numéraire valorisée approximativement à 11,6 milliards de dollars.

« Avec Bioverativ, un leader sur le marché croissant de l’hémophilie, Sanofi conforte sa présence en médecine de spécialités et son leadership dans les maladies rares, conformément à sa Feuille de route 2020, et met en place une plateforme qui lui permettra d’assurer sa croissance dans d’autres troubles hématologiques rares. Ensemble, nous avons désormais la possibilité extraordinaire d’apporter des médicaments innovants aux patients dans le monde entier, en nous appuyant sur le succès de Bioverativ dans la conduite de nouvelles normes de soins grâce à ses thérapies de remplacement de facteur de demi-vie prolongées », a expliqué Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi dans un communiqué.

Création d’un portefeuille de premier plan dans l’hémophilie

Avec des ventes annuelles d’environ dix milliards de dollars et 181 000 hémophiles dans le monde, l’hémophilie est le marché le plus important du segment Maladies Rares et devrait enregistrer une croissance de plus de 7% par an jusqu’en 2022. Ce marché se caractérise par une forte évolution de ses modalités thérapeutiques au profit de traitements prophylactiques et de produits à demi-vie prolongée, ainsi que du développement et de l’adoption de thérapies innovantes.

Les traitements à demi-vie prolongée de Bioverativ, Eloctate® [protéine de fusion recombinante composée du facteur VIII de coagulation humain lié au fragment Fc de l’IgG1] et Alprolix® [protéine de fusion recombinante composée du facteur IX de coagulation IX lié au fragment Fc de l’IgG1] pour le traitement, respectivement de l’hémophilie A et de l’hémophilie B, ont représenté, lors de leur lancement sur le marché, les premières innovations majeures réalisées depuis vingt ans dans ce domaine thérapeutique. En 2016, Bioverativ a généré 847M$ de ventes et 41M$ de redevances.

Bioverativ commercialise actuellement ces deux produits aux États-Unis, au Japon, au Canada et en Australie, et prévoit d’étendre leur commercialisation à d’autres pays. Ces traitements sont également commercialisés dans l’Union européenne et dans d’autres pays dans le cadre d’un accord de collaboration.

Sanofi estime que les facteurs de remplacement resteront le traitement de référence de l’hémophilie pendant de nombreuses années, en raison de leur excellent profil de tolérance et de la fiabilité de leur action prolongée. « Sanofi sera en mesure de tirer parti du savoir-faire clinique de Bioverativ et de sa plateforme commerciale pour faire avancer le développement et la commercialisation du fitusiran, un agent thérapeutique expérimental fondé sur l’interférence de l’ARN (ARNi) pour le traitement des hémophilies A et B, avec ou sans inhibiteurs », indique le groupe. Sanofi a récemment annoncé la renégociation de son alliance dans les maladies rares avec Alnylam Pharmaceuticals, aux termes de laquelle Sanofi a obtenu les droits mondiaux sur le développement et la commercialisation du fitusiran.

Outre les deux produits commercialisés, le portefeuille de développement de Bioverativ comprend un programme de recherche de phase 3 pour la maladie d’agglutinine froide, ainsi que des programmes de recherche au stade précoce et de collaborations dans le domaine de l’hémophilie et d’autres troubles hématologiques rares comprenant la drépanocytose et la thalassémie bêta.

En vertu de l’accord de fusion, Sanofi lancera une offre publique d’achat visant l’acquisition de toutes les actions ordinaires en circulation de Bioverativ au prix de 105 dollars par action en numéraire. Le prix d’acquisition de 105 dollars par action représente une prime de 64 % par rapport au cours de clôture des actions de Bioverativ du 19 janvier 2018.

La clôture de l’offre publique d’achat est assujettie à diverses conditions, y compris à l’apport d’au moins la majorité des actions en circulation de Bioverativ, à l’émission d’une nouvelle opinion fiscale à la signature, à l’expiration de la période d’attente prévue par la loi antitrust américaine Hart Scott Rodino, à l’obtention d’autres autorisations réglementaires et à d’autres conditions usuelles. A la suite de la clôture de l’offre, une filiale intégralement détenue par Sanofi fusionnera avec Bioverativ et toutes les actions qui n’auront pas été apportées à l’offre publique d’achat seront converties en un droit à recevoir 105 dollars au comptant par action. L’offre publique d’achat devrait débuter en février 2018.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Publié le 25 novembre 2020
Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Le Dr Mariya Pavlyuk, médecin et PhD, rejoint le laboratoire Généthon, dédié à la conception et au développement de produits de thérapie génique, et sera en charge du développement clinique, des affaires médicales et pharmacovigilance ainsi que des affaires règlementaires.

COVID-19 : Moderna signe une lettre d’intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Publié le 25 novembre 2020
COVID-19 : Moderna signe une lettre d'intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, a salué l’annonce ce mardi de la signature d’une lettre d’intention entre la biotech américaine Moderna et Recipharm, une entreprise de l’industrie pharmaceutique, pour produire en France le vaccin contre la Covid-19 développé par Moderna.

AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

Publié le 24 novembre 2020
AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

La biotech française AlgoTherapeutix qui développe un traitement topique innovant des neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie (NPIC), réalise une levée de Série A de 12 millions d’euros auprès de Bpifrance, qui mène ce tour via son fonds InnoBio 2, et de Omnes. Des investisseurs privés historiques et nouveaux ont également participé à cette levée. Les fonds levés permettront d’amener le programme phare ATX01 à une preuve de concept clinique.

Alnylam : approbation de l’UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 24 novembre 2020
Alnylam : approbation de l'UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé aujourd’hui l’autorisation de mise sur le marché accordée par la Commission européenne (CE) à OXLUMO™ (lumasiran), un ARNi thérapeutique, pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1) dans toutes les tranches d’âge.

DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

Publié le 24 novembre 2020
DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

DBV Technologies, entreprise biopharmaceutique au stade clinique, a annoncé aujourd’hui, que le Dr Hugh Sampson a décidé de quitter son poste de Directeur Scientifique chez DBV, à compter du 1er décembre 2020, pour reprendre son programme de recherche au Jaffe Food Allergy Institute du Mount Sinaï de New York (États-Unis).

COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

Publié le 23 novembre 2020
COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

AstraZeneca et l’Université d’Oxford viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des essais du candidat vaccin, au Royaume-Uni et au Brésil. Les données montrent que le vaccin a été très efficace pour prévenir l’infection par COVID-19, le critère d’évaluation principal, et qu’aucune hospitalisation ni aucun cas grave de maladie n’a été signalé chez les participants ayant reçu le vaccin.  

Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Publié le 23 novembre 2020
Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, et IBEC (Institute for Bioengineering of Catalonia), ont annoncé leur collaboration dans le cadre de l’organisation d’un événement numérique les 24 et 25 novembre 2020, rassemblant des acteurs medtech et biotech du secteur de l’oncologie. Cet événement est organisé en lien avec Biocat, La Caixa Foundation, Meditecnologia et avec le support d’EIT Health.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents