Edition du 21-01-2022

Accueil » Industrie » Recherche » Stratégie

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le jeudi 6 mai 2021

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa rechercheSanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation. De plus, Sanofi apportera un financement et son savoir-faire scientifique aux projets présentant un intérêt commun dans de multiples domaines thérapeutiques et, en particulier, dans la sphère des maladies auto-immunes et inflammatoires.

« Nous sommes impatients de collaborer avec des chercheurs qui figurent parmi les plus innovants de la communauté des spécialistes de l’immunologie humaine. Ensemble, nous allons étudier des concepts novateurs et approfondir nos connaissances des mécanismes inflammatoires sous-jacents », a annoncé Frank Nestle, Responsable Monde de la Recherche et Chief Scientific Officer de Sanofi. « La collaboration entre Sanofi et l’Université de Stanford a pour but de transformer la connaissance et le traitement des maladies auto-immunes et inflammatoires. Elle permettra d’intensifier la conduite de nos programmes ambitieux dans la sphère des immunosciences et de faire évoluer notre riche portefeuille de médicaments en développement, qui seront soit les premiers, soit les meilleurs de leur classe pharmacothérapeutique dans des domaines thérapeutiques clés pour pouvoir répondre aux besoins non pourvus des patients. »

Sanofi et Stanford Medicine vont créer un Comité mixte de pilotage pour le financement de jusqu’à trois programmes par an. Sanofi organisera pour sa part un colloque de recherche annuel pour les chercheurs des deux organisations afin de leur permettre d’approfondir leurs échanges, de partager leurs connaissances et points de vue sur des questions d’importance scientifique, et de discuter des projets de recherche qu’ils mènent en collaboration.

« La vocation de Stanford Medicine est l’approfondissement des connaissances scientifiques et la recherche d’approches de grande précision pour pouvoir prédire, prévenir et guérir les maladies », a précisé le docteur Lloyd Minor, Doyen de la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. « La mise en place d’une collaboration de long terme avec nos collègues de Sanofi nous permettra d’explorer ensemble de nouvelles dimensions des maladies auto-immunes et inflammatoires. »

Cette collaboration débutera par trois projets de recherche approfondis :

. Étude de la diaphonie cytokinique dans l’inflammation de type 2 et, plus particulièrement, étude de l’impact des molécules expérimentales de Sanofi sur l’hyperinflammation de type 2.

. Décodage des facteurs moléculaires de l’auto-immunité des lymphocytes T effecteurs et suppresseurs, afin de mieux comprendre les antigènes spécifiques pouvant être à l’origine du diabète de type 1.

. Caractérisation des mécanismes des événements indésirables d’origine immunitaires dans le cadre d’un traitement par inhibiteur de checkpoint immunitaire – en particulier des pneumopathies et de la polyarthrite inflammatoire – pour l’étude du rôle de la génomique et de l’identification des cellules pathogènes.

Dernier chapitre de la longue tradition de Sanofi en matière de collaboration, cette nouvelle initiative s’inscrit dans le prolongement des Sanofi Innovation Awards (iAwards), un programme de partenariats avec plusieurs universités visant à accélérer le passage à la clinique des résultats de recherches précoces innovantes sur les maladies. Les iAwards font partie des collaborations université-entreprise parmi les plus importantes du secteur biopharmaceutique et ont donné lieu à des avancées scientifiques majeures, ainsi qu’à des contributions au portefeuille de nouveaux médicaments et vaccins de Sanofi.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents