Edition du 23-01-2022

Sanofi et l’Université de Bordeaux collaborent dans le domaine des déficits musculaires du sujet âgé fragilisé

Publié le mardi 16 février 2016

Sanofi et l’Université de Bordeaux collaborent dans le domaine des déficits musculaires du sujet âgé fragiliséSanofi et l’Université de Bordeaux annoncent aujourd’hui avoir conclu un accord de collaboration de recherche dans le but d’identifier des composés qui pourraient améliorer la fonction mitochondriale dans la perte de force musculaire liée au vieillissement grâce à un criblage multi-paramètres.

Les mitochondries(1) fournissent l’essentiel de l’énergie cellulaire nécessaire pour convertir  les substances nutritives en un combustible utilisable par toutes les cellules. L’activité des mitochondries se détériore avec l’âge et le dysfonctionnement mitochondrial qui en résulte est un facteur important du déclin de la fonction musculaire chez les personnes âgées fragiles.  La fonte musculaire liée au vieillissement est associée avec une réduction de la force physique et contribue à l’augmentation de l’incidence d’effets indésirables comme les chutes et les fractures, la baisse des capacités de récupération lors de blessures et le handicap. Ces répercussions contribuent à l’augmentation du nombre d’admissions dans les hôpitaux, à un recours plus important aux services de soins et à une mortalité accrue. Aider à améliorer les fonctions physiques et l’autonomie des personnes âgées contribue à préserver leur qualité de vie et à réduire les dépenses de santé. Ceci représente un enjeu important en particulier dans les sociétés vieillissantes. En Europe les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 18,5%(2) de la population et la prévalence de la fragilité dans cette tranche d’âge est estimée à 17%(3).

A ce jour, il n’existe pas de solution thérapeutique disponible à même de restaurer ces déficiences musculaires. Les composés identifiés comme capables d’améliorer les fonctions mitochondriales pourraient renforcer les capacités bioénergétiques du muscle squelettique sénescent et ainsi améliorer la mobilité et l’autonomie des sujets âgés fragilisés.

Sanofi et l’Université de Bordeaux vont en premier lieu collaborer activement pour développer une nouvelle approche visant à contrôler la fonction mitochondriale. La physiologie des mitochondries étant complexe, des approches innovantes s’appuyant sur des criblages phénotypiques multi-paramètres sur cellules humaines vivantes seront privilégiées. Ces nouveaux tests de criblage permettront d’identifier des composés pouvant moduler l’activité mitochondriale.

«Je suis convaincu qu’un tel effort collaboratif, visant à découvrir des activateurs et des modulateurs de l’activité mitochondriale, va ouvrir un nouveau paradigme dans l’approche thérapeutique des maladies du sujet âgé» déclare le Dr. Rodrigue Rossignol, Directeur de Recherche à l’Université de Bordeaux, INSERM (U1211, maladies rares – métabolisme et génétique)

«Cette collaboration, avec une équipe d’une expertise scientifique exceptionnelle, va aider Sanofi à conduire une recherche innovante dans le domaine des déficits musculaires et accélérer la possibilité de répondre aux besoins médicaux non satisfaits des patients dans ce domaine», commente Marc Bonnefoi, Vice-Président R&D France, Sanofi.

Chez Sanofi, le projet sera conduit par l’«Open Innovation Access Platform» basée à Strasbourg, et par l’unité «Chronic Inflammatory Diseases» basée à Francfort.

(1) Ageing Research Reviews 24 (2015) 304-327
(2) Source Eurostat – données 2014
(3) in Geriatr Med 2011 Feb: 27(1):1-15
(4) publié en août 2015

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents