Edition du 22-08-2018

Immunothérapie en France: un constat mitigé selon une étude du Leem

Publié le mercredi 8 février 2012

Poursuivant son exploration des thérapies du futur, le Leem publie aujourd’hui une étude sur l’immunothérapie : « Renforcer la filière de l’immunothérapie en France ». Cette étude, réalisée par le Comité Biotechnologies du Leem, dresse un tableau des atouts et des faiblesses de la France dans ce domaine.

L’immunothérapie apparaît comme un fantastique vivier d’innovations thérapeutiques, dont l’exploitation commence à peine : les anticorps monoclonaux sont utilisés depuis une dizaine d’années seulement, deux vaccins thérapeutiques sont en essais cliniques de phase III. Avec les vaccins, les anticorps et les interférons, l’immunothérapie révolutionne la prise en charge des maladies infectieuses, de certains cancers « résistants » et de maladies auto-immunes invalidantes (sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante).

Les entreprises du médicament ont d’ailleurs largement investi ce champ de recherche : un tiers des médicaments en développement dans le monde sont des immunothérapies.

L’implantation de la filière de l’immunothérapie et de ses maillons en France – recherche académique, plateformes technologiques, biotechs, laboratoires pharmaceutiques – est donc stratégique pour la compétitivité industrielle française et bien sûr, en premier lieu, pour les malades.

L’immunothérapie est un champ thérapeutique en pleine évolution qui utilise des outils de plus en plus sophistiqués (approches technologiques) : fragments d’anticorps couplés à des radioéléments, à des récepteurs, à des peptides… Sur 65 approches technologiques prometteuses à l’horizon 2025, l’étude en a identifié 15 dans lesquelles la France pourrait jouer un rôle : 2 en immunothérapies cellulaires, 5 dans les vaccins, 4 dans les anticorps et 2 dans les immunomodulateurs.

Cependant, le constat de l’étude est mitigé : si la France est actuellement leader dans certains domaines (vaccins, désensibilisation), sa présence s’effrite en termes de développement clinique et d’implantation biotechnologique.

C’est pourquoi, ainsi que l’ont souligné, Jean-Paul Soulillou, Professeur d’immunologie, Université de Nantes – Pierre-Yves Bonnefoy, Vice-Président Recherche et Développement, Transgène – Alain Beck, Directeur Physico-chimie des anticorps, Pierre Fabre – Abderrahim Oukessou, Directeur médical Oncologie, Bristol-Myers Squibb : « il est urgent de capitaliser sur notre expertise en vaccinologie, de fixer la bioproduction innovante en France et d’investir dans des plateformes techniques collaboratives ». Faute de quoi, nous ne ferons que de la figuration dans ce champ thérapeutique en devenir.

L’intégralité de l’étude « Renforcer la filière de l’immunothérapie en France »

Source : Leem

 








MyPharma Editions

Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Publié le 21 août 2018
Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Adocia a annoncé que le tribunal arbitral en charge de la procédure d’arbitrage engagée par Adocia à l’encontre de Eli Lilly & Company a statué en sa faveur en ce qui concerne sa première demande, et a accordé à Adocia un montant de 11,6 millions de dollars, au titre d’un paiement d’étape contractuel qui était contesté par Lilly.

Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Publié le 21 août 2018
Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Transgene, la société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé la finalisation des transactions signées le 10 juillet 2018 avec Tasly Biopharmaceuticals.

Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Publié le 20 août 2018
Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Mainstay Medical, une société de dispositifs médicaux dédiée à la commercialisation de ReActiv8®, un dispositif de neurostimulation implantable destiné à traiter la lombalgie chronique invalidante, a annoncé la nomination de Matthew Onaitis au poste de Directeur financier à compter du 20 août 2018.

Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Publié le 20 août 2018
Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Sensorion a annoncé avoir reçu de la part du HMA (Heads of Medicines Agencies, le réseau d’agences européennes du médicament), l’approbation de mener son essai clinique de phase 2 avec son candidat-médicament SENS-401 pour le traitement des surdités brusques (SensoriNeural Hearing Loss, SSNHL) chez l’adulte dans le cadre d’une procédure harmonisée (VHP- Voluntary Harmonisation Procedure).

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions