Edition du 20-02-2019

Industrie pharmaceutique : grand’messe à l’Elysée

Publié le lundi 26 octobre 2009

Industrie pharmaceutique : grand’messe à l’ElyséeMaintes fois annoncé, maintes fois reporté: après de très longs mois d’attente, le Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) se réunit aujourd’hui, pour la première fois depuis plus de trois ans. Cette rencontre au sommet entre pouvoirs publics et patrons de l’industrie pharmaceutique est présidée -c’est une première lourde de sens-  par Nicolas Sarkozy en personne. Cinq ministres -Christine Lagarde, Eric Woerth, Roselyne Bachelot, Valérie Pécresse et Christian Estrosi- sont également à l’affiche.

Au programme :« L’attractivité du territoire national pour les plus grands groupes mondiaux du médicament et du dispositif médical ».Les laboratoires pharmaceutiques sont demandeurs mais, comme d’habitude, leurs espoirs sont variés, pour ne pas dire disparates. En gros qu’attendent-ils ? Très certainement la reconnaissance par l’Etat du caractère stratégique de leur activité qui leur apporterait de facto la caisse de résonance politique qu’ils espèrent obtenir depuis longtemps.

En substance, il n’est pas vain de les considérer comme des géants économiques mais aussi comme des nains politiques : dans le registre du médicament, l’Etat -financeur principal du système de santé- n’est pas toujours bon joueur, loin s’en faut. Il est ainsi le premier à soutenir toutes les mesures visant à développer l’attractivité du territoire, mais aussi le dernier à les mettre en musique.

Dans un registre plus trivial, les industriels seraient bien oublieux de ne pas souhaiter en cette occasion un allégement des taxes en échange d’engagements pour la recherche. Dans la foulée, s’ils ne manquent pas de se féliciter (un peu vite) d’une reconnaissance par le président de la République des industries de santé comme  industrie stratégique,  ils estiment -nous y voilà- que le grand emprunt doit financer des instituts hospitalo-universitaires d’excellence et développer un programme de recherche sur les technologies de bioproduction.

Retour sur terre : dans un entretien accordé au Quotidien du Médecin, Christian Lajoux, président du Leem (Les Entreprises du médicament), affirmait récemment que les objectifs du CSIS, mis en perspective avec le projet de budget 2010 de la Sécurité sociale, étaient « plutôt décalés ». Une façon aimable de faire remarquer que, si les bonnes paroles sont désormais de mise, (ce qui n’a pas toujours été le cas), les « mauvaises » actions perdurent.

S’il est entendu que « les industriels ne refusent pas de participer au rétablissement des comptes », le président du Leem, pas dupe,  prévient que le secteur n’entend pas non plus « faire les fonds de tiroir ». Christian Lajoux regrette donc le manque de « créativité » dans la construction des PLFSS, remarquant au passage que « le médicament apparaît toujours comme la variable d’ajustement des déficits ». En termes clairs : le bouche-trou. Pour 2010, le secteur pharmaceutique contribuera à hauteur de 1,8 milliard d’euros dans la maîtrise des déficits de l’assurance-maladie, soit 8% du chiffre d’affaires du secteur.

Morale de l’histoire: jusqu’alors, les réunions du CSIS se sont montrées plutôt décevantes : la dernière en date (avril 2006) avait été carrément bâclée. Le Premier ministre de l’époque, Dominique de Villepin, avait même « séché » la messe. Le gouvernement s’était bien engagé à donner plus de lisibilité sur l’évolution de la fiscalité spécifique qui affecte l’industrie pharmaceutique : en vain. Le taux de la taxe sur le chiffre d’affaires continue de varier tous les ans.

Hervé Karleskind
© HK Conseils








MyPharma Editions

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Oncologie : Sanofi et NH TherAGuIX s’associent pour la production d’une nanoparticule innovante

Publié le 18 février 2019
Oncologie : Sanofi et NH TherAGuIX s’associent pour la production d'une nanoparticule innovante

AGuIX® est une nanoparticule innovante qui est issue de la découverte de NH TherAGuIX, une start-up française basée à Lyon et créée en 2015 par deux chercheurs, Géraldine Le Duc et Olivier Tillement. Ce médicament radiosensibilisant est en cours de développement clinique dans le traitement des tumeurs solides par radiothérapie, avec une entrée en Phase 2 prochaine sur l’indication des métastases cérébrales.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions