Edition du 24-04-2018

Industrie pharmaceutique : grand’messe à l’Elysée

Publié le lundi 26 octobre 2009

Industrie pharmaceutique : grand’messe à l’ElyséeMaintes fois annoncé, maintes fois reporté: après de très longs mois d’attente, le Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) se réunit aujourd’hui, pour la première fois depuis plus de trois ans. Cette rencontre au sommet entre pouvoirs publics et patrons de l’industrie pharmaceutique est présidée -c’est une première lourde de sens-  par Nicolas Sarkozy en personne. Cinq ministres -Christine Lagarde, Eric Woerth, Roselyne Bachelot, Valérie Pécresse et Christian Estrosi- sont également à l’affiche.

Au programme :« L’attractivité du territoire national pour les plus grands groupes mondiaux du médicament et du dispositif médical ».Les laboratoires pharmaceutiques sont demandeurs mais, comme d’habitude, leurs espoirs sont variés, pour ne pas dire disparates. En gros qu’attendent-ils ? Très certainement la reconnaissance par l’Etat du caractère stratégique de leur activité qui leur apporterait de facto la caisse de résonance politique qu’ils espèrent obtenir depuis longtemps.

En substance, il n’est pas vain de les considérer comme des géants économiques mais aussi comme des nains politiques : dans le registre du médicament, l’Etat -financeur principal du système de santé- n’est pas toujours bon joueur, loin s’en faut. Il est ainsi le premier à soutenir toutes les mesures visant à développer l’attractivité du territoire, mais aussi le dernier à les mettre en musique.

Dans un registre plus trivial, les industriels seraient bien oublieux de ne pas souhaiter en cette occasion un allégement des taxes en échange d’engagements pour la recherche. Dans la foulée, s’ils ne manquent pas de se féliciter (un peu vite) d’une reconnaissance par le président de la République des industries de santé comme  industrie stratégique,  ils estiment -nous y voilà- que le grand emprunt doit financer des instituts hospitalo-universitaires d’excellence et développer un programme de recherche sur les technologies de bioproduction.

Retour sur terre : dans un entretien accordé au Quotidien du Médecin, Christian Lajoux, président du Leem (Les Entreprises du médicament), affirmait récemment que les objectifs du CSIS, mis en perspective avec le projet de budget 2010 de la Sécurité sociale, étaient « plutôt décalés ». Une façon aimable de faire remarquer que, si les bonnes paroles sont désormais de mise, (ce qui n’a pas toujours été le cas), les « mauvaises » actions perdurent.

S’il est entendu que « les industriels ne refusent pas de participer au rétablissement des comptes », le président du Leem, pas dupe,  prévient que le secteur n’entend pas non plus « faire les fonds de tiroir ». Christian Lajoux regrette donc le manque de « créativité » dans la construction des PLFSS, remarquant au passage que « le médicament apparaît toujours comme la variable d’ajustement des déficits ». En termes clairs : le bouche-trou. Pour 2010, le secteur pharmaceutique contribuera à hauteur de 1,8 milliard d’euros dans la maîtrise des déficits de l’assurance-maladie, soit 8% du chiffre d’affaires du secteur.

Morale de l’histoire: jusqu’alors, les réunions du CSIS se sont montrées plutôt décevantes : la dernière en date (avril 2006) avait été carrément bâclée. Le Premier ministre de l’époque, Dominique de Villepin, avait même « séché » la messe. Le gouvernement s’était bien engagé à donner plus de lisibilité sur l’évolution de la fiscalité spécifique qui affecte l’industrie pharmaceutique : en vain. Le taux de la taxe sur le chiffre d’affaires continue de varier tous les ans.

Hervé Karleskind
© HK Conseils








MyPharma Editions

Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Publié le 24 avril 2018
Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Après avoir qualifié et validé avec succès durant l’année écoulée la méthode de production de son produit thérapeutique dans un centre partenaire de thérapie cellulaire basé à Singapour, la biotech française CellProthera vient d’obtenir les autorisations de la Health Science Authority (HSA) – équivalent singapourien des autorités réglementaires française (ANSM) – pour démarrer son essai clinique “SingXpand”.

Abeona : sa thérapie génique ABO-202 désignée médicament orphelin dans l’UE pour la maladie de Batten

Publié le 24 avril 2018
Abeona : sa thérapie génique ABO-202 désignée médicament orphelin dans l'UE pour la maladie de Batten

Abeona Therapeutics, une biotech américaine, a annoncé que le comité des médicaments orphelins de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a accordé la désignation « médicament orphelin » à son programme de thérapie génique ABO-202 pour le traitement des sujets atteints de céroïde-lipofuscinose neuronale, appelée aussi maladie de Batten, une maladie mortelle de stockage lysosomal qui affecte principalement le système nerveux chez l’enfant.

Sanofi : John Reed succède à Elias Zerhouni au poste de Président Monde de la R&D

Publié le 24 avril 2018
Sanofi : John Reed succède à Elias Zerhouni au poste de Président Monde de la R&D

Sanofi a annoncé le départ à la retraite du Président Monde de la R&D de Sanofi, Elias Zerhouni. Le groupe pharmaceutique français a nommé John Reed pour lui succéder à compter du 1er juillet. Ce dernier était depuis cinq ans Responsable Monde de Roche Pharma Recherche et Développement Précoce (pRED).

Oncodesign : Arnaud Lafforgue nommé au poste de Directeur Financier Groupe

Publié le 24 avril 2018
Oncodesign : Arnaud Lafforgue nommé au poste de Directeur Financier Groupe

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, vient d’annoncer la nomination d’Arnaud Lafforgue au poste de Directeur Financier Groupe. Il succède ainsi à Laurent Gonthiez qui a décidé de poursuivre vers une autre voie, en accord avec la société, après plus de dix années passées à œuvrer pour le développement d’Oncodesign.

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018
Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions