Edition du 27-09-2020

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

Industrie pharmaceutique : le bilan économique 2008 des Entreprises du Médicament en France

Publié le mercredi 17 juin 2009

Industrie pharmaceutique : le bilan économique 2008 des Entreprises du Médicament en FranceSelon le bilan économique annuel des Entreprises du Médicament, rendu public mercredi par le Leem, l’industrie pharmaceutique a réalisé en France un chiffre d’affaires de 26,2 milliards d’euros. Soit une croissance de 2,7 % par rapport à 2007, plus faible que l’année précédente (+ 4,7 % en 2007).

Pour le président du Leem , « cette faible croissance n’est pas la seule conséquence de la crise à laquelle l’ensemble des économies mondiales sont aujourd’hui confrontées. » Christian Lajoux en est certain,  la crise économique ne fait qu’accentuer les grandes mutations qui affectent en profondeur le secteur pharmaceutique : générification et ralentissement de croissance des grands blockbusters et maîtrise des dépenses de médicaments, développement de produits de niches destinés à des populations plus ciblées, émergence des biotechnologies…

Montée en puissance des médicaments génériques
Illustration de ce propos, la montée en puissance des médicaments génériques. Avec un peu plus d’une boîte sur 5 vendues en pharmacie, les génériques réalisent en 2008 10,2 % du chiffre d’affaires du médicament remboursable – contre 9,6 % en 2007. Quant à l’automédication, elle affiche un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros, soit 427 millions de boîtes vendues1 (contre 423 millions en 2007).  Ainsi, au total, le médicament – remboursé à hauteur de 75,4 % en moyenne – représente 19 % des dépenses de remboursement de l’Assurance maladie du régime général.

Le médicament : 4ème excédent commercial de la France
Autre point mis en exergue par ce bilan, les exportations de médicaments ont augmenté de 10,4 % par rapport à 2007, atteignant ainsi les 21,2 milliards d’euros. Dans le détail : les Etats-Unis, l’Allemagne et la Belgique sont les destinataires privilégiés, puisque les entreprises opérant en France y réalisent 29 % de leurs exportations. Viennent ensuite l’Italie (6,4 %), le Royaume-Uni (5,5 %) et l’Espagne (5,5%).
Les importations de médicaments affichent une progression de 5,2 % par rapport à 2007 et représentent ainsi quelques 14 milliards d’euros. Ces importations proviennent essentiellement d’Allemagne (21 %), des Etats-Unis (15 %), du Royaume-Uni (12 %) et de Suisse (8 %).

 Le virage des biotechnologies
Ainsi les échanges commerciaux de médicaments représentent le 4ème excédent commercial de la France avec 7,1 milliards d’euros : un résultat en progression de 22 % par rapport à 2007. Néanmoins, le président du Leem relativise ce bon résultat. « Les cartes sont redistribuées, et le fait que notre pays bénéficie de nombreux atouts n’est pas un gage de réussite, pour l’avenir », prévient-il. 

Pour Christian Lajoux, « cet excellent indicateur » reflète avant tout une forte activité de la France dans le domaine du médicament chimique. « Si notre pays ne prend pas très rapidement le virage des médicaments issus des biotechnologies, cette situation enviable risque d’être sans lendemain. » avertit-il.

En effet, les  biotechnologies sont « le défi français » pour le Leem qui constate que  le secteur des biotechnologies américain emploie 195 000 personnes (130 employés en moyenne par entreprise) contre 81 947 en Europe (47 employés en moyenne). Par ailleurs, le Royaume-Uni possède 4 fois plus d’entreprises de biotechnologies cotées que la France. Selon les Entreprises du Médicament, « le principal handicap de la France réside dans ses capacités de bioproduction insuffisantes, concernant aussi bien les lots cliniques que les lots commerciaux. »

« L’industrie cesse d’être créatrice nette d’emplois »
Enfin, le secteur du médicament emploie 103 633 personnes en 2007 : soit une progression de plus de 18 % des emplois depuis dix ans. Et l’emploi global est supérieur à 310 000 personnes, si l’on compte l’ensemble de la chaîne du médicament. Toutefois, en 2008, on dénombre près de 30 plans de sauvegarde de l’emploi dans le secteur visant plus de 6500 suppressions de postes. « Dans ce contexte, l’industrie cesse d’être créatrice nette d’emplois », précise le Leem.

Les visiteurs médicaux sont les plus touchés : l’industrie pharmaceutique compte 21 800 visiteurs médicaux en 2008 et, selon les projections du Cabinet Arthur D. Little qui datent de 2007, une baisse de 5 000 à 6 000 postes est à attendre d’ici à 2010/2012 soit plus de 20 % des effectifs. La diminution devrait toucher essentiellement les réseaux de ville.

Perspectives pour 2009-2010
Selon le Leem, l’année 2009 ne connaîtra pas d’inflexion significative des conditions de prise en charge, ni du rythme de mise sur le marché des nouveaux produits. Ainsi, il table sur une faible croissance du marché remboursable en ville, comprise entre 1 et 2 % ; une croissance du marché non remboursable voisine de 4 % et enfin une croissance du marché hospitalier également proche de 4 %.

Par ailleurs, les Entreprises du Médicaments relèvent que les pouvoirs publics vont poursuivre, voire accélérer leurs actions de maîtrise médicalisée des dépenses de santé, notamment en incitant à la consommation de génériques, par exemple en multipliant les Contrats d’amélioration des pratiques individuelles (Capi) sur lesquels le Leem  « exprime de vives réserves » (Lire notre article).

Source : Leem








MyPharma Editions

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents