Edition du 21-08-2018

Accueil » A la Une

Pfizer et Wyeth annoncent la création du 1er groupe biopharmaceutique mondial

Publié le lundi 26 janvier 2009

Pfizer et Wyeth annoncent la création du 1er groupe biopharmaceutique mondialC’est officiel, Pfizer vient d’annoncer dans un communiqué le rachat de Wyeth pour 68 milliards de dollars. Cette opération donne ainsi naissance au « premier groupe mondial dans la biopharmacie » pesant 71,3 milliards de chiffre d’affaires.

L’annonce n’aura pas tardée. Le premier groupe pharmaceutique mondial a confirmé lundi dans un communiqué la fusion avec son compatriote et concurrent Wyeth. Cette opération d’un montant de 68 milliards de dollars donne le jour au premier groupe biopharmaceutique mondial pesant près de 75 milliards de dollars de chiffres d’affaires. Un mariage en partie financé par un prêt de 22,5 milliards de dollars auprès de banques telles que Goldman Sachs, JPMorgan Chase, Citigroup et Bank of America, ou encore  Barclays et qui devrait se finaliser entre la fin du troisième trimestre et les trois derniers mois de 2009.

Les deux entreprises espèrent ainsi faire face à l’expiration prochaine des brevets de certains de leurs médicaments vedettes et à la concurrence accrue des médicaments génériques mais aussi dégager des réductions de coûts de l’ordre de 4 milliards de dollars sur leur R&D, les ventes et la fabrication.

 Un portefeuille diversifié
En effet, le danger était grand. Le brevet de l’anticholestérol vedette de Pfizer Lipitor, qui arrive à échéance en 2011, génère près de 12 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an dans le monde. Par ailleurs, l’acquisition de Wyeth permet au 1er groupe de pharmacie mondial de récupérer deux blockbusters : Prevenar, vaccin contre le pneumocoque qui génère 2,5 milliards de dollars annuels et Enbrel, un traitement contre la polyarthrite rhumatoïde et ses 3 milliards de dollars.  Ainsi Pfizer souhaite diversifier son portefeuille de produits et précise dans son communiqué qu’ « aucun médicament ne devrait compter d’ici 2012 pour plus de 10% du chiffre d’affaires combiné » de la nouvelle entité.

17 produits pesant près de 1 milliard de dollars chacun
L’opération permet à Pfizer d’occuper un place de choix dans des aires  thérapeutiques stratégiques telles que la cardiologie, l’oncologie, la santé des femmes, le système nerveux central et les maladies infectieuses et de diversifier son portefeuille avec quelques 17 produits pesant près de 1 milliard de dollars chacun de recettes annuelles. Par ailleurs,  l’opération positionne Pfizer en tant que chef de file mondial en santé animale.

Des résultats en forte baisse sur 2008
Parallèlement à l’annonce de sa fusion avec Wyeth, Pfizer a présenté lundi des résultats annuels en baisse.  Au quatrième trimestre, le bénéfice net de Pfizer chute de 90% à 266 millions de dollars. Soit un bénéfice courant par action de 0,04 dollars pour un chiffre d’affaires en baisse de 4% à $12,3 milliards. Cette chute spectaculaire est due à l’intégration d’une charge de 2,3 milliards de dollars résultant d’un accord de principe avec la justice américaine pour mettre fin  à plusieurs enquêtes portant sur les médicaments commercialisés par le groupe, a précisé Pfizer dans un communiqué. Le chiffre d’affaires annuel de Pfizer s’est élevé en 2008 à 48,3 milliards de dollars et son un bénéfice net atteint 8,1 milliards de dollars, soit 1,20 dollar par action.


Vers une diminution de 10% de ses effectifs en 2009
Pour 2009 Pfizer a annoncé  un bénéfice courant par action compris entre 1,34 et 1,49 dollar qui ne prend pas en compte  le rachat de Wyeth. Par ailleurs, si le laboratoire new-yorkais prévoit d’économiser près 4 milliards de dollars grâce à sa fusion avec Wyeth, il a annoncé un plan de 3 milliards d’économies supplémentaires qui résulterait notamment de la diminution de 10% ses effectifs et la fermeture de cinq de ses 46 usines.  Le Laboratoire ne précise pas si cette décision impacterait les effectifs de Wyeth.

 

Pour plus d’informations consulter le communiqué de Pfizer








MyPharma Editions

Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Publié le 20 août 2018
Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Mainstay Medical, une société de dispositifs médicaux dédiée à la commercialisation de ReActiv8®, un dispositif de neurostimulation implantable destiné à traiter la lombalgie chronique invalidante, a annoncé la nomination de Matthew Onaitis au poste de Directeur financier à compter du 20 août 2018.

Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Publié le 20 août 2018
Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Sensorion a annoncé avoir reçu de la part du HMA (Heads of Medicines Agencies, le réseau d’agences européennes du médicament), l’approbation de mener son essai clinique de phase 2 avec son candidat-médicament SENS-401 pour le traitement des surdités brusques (SensoriNeural Hearing Loss, SSNHL) chez l’adulte dans le cadre d’une procédure harmonisée (VHP- Voluntary Harmonisation Procedure).

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions