Edition du 29-01-2020

Accueil » Industrie » Management

Industrie pharmaceutique : le régime de santé des anciens salariés se modernise

Publié le lundi 31 juillet 2017

Industrie pharma :  le régime de santé des anciens salariés se moderniseLe Leem, organisation professionnelle représentant les Entreprises du Médicament en France, a conclu le 6 juillet 2017 avec les organisations syndicales de salariés CFDT, CFTC, FO, l’UNSA, la CGT et la CFE-CGC, un accord unanime mettant en conformité le régime de frais de santé des anciens salariés du secteur pharmaceutique avec les nouvelles dispositions réglementaires de la loi « EVIN ».

L’industrie du médicament s’est dotée depuis 1965 d’une couverture complémentaire obligatoire pour l’ensemble de ses salariés couvrant les risques décès-incapacité-invalidité et maladie-chirurgie-maternité ; elle propose également aux anciens salariés une offre facultative sur les frais de soins de santé dans le cadre de la loi EVIN. Ce régime « frais de santé » ouvert aux anciens salariés, assuré par l’APGIS (institution de prévoyance), couvre plus de 15 000 anciens salariés des entreprises du médicament.

Les objectifs principaux poursuivis par les partenaires sociaux dans cette négociation sont les suivants :

Mise en conformité du régime des anciens salariés avec les évolutions réglementaires de la loi EVIN : un décret du 21 mars 2017 impose aux régimes de prévoir, pour les anciens salariés adhérant au régime, des co-tisations progressives sur les premières années pour qu’au terme de 4 ans la cotisation corresponde à 150% de la cotisation des actifs, sans dépasser ce seuil.

Renforcement de l’attractivité du régime et de la solidarité intergénérationnelle : les partenaires sociaux ont souhaité mettre en place une cotisation unique indépendante de l’âge ou des revenus des anciens salariés correspondant au juste « tarif d’équilibre » du régime. Toutefois, afin de ne pas pénaliser les anciens salariés disposant des plus faibles revenus de remplacement (< 31 200 €), ces derniers bénéficieront d’une réduction de leurs cotisations inversement proportionnelle à leurs revenus. Ces réductions de cotisations seront financées par le fond de solidarité du régime, alimenté par les salariés des entreprises du médicament adhérant au régime de branche.

Le Leem indique dans un communiqué que par cet accord, « les Entreprises du Médicament garantissent l’avenir du régime « frais de santé » de leurs anciens salariés en s’appuyant sur la solidarité intergénérationnelle. Cette évolution est rendue possible grâce au dialogue et à la volonté de préserver les mécanismes de solidarité qui existent au sein du secteur pharmaceutique en pleine période de mutation ».

Plus d’information sur le régime de prévoyance et de santé du régime (simulation de remboursement de soins et de versement de capital ou rente etc.…) : www.prevoyancepharma.com

Source : Leem








MyPharma Editions

Yposkesi produit les lots cliniques du vecteur lentiviral G1XCGD pour un essai clinique sur une maladie rare du système immunitaire

Publié le 29 janvier 2020
Yposkesi produit les lots cliniques du vecteur lentiviral G1XCGD pour un essai clinique sur une maladie rare du système immunitaire

Yposkesi, un CDMO (Contract Development & Manufacturing Organization) leader en Europe pour la production de vecteurs viraux pour la thérapie génique, a annoncé avoir produit les vecteurs lentiviraux utilisés dans l’essai clinique de thérapie génique chez des patients souffrant d’une forme sévère de granulomatose septique chronique liée à l’X (X-CGD pour Chronic Granulomatous Disease), un dysfonctionnement héréditaire rare des cellules phagocytaires.

Gilead / Kite : demande d’AMM européenne déposée pour KTE-X19, sa thérapie cellulaire CAR T

Publié le 29 janvier 2020
Gilead / Kite : demande d'AMM européenne déposée pour KTE-X19, sa thérapie cellulaire CAR T

Kite, société de Gilead, a annoncé que la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) qu’elle a déposé pour le KTE-X19, thérapie cellulaire CAR T (cellules T à récepteur chimérique d’antigène) en cours de développement, destiné au traitement du lymphome à cellules du manteau (LCM) réfractaire ou en rechute chez l’adulte, a été validée et que le dossier est en cours d’évaluation par l’Agence Européenne du Médicament (EMA).

MedinCell : le Dr Richard Malamut rejoint le Conseil Médical

Publié le 29 janvier 2020
MedinCell : le Dr Richard Malamut rejoint le Conseil Médical

MedinCell vient d’annoncer que le Dr Richard Malamut, un spécialiste reconnu du développement pharmaceutique aux États-Unis, a rejoint le Conseil Médical (Medical Advisory Board) de la société.

Afipa : Luc Besançon nommé au poste de Délégué Général

Publié le 28 janvier 2020
Afipa : Luc Besançon nommé au poste de Délégué Général

L’Association Française de l’Industrie Pharmaceutique pour une Automédication responsable (Afipa) a annoncé la nomination de Luc Besançon au poste de Délégué Général de l’Association. Il a pris ses fonctions le 2 janvier 2020.

Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 28 janvier 2020
Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’accorder un examen prioritaire à la demande de licence supplémentaire de produit biologique (sBLA) concernant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’entretien adjuvant de la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans inadéquatement contrôlé par des traitements topiques soumis à prescription médicale ou auquel ces traitements sont déconseillés. La FDA devrait rendre sa décision le 26 mai 2020.

Janssen : feu vert dans l’UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l’enfant

Publié le 28 janvier 2020
Janssen : feu vert dans l'UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l'enfant

Janssen a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé l’utilisation étendue de STELARA® (ustekinumab) pour le traitement des patients pédiatriques (6-11 ans) atteints de psoriasis en plaques modéré à sévère. L’ustekinumab a déjà été approuvé pour le traitement des adolescents et des adultes âgés de 12 ans et plus atteints de psoriasis en plaques. […]

Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Publié le 27 janvier 2020
Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique, a annoncé l’inclusion du premier patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837. DNV3837 cible le traitement des Infections à Clostridioides difficile (ICD), un pathogène classé prioritaire par l’OMS et l’une des premières causes d’infections nosocomiales dans le monde (1).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents