Edition du 21-05-2018

Innate Pharma : des résultats prometteurs pour IPH4102 chez des patients atteints de lymphomes T cutanés

Publié le jeudi 15 juin 2017

Innate Pharma : des résultats prometteurs pour IPH4102 chez des patients atteints de lymphomes T cutanésInnate Pharma a annoncé aujourd’hui les résultats de la partie en escalade de dose de l’essai de Phase I en cours évaluant IPH4102 chez des patients atteints de lymphomes T cutanés (LTC), une maladie orpheline, en rechute ou réfractaires. IPH4102 est un anticorps humanisé « first-in-class » propriétaire ciblant KIR3DL2 et visant à détruire les cellules de LTC.

25 patients, dont l’âge médian était de 71 ans, étaient évaluables pour la tolérance (10 niveaux de dose : 0,0001 à 10 mg/kg). Ils ont reçu un nombre médian de 4 lignes de traitements antérieurs. Les données de l’essai indiquent qu’IPH4102 a été bien toléré, aucune toxicité limitant la dose n’a été observée. La dose maximale tolérée (MTD) n’a pas été atteinte. La majorité des effets indésirables était typique pour des patients présentant un LTC ou correspondait à des réactions post injection de faible gravité.

Au 10 mai 2017, 24 patients étaient évaluables pour l’activité clinique. Dans cette population, le taux de réponse globale (ORR) était de 41,7% et le taux de contrôle de la maladie (DCR) de 91,7%, tous niveaux de dose confondus. Le taux de réponse globale et le taux de contrôle de la maladie ont atteint 47,4% et 89,5%, respectivement, chez les patients atteints de syndrome de Sézary (SS, n=19). Parmi les 9 patients présentant un SS ayant eu une réponse clinique, 5 réponses complètes ont été observées au niveau du sang et 2 au niveau de la peau (26% et 11%) et un patient a présenté une réponse globale complète. La durée médiane de réponse (DOR) était de 8,2 mois pour l’ensemble des patients et n’a pas encore été atteinte pour les patients présentant un SS. La médiane de survie sans progression (PFS) était de 9,0 mois pour l’ensemble des patients et de 10,8 mois pour les patients présentant un SS (de 0,9 à 17,2 mois). Le prurit a été significativement réduit chez les patients ayant répondu cliniquement.

Les résultats des biomarqueurs exploratoires comme la pharmacodynamie au niveau de la peau et du sang ou les niveaux de maladie résiduelle moléculaire concordent avec les résultats d’activité clinique et montrent une élimination substantielle des cellules tumorales dans la peau et le sang des patients après l’administration d’IPH4102.

Pierre Dodion, Directeur Médical d’Innate Pharma, commente : « Les données suggèrent qu’IPH4102 est très bien toléré chez les patients atteints d’un LTC avancé et montre des signaux d’activité clinique prometteurs. Ces résultats nous enthousiasment, d’autant que l’essai inclut des patients ayant déjà reçu tous les traitements disponibles. Ces résultats nous permettent d’être confiants pour la suite du développement d’IPH4102. Le démarrage de la partie d’extension de cohorte de l’essai à la dose recommandée pour la Phase 2 (RP2D) est prévu au 3ème trimestre 2017. Nous avons la volonté d’apporter aux patients cette potentielle option thérapeutique et c’est dans ce but que nous travaillerons étroitement avec les autorités réglementaires au cours des prochains mois. »

Martine Bagot, Investigateur principal de l’étude, Chef du Service de Dermatologie à l’Hôpital Saint-Louis (Paris), ajoute : « Nous sommes ravis des résultats de cette partie en escalade de dose de l’essai. Le profil d’IPH4102 est très prometteur. Aujourd’hui, il n’existe pas de traitement satisfaisant pour les patients atteints de LTC à des stades avancés de la maladie et IPH4102 pourrait être une nouvelle option thérapeutique pour ces patients avec un fort besoin médical. »

Ces données ont été présentées au congrès de l’ICML (International Conference on Malignant Lymphoma à Lugano le 14 juin. La présentation est disponible sur le site internet de la Société, dans la rubrique IPH4102.

Source : Innate Pharma








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l’EMA (avril 2018)

Publié le 18 mai 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l'EMA (avril 2018)

Dans un point d’information, l’ANSM revient sur la réunion du 24-27 avril 2018 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 4 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Publié le 18 mai 2018
Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Le groupe Pierre Fabre a annoncé l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R).

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l’eczéma chez les adolescents

Publié le 17 mai 2018
Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l'eczéma chez les adolescents

Sanofi et Regeneron ont annoncé qu’un essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’adolescents (de 12 à 17 ans) souffrant de dermatite atopique modérée à sévère a atteint son critère d’évaluation principal et plusieurs critères d’évaluation secondaires importants. Une demande d’approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au 3ème trimestre 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Publié le 17 mai 2018
Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Yannick Jégou a succédé le 17 avril dernier à Matthieu Guéry à la présidence de DASTRI*, l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets de soins perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. Yannick Jégou est Directeur de la qualité au sein du laboratoire Teva Santé, et administrateur de DASTRI depuis 2012.

Ipsen : feu vert de l’UE pour Cabometyx® en traitement de 1ère ligne du cancer du rein avancé

Publié le 17 mai 2018

Le groupe pharmaceutique Ipsen a annoncé jeudi que la Commission européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40 et 60 mg pour le traitement de première ligne des adultes atteints d’un cancer du rein avancé (aRCC) à risque intermédiaire ou élevé.

Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Publié le 17 mai 2018
Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé que de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec seront présentées à la réunion annuelle de l’ASCO (American Society for Clinical Oncology), qui se tiendra à Chicago du 1er au 5 juin 2018.

Gilead : sa société Kite annonce de nouveaux sites industriels mondiaux

Publié le 17 mai 2018

Kite, la société du groupe américain Gilead qui se consacre au développement d’immunothérapies innovantes contre le cancer, vient d’annoncer la mise à disposition d’un nouveau site aux Pays-Bas afin de produire des thérapies cellulaires en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions