Edition du 18-05-2022

InnovHealth devient ReLyfe® après une augmentation de capital de 40 millions d’euros

Publié le mardi 25 mai 2021

InnovHealth devient ReLyfe® après une augmentation de capital de 40 millions d’eurosLa start-up française de e-santé InnovHealth basée à Reims, spécialisée dans la capture, la structuration et le partage des données médicales par les patients en vie réelle via sa technologie PassCare, a annoncé une augmentation de capital de 40 millions d’euros avec l’entrée du fonds d’investissement MedTech franco-américain Forepont Capital Partners en série A, ainsi que l’acquisition de la start-up new-yorkaise BeCareLink, spécialisée dans la prédiction des maladies neurodégénératives par une thérapie digitale (DTx) innovante basée sur le Machine Learning, brevetée et validée aux USA avec de prestigieux partenariats industriels, hospitaliers et académiques. Les deux sociétés regroupent ensemble désormais une trentaine de collaborateurs et avaient déjà levé 5 millions chacune en amorçage (seed).

Cette opération stratégique inverse le sens des acquisitions technologiques et marque la naissance d’un groupe franco-américain solide et ambitieux, valorisé à 75 millions d’euros et baptisé ReLyfe, dirigé par le Dr Adnan El Bakri, fondateur d’InnovHealth et spécialiste reconnu de l’IA médicale. Suite à ses recherches et sa thèse sur la prédiction du cancer, il avait décrit un nouveau modèle d’IA médicale collaborative et apprenante en vie réelle pour la démocratiser auprès des patients, travaux qu’il a transformé avec son équipe en projet d’entreprise réussi après 4 ans de R&D, fortement soutenu par Bpifrance et par beaucoup de médecins associés à son capital.

ReLyfe, en s’appuyant sur une fusion de technologies certifiées et éprouvées en Europe et aux USA, se positionne ainsi comme l’un des moteurs de cette thématique sur la scène internationale et veut changer la manière dont les patients gèrent et exploitent leurs propres données de santé et celles de leurs familles.

Lancement du profil de santé interactif du patient

L’objectif de cette montée en puissance est le déploiement par ReLyfe d’un profil de santé personnalisé, privé, sécurisé et universel. Cette application inédite permet au patient de maitriser et structurer l’intégralité de son historique médical et d’y donner accès aux professionnels de santé de son choix, partout où il est, en plusieurs langues, grâce à une carte de santé interactive et personnelle sur laquelle il y a un Coeur-Code® et une clé publique (cf. photo). Le patient devient alors réellement acteur de sa santé.

« Il n’existait jusqu’à notre invention aucune solution permettant aux patients de récupérer et classer intuitivement tous les éléments liés à leurs consultations médicales, leurs traitements ou les soins qu’ils ont reçus tout au long de leur parcours de vie », explique le Dr Adnan El Bakri. « Quant aux médecins, ils ne disposaient d’aucun moyen d’accéder à ces informations de manière simple, fiable, complète et immédiate, ni d’aucun outil leur permettant de partager instantanément avec leurs patients les documents ou images générés sur leurs ordinateurs », précise-t-il.
Ce profil de santé unique mis au point par ReLyfe signe la fin de cette déperdition d’informations qui pèse autant sur le bon suivi médical des patients, que sur l’efficience des systèmes de soins. Les différentes données de santé (ordonnances, comptes rendus, analyses…) sont en effet traitées et standardisées de manière à être accessibles facilement et en toute sécurité par n’importe quel praticien de santé avec qui le patient souhaite les partager, où qu’il soit, même si ce spécialiste ou nouveau médecin traitant ou pharmacien, etc., n’est pas encore membre du network ReLyfe.

De fortes perspectives de développement

Ce sont 4 fondamentaux qui ont convaincu Eric Attias Managing Partner de Forepont : « D’abord 1- le profil et le parcours du Dr Adnan El Bakri parti de rien, chirurgien francolibanais, entrepreneur et chercheur en IA médicale, qui ont tout d’abord attiré mon attention ; c’est ce que l’on appelle en anglais un unfair advantage que je n’ai pas réussi à trouver aux USA ; puis 2- sa stratégie et la preuve de concept réussie de PassCare avec cette volonté de rompre les silos entre la médecine et la technologie ; ensuite 3- son équipe multiculturelle et expérimentée d’ingénieurs qualifiés et de top
management aux profils internationaux ; enfin 4- la longueur d’avance et les synergies technologiques en plus de la solidité des garanties sur la protection et la sauvegarde des données (seule propriété du patient, chiffrement, anonymisation, HDS, RGPD, HIPAA, réplication, scalabilité, architecture transfrontalière flexible et décentralisée en micro services…) ».

Le soutien financier et opérationnel de Forepont, dans un contexte de plein essor de la santé numérique, témoigne des perspectives de croissance extrêmement favorables qui s’ouvrent à ReLyfe. Pour poursuivre sa R&D, ses études cliniques en cours et accompagner le déploiement commercial de sa technologie unifiée, le groupe s’apprête d’ores et déjà à recruter 70 salariés dont des médecins d’ici 2022 avec l’ambition de créer un pôle franco-américain leader de Data Science médicale.

« Ce qui fait la force de notre solution, c’est qu’elle répond très simplement à un besoin quasi vital et mondial que les professionnels de santé tout comme les patients identifient depuis longtemps, problème que personne n’a réussi à résoudre, et qui vient bien avant l’IA ! », explique le Dr Adnan El Bakri. Mais le potentiel de ReLyfe ne se limite pas à cela : « L’augmentation importante du nombre de données, anonymes, sécurisées, et leur traitement automatisé et prospectif par nos algorithmes propriétaires, va fournir des informations en temps réel, d’une qualité et d’une précision sans précédent, pour l’aide à la décision et la recherche médicale, et permettre surtout de prévenir et prédire des maladies chroniques, mieux les comprendre en vie réelle, au plus près des patients, et donc mieux les soigner ».

Source : ReLyfe








MyPharma Editions

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Publié le 18 mai 2022
Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Adocia, société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé un premier sujet traité avec BioChaperone® Combo (« BC Combo ») dans l’essai clinique CT046.

Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Publié le 18 mai 2022
Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté des données cliniques actualisées de l’essai clinique de phase 2/3 AAVance en cours avec la thérapie génique expérimentale LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA (NCT03612869) lors de la 25e réunion annuelle de l’ASGCT (American Society for Gene & Cell Therapy) à Washington, DC.

Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Publié le 18 mai 2022
Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Genopole lance la 2e édition de Gene.iO, programme qui forme pendant un an les jeunes biotechs à la réussite d’une première levée de fonds ou accord commercial. Cet accompagnement Business, assuré par Genopole et des consultants experts de la bio-innovation, donne les armes stratégiques pour approcher et convaincre les investisseurs et les industriels.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 18 mai 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) au PXL065 et au PXL770 pour le traitement des patients atteints d’adrénomyéloneuropathie (AMN), la forme la plus courante d’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents