Edition du 04-12-2022

Maladies de l’hémoglobine: Inserm Transfert et Sebia vont développer un test unique de diagnostic

Publié le jeudi 7 juin 2012

Sebia, leader mondial de l’électrophorèse des protéines servant au diagnostic d’un grand nombre de pathologies, vient d’annoncer son partenariat avec l’Inserm et l’Inserm Transfert, sa filiale privée en charge de la valorisation des travaux issus de ses laboratoires, pour le développement et la mise sur le marché d’un test unique de dosage biologique de la chaîne alpha globine libre chez des patients bêta-thalassémiques. Ce test va permettre de refléter l’indice de sévérité de la maladie chez les patients.

Cette collaboration, négociée par Inserm Transfert, prendra la forme pour Sebia d’un soutien à la recherche en faveur de l’Inserm qui développera le test et se verra attribuer en retour la possibilité d’acquérir les droits exclusifs pour le développement industriel et la commercialisation à l’échelle internationale. « En s’associant à l’Inserm, Sebia renforce son engagement dans la recherche et le développement d’outils pour le diagnostic et le suivi du traitement des hémoglobinopathies », déclare Benoît Adelus, Président de Sebia. « Ce test est une innovation importante. Il viendra compléter les solutions aujourd’hui proposées par Sebia qui visent à améliorer le diagnostic et la prise en charge de ces hémoglobinopathies. »

« Nous recherchions une entreprise qui s’intéresse au développement de ce test. Le choix de Sebia s’est fait tout naturellement étant donné que nous connaissions cette société de longue date et son intérêt pour la recherche d’outils de diagnostic pour les hémoglobinopathies », déclare Véronique Baudin-Creuza, Inserm Unité mixte U779 (Inserm/Université Paris-Sud 11), Unité des pathologies de la polymérisation des protéines, Substitut du sang et Maladies rares du globule rouge, Hôpital de Bicêtre.

Le test de quantification des chaînes d’alpha globine a été développé par l’Unité mixte U779 avec la participation de l’équipe du Professeur Frédéric Galactéros, AP-HP, Unité des Maladies Génétiques du Globule Rouge, Hôpital H. Mondor. Pour le Professeur, ce test « vient combler une lacune dans l’orientation du diagnostic des patients thalassémiques ; les méthodes existantes étant plus fastidieuses, plus onéreuses, et réservées exclusivement aux laboratoires de recherche ». La collaboration entre Sebia et l’Inserm doit ainsi aboutir à la mise sur le marché d’un nouveau test, n’utilisant pas de radioactivité, qui apportera une meilleure appréciation phénotypique des patients et sera plus adapté à lasurveillance des traitements. Il sera par ailleurs utilisable en routine et accessible à tous les laboratoires.

« Ce test est un marqueur de sévérité immédiat de la maladie car il permet d’obtenir des résultats en un seul jour, alors qu’une semaine était nécessaire avec les anciennes méthodes. Il garantit une orientation d’approche diagnostique pour identifier les différentes mutations en cause, et nous donne des indications d’une grande pertinence pour comparer les différents groupes de malades », ajoute Kamran Moradkhani, Praticien Attaché Associé, GH H.Mondor-Chenevier.

Le test est basé sur l’interaction de la chaîne d’alpha globine libre avec la protéine chaperone AHSP (Alpha Hemoglobin Stabilising Protein). Dans le cas des bêta-thalassémies, il existe un déficit de synthèse de la chaîne bêta qui a pour conséquence une diminution de la quantité d’hémoglobine A (HbA) dans les globules rouges et un déséquilibre entre le nombre de chaînes alpha et bêta. Ce déséquilibre entraîne un excès relatif des chaînes alpha. Ces chaînes sont très instables et malgré le rôle chaperon de la protéine AHSP (capable de les prendre en charge et de les stabiliser), elles forment, chez les personnes atteintes de bêta-thalassémies, des précipités qui agissent comme des oxydants et endommagent la cellule, induisant une apoptose (mort des cellules) et une érythropoïèse (fabrication des cellules) inefficace.

Le pool plus ou moins important des chaînes libres alpha reflète la sévérité de la maladie chez les patients thalassémiques, mais aussi chez tous les patients ayant un déséquilibre de synthèse des chaînes de globine.

Ce test a fait l’objet d’une étude préliminaire sur 54 patients (composés de 20 bêta-thalassémiques, 6 alpha-thalassémiques et d’un groupe référent de 28 personnes). Les phénotypes des différentes hémoglobines ont été étudiés grâce à des méthodes de chromatographie en phase liquide de haute performance (High Performance Liquid Chromatography). Cette technique assure un dosage précis de l’hémoglobine fœtale (HbF) et de l’HbA2, dont le pourcentage est un élément important pour le diagnostic des thalassémies. « Les techniques de séparation, HPLC et électrophorèse capillaire, sont des outils précieux pour préciser ou confirmer l’identification d’hémoglobines anormales, » précise Véronique Baudin-Creuza.

Sebia a réuni, dans ses locaux, le 25 mai 2012, un panel d’experts mondiaux pour leur présenter ce test afin qu’ils en évaluent la pertinence. Le Professeur Andrea Mosca (Département des Sciences et des Technologies Biomédicales, CIRME, Université de Milan, Italie), modérateur de cette réunion, a ainsi affirmé que le test présentait « un réel intérêt pour améliorer le suivi des patients et de leur traitement car la détermination de la chaîne d’alpha globine libre permet de mettre en évidence l’apparition de graves complications liées à ces hémoglobinopathies très hétérogènes ».

Le test fera l’objet d’une deuxième étude en 2013 sur 100 patients, qui sera menée par la même équipe de recherche.

 Source : Inserm Transfert et Sebia








MyPharma Editions

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Publié le 1 décembre 2022
Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé sa participation au programme FACILITATE (FrAmework for ClInicaL trIal participants’ daTA reutilization for a fully Transparent and Ethical ecosystem).

Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 décembre 2022
Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé l’extension de son portefeuille de candidats médicaments avec OX425, le nouveau composé optimisé de la série OX400 issu de sa plateforme propriétaire PlatON™.

La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Publié le 1 décembre 2022
La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Basé sur la technologie BEPO® de MedinCell, mdc-WWM pourrait être le premier produit contraceptif à combiner les caractéristiques essentielles ce qui en ferait le meilleur de sa catégorie au niveau mondial : progestatif, 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité du traitement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents