Edition du 08-05-2021

IntegraGen acquiert une licence exclusive sur un bio-marqueur dans le cancer colorectal métastatique

Publié le lundi 14 octobre 2013

IntegraGen, société de biotechnologie qui développe des tests de diagnostic moléculaire pour l’oncologie et l’autisme, a annoncé lundi avoir finalisé un accord lui octroyant les droits d’une licence exclusive sur le bio-marqueur en oncologie hsa-miR-31-3p, un microARN dont l’expression s’est avérée associée à la survie sans progression des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique et bénéficiant d’un traitement anti-EGFR.

La licence exclusive porte sur les travaux de recherche originaux menés conjointement par Pierre Laurent-Puig, professeur au Département de Génétique et directeur de l’Unité d’Oncogénétique Clinique de l’Hôpital Européen Georges Pompidou, Université Paris Descartes, Paris, France. IntegraGen acquiert une licence exclusive mondiale sur ce bio-marqueur issu de la recherche réalisée à l’Université Paris Descartes, l’INSERM, le CNRS et l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, des institutions universitaires françaises réputées qui sont, avec IntegraGen, co-détenteurs du brevet.

« Cet accord vient renforcer le portefeuille de bio-marqueurs propriétaires d’IntegraGen dans le domaine de l’oncologie et développer notre capacité à proposer aux médecins de nouveaux tests de diagnostic moléculaire qui permettent d’orienter la prise en charge clinique des patients atteints de cancer », déclare le Dr Bernard Courtieu, PDG d’IntegraGen. « L’accord est le résultat direct de la recherche collaborative d’IntegraGen avec le professeur Laurent-Puig et son équipe et il permettra à IntegraGen d’aborder un marché représentant 50 à 100 millions de dollars dès 2014 ». Le professeur Laurent-Puig est aussi le premier chercheur qui a montré que les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique porteurs de mutations sur le gène KRAS sont résistants aux traitements par anti-EGFR.

« L’identification des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique qui auront des taux de réponses différents aux traitements permettra une approche personnalisée du traitement de ce cancer » commente le professeur Laurent-Puig. « Nos études ont démontré que le bio-marqueur hsa-miR-31-3p permet de prédire la probabilité de survie chez les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique traités par agents anti-EGFR s’ils sont porteurs du gèneKRAS non-muté (wild-type). Comme environ deux tiers des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique ont le gène KRAS non muté, l’utilisation de ce marqueur dans la pratique clinique aidera à mieux cibler le traitement par anti-EGFR pour de nombreux patients ; cela évitera aux patients pour lesquels ce traitement n’apporterait probablement aucun bénéfice clinique de subir les effets toxiques associés aux anti-EGFR et cela empêchera également de perdre du temps en ayant la possibilité d’administrer d’autres traitements mieux adaptés. »

Les résultats d’une étude montrant que l’expression de hsa-mir-31-3p dans des échantillons tumoraux est associée à une réponse aux anti-EGFR chez les patients KRAS non-muté (wild-type) ayant un cancer colorectal métastatique ont été récemment présentés lors du congrès 2013 de l’American Society of Clinical Oncology à Chicago, Illinois (ASCO 2013).

Source : IntegraGen








MyPharma Editions

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Publié le 5 mai 2021
Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19Sanofi a annoncé avoir conclu un accord avec Moderna, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de la biotech américaine afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents