Edition du 12-05-2021

IntegraGen : résultats positifs au congrès 2016 de l’ASCO sur le biomarqueur miR-31-3p

Publié le lundi 6 juin 2016

IntegraGen : résultats positifs au congrès 2016 de l’ASCO sur le biomarqueur miR-31-3pIntegraGen vient de présenter des résultats cliniques positifs sur son biomarqueur miR-31-3p lors du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui se tient actuellement à Chicago aux Etats-Unis.

Les données présentées sont fondées sur une analyse de l’expression du biomarqueur miR-31-3p dans les tumeurs de 370 patients atteints d’un cancer colorectal métastatique (CCRm) sans mutation des gènes RAS et inclus dans l’essai clinique FIRE-3 (AIO KRK- 0306).

IntegraGen indique que « l’étude a confirmé que l’expression de miR-31-3p est un marqueur prédictif de la survie et de la réponse au traitement par anti-EGFR. L’étude a également démontré que les patients, dont l’expression du miR-31-3p est en dessous d’un seuil prédéfini et qui sont traités par FOLFIRI plus cetuximab, ont une survie globale médiane plus longue d’un an, une réduction de 40% du risque de décès et une meilleure réponse au traitement par rapport aux patients traités par FOLFIRI plus bevacizumab. Aucune différence n’a été observée dans les résultats entre les deux groupes pour les patients dont l’expression du miR-31-3p se situe au-dessus du seuil prédéfini ».

« Ces résultats soulignent donc que le test d’expression du miR-31-3p chez les patients atteints de CCRm RAS WT permet de définir la première ligne de traitement la plus bénéfique », indique la société. « L’étude FIRE-3 confirme les résultats publiés ces dernières années. De plus, elle a permis de valider une valeur de seuil prédéfinie. Il est donc désormais possible de disposer d’un test qui permettra aux cancérologues de choisir le traitement ciblé le plus efficace en fonction des caractéristiques génétiques de la tumeur, selon le seuil d’expression du biomarqueur », poursuit-elle.

« (…) Ces résultats sont un exemple concret d’une approche personnalisée des soins en oncologie, notamment en adaptant les traitements en fonction des bénéfices qu’ils vont procurer aux patients. IntegraGen étudie actuellement différentes options en vue de proposer aux cliniciens un test commercial basé sur le biomarqueur miR-31-3p, et dont le marché mondial est estimé à plus de 100 millions de dollars »,  a notamment déclaré Bernard Courtieu, PDG d’IntegraGen.

Source : IntegraGen








MyPharma Editions

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

Publié le 11 mai 2021
MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

MATWIN, accélérateur national français spécialisé en oncologie et filiale d’Unicancer, a annoncé les quatre lauréats distingués par ses deux jurys réunis en session numérique du 3 au 5 mai derniers en marge de la 6e édition de sa Convention Partnering MEET2WIN dédiée à l’oncologie.

COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l’UE en matière de traitements

Publié le 10 mai 2021
COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l'UE en matière de traitements

La Commission européenne vient de proposer, en complément de la stratégie de l’UE pour les vaccins, une stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Objectif : encourager la mise au point et la disponibilité de traitements plus que nécessaires pour lutter contre cette maladie, y compris dans le traitement de la «COVID longue». La stratégie proposée couvre l’ensemble du cycle de vie des médicaments: de la recherche, du développement et de la fabrication à la passation de marchés et au déploiement.

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents