Edition du 27-09-2021

Intelligence artificielle : Servier et Iktos annoncent le succès de leur collaboration

Publié le mardi 29 janvier 2019

Intelligence artificielle : Servier et Iktos annoncent le succès de leur collaborationLe laboratoire pharmaceutique Servier et Iktos, une start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) appliquée à la chimie, ont annoncé le succès de leur première collaboration, qui avait pour objectif l’évaluation par Servier de la technologie Iktos sur sa capacité à accélérer l’optimisation de molécules d’intérêt pharmaceutique.

Les résultats de cette collaboration ont été présentés conjointement par Servier et Iktos au dernier congrès de l’European Federation for Medicinal Chemistry (EFMC) qui s’est tenu du 2 au 6 septembre 2018. Servier et Iktos annoncent également leur intention de poursuivre leur collaboration dans les mois à venir, dans la perspective d’un investissement résolu de Servier dans les technologies d’IA appliquées à la découverte de nouveaux médicaments.

La technologie développée par Iktos, qui s’appuie sur les modèles génératifs d’apprentissage profond, permet, à partir des données déjà générées dans un projet de recherche, de concevoir et d’optimiser in silico des molécules sur l’ensemble des paramètres du cahier des charges d’un projet. Cette technologie répond à une des difficultés majeures rencontrées dans la phase amont de la R&D pharmaceutique, l’optimisation multicritères, c’est-à-dire la recherche d’une molécule qui satisfait simultanément à tous les critères in vitro requis pour un candidat préclinique (activité pharmacologique, sélectivité, ADME absence de toxicité).

Dans la collaboration entre Servier et Iktos, la technologie d’Iktos a été appliquée à l’analyse d’un jeu de données de plus de 800 molécules testées sur 11 critères, dont aucune ne répondait à l’ensemble des critères du cahier des charges du projet. L’algorithme d’Iktos a proposé 150 molécules optimisées virtuellement sur tous les objectifs, dont 11 ont été synthétisées et testées par Servier, avec de bons résultats : les 11 molécules testées ont atteint en moyenne plus de 9 objectifs sur 11, et une de ces molécules s’est révélée conforme en tous points au cahier des charges du projet.

Françoise Gellibert, Directrice du pôle d’expertise Chimie chez Servier, a déclaré : « Les résultats obtenus avec les molécules proposées par Iktos sur un projet très difficile sont prometteurs. La capacité de l’algorithme à proposer, sur un délai très court, de nouvelles molécules répondant au cahier des charges est intéressante. Nous souhaitons maintenant évaluer le gain de temps que cette technologie peut apporter sur le cycle de vie d’un projet de recherche avec un jeu de données plus restreint ».

« Nous sommes particulièrement heureux de ces résultats qui apportent une validation de la technologie Iktos en vie réelle, et qui constituent la première démonstration de la valeur apportée par l’IA pour trouver des solutions à des problématiques d’optimisation chimique », a déclaré Yann Gaston-Mathé, Président d’Iktos. « Nous sommes impatients d’initier de nouveaux projets avec Servier, un des leaders de la R&D pharmaceutique française, qui nous permettront de nous confronter à de nouvelles problématiques et de confirmer la pertinence de notre technologie pour le Drug Discovery ».

Suite à ce premier succès, Servier et Iktos annoncent leur intention de poursuivre leur collaboration : la technologie d’Iktos sera sollicitée pour accélérer l’identification de candidats précliniques. Pour ce faire, Iktos mettra à disposition son logiciel Makya en beta-test à un groupe d’utilisateurs chimistes et chemo-informaticiens de Servier.

« Avec plusieurs partenariats dans ce domaine, Servier investit de manière résolue dans les nouvelles technologies d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments. Cette collaboration avec Iktos est un pas de plus dans cette direction et s’inscrit dans la volonté du Groupe de se doter de technologies de pointe pour accélérer la Recherche au bénéfice des patients », conclut Christophe Thurieau, Directeur de l’Institut de Recherche Servier.

Source : Servier








MyPharma Editions

COVID-19 : Néovacs réalise sa 1ère prise de participation dans une société dédiée au dépistage

Publié le 27 septembre 2021
COVID-19 : Néovacs réalise sa 1ère prise de participation dans une société dédiée au dépistage

Néovacs a annoncé un premier investissement stratégique de son fonds d’amorçage pour accompagner l’émergence de solutions de prévention et de lutte contre la Covid-19 et plus généralement contre les pandémies. Dans ce cadre, la société annonce un investissement de 5 M$ (4,2 M€) dans Bio Detection K9, société canadienne spécialisée dans la détection canine de bactéries et de virus et notamment du covid-19.

Diabète de type 2 : T.H.A.C annonce l’acquisition d’un brevet international couvrant son candidat médicament ALF-5755

Publié le 27 septembre 2021
Diabète de type 2 : T.H.A.C annonce l'acquisition d'un brevet international couvrant son candidat médicament ALF-5755

T.H.A.C (The Healthy Aging Company), une société biopharmaceutique qui développe une nouvelle classe de médicaments pour le traitement précoce du diabète de type 2, a annoncé l’acquisition d’un brevet déposé par l’INSERM, l’AP-HP, l’INRA et l’Université Paris-Sud. Ce brevet protège le candidat médicament de THAC et son utilisation relative aux bactéries sensibles à l’oxygène, notamment celles du microbiote intestinal.

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents