Edition du 26-11-2020

Inventiva : publication de données sur IVA337 dans des modèles précliniques de la NASH

Publié le mercredi 21 juin 2017

Inventiva : publication de données sur IVA337 dans des modèles précliniques de la NASHInventiva, la biotech française spécialisée dans le développement de traitements innovants, notamment contre la fibrose, a annoncé hier la publication, dans une revue à comité de lecture, de données sur les effets de son candidat-médicament IVA337, un agoniste pan-PPAR actuellement en phase IIb de développement clinique dans la Stéatohépatite Non Alcoolique (NASH), dans différents modèles précliniques de NASH.

L’article The New-Generation Pan-Peroxisome Proliferator-Activated Receptor Agonist IVA337 Protects the Liver From Metabolic Disorders and Fibrosis a été publié dans l’édition du 19 juin 2017 de la revue Hepatology Communications. Hepatology Communications est une revue scientifique uniquement accessible en ligne, évaluée par des pairs, qui permet la diffusion rapide d’une recherche fondamentale, translationnelle et clinique de grande qualité dans le domaine de l’hépatologie. Elle est soutenue par le prestigieux réseau de revues et de sociétés savantes Wiley.

Les auteurs de l’article sont d’éminents spécialistes de la NASH, dont le Professeur Isabelle Leclerc de l’Université de Louvain (Belgique), le Professeur Derek Mann de l’Université de Newcastle (Royaume-Uni) et le Professeur Sven Francque de l’Hôpital Universitaire d’Anvers (Belgique), ainsi que des scientifiques de chez Inventiva.

« Nous sommes très heureux d’annoncer la publication de nos données sur IVA337 dans cette revue à comité de lecture. Ces études sur plusieurs modèles animaux pertinents démontrent que la molécule améliore les paramètres métaboliques ainsi que les caractéristiques histopathologiques de la NASH, telles que la stéatose, la ballonisation, l’inflammation et la fibrose, » explique Dr. Pierre Broqua, Directeur scientifique et Co-fondateur d’Inventiva. « Au regard de ces résultats et de son bon profil de sécurité, différent de celui des agonistes de PPAR précédemment développés, IVA337 serait un candidat prometteur pour le traitement de la NASH. C’est pourquoi, nous sommes actuellement en train de recruter des patients atteints de NASH dans une étude clinique de Phase IIb évaluant IVA337. »

Résumé des principaux résultats des études précliniques dans la NASH

Plusieurs modèles précliniques reproduisant les principales caractéristiques métaboliques et hépatiques associées à la NASH ont été utilisés pour étudier les effets d’IVA337 : modèle d’obésité HF/HS liée à l’alimentation (régime riche en graisse/sucrose) ; modèle MCD (régime carencé en méthionine et en choline) ; modèle de souris obèses foz/foz ; modèle de fibrose hépatique induite par le CCl4 (prophylactique et thérapeutique) ; et des cellules stellaires hépatiques primaires humaines.

Dans ces deux derniers modèles, l’efficacité anti-fibrotique d’IVA337 s’est révélée supérieure à celle des agonistes sélectifs de PPARα, PPARδ ou PPARγ.

Modèle HF/HS : Ce modèle d’obésité liée à l’alimentation a été utilisé pour évaluer les effets d’IVA337 sur la résistance à l’insuline ainsi que sur d’autres paramètres liés au syndrome métabolique. IVA337 était associé à une réduction du gain pondéral, à une normalisation de l’insulinémie et du glucose non à jeun, et à une réduction des taux circulants de leptine, toutes ces modifications étant proportionnelles à la dose.

Modèle MCD : Chez les souris soumises à un régime alimentaire carencé en méthionine et en choline, IVA337 était associé à une absence totale de stéatose et à une réduction importante des lésions nécro-inflammatoires.

Modèle de souris obèses foz/ foz soumises à un régime riche en graisse : L’effet d’IVA337 a été étudié chez des souris Alsm1 foz/foz, chez qui la stéatohépatite est une complication de l’obésité sévère et de la résistance à l’insuline. Ce modèle reproduit étroitement l’évolution naturelle de la NASH chez l’homme. IVA337 était associé à une diminution importante de la stéatose et de la ballonisation et à une réduction du recrutement des macrophages et de l’expression de gènes profibrotiques.

Fibrose hépatique induite par le CCL4 : IVA337 a eu des effets préventifs et curatifs sur la fibrose induite par le CCl4.

IVA337 a ainsi inhibé l’expression de gènes profibrotiques et de l’inflammasome tout en augmentant l’expression de gènes liés à la β-oxydation et à la désaturation des acides gras dans le modèle de régime alimentaire carencé en méthionine et en choline, ainsi que dans le modèle des souris foz/foz.

Des expériences in vitro ont également été menées pour étudier les effets d’IVA337 sur les cellules stellaires hépatiques humaines (CSH), qui sont les principales responsables de la fibrogenèse hépatique dans la NASH. IVA337 a ainsi inhibé la prolifération et l’activation de ces cellules.

Source : Inventiva








MyPharma Editions

Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Publié le 25 novembre 2020
Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Le Dr Mariya Pavlyuk, médecin et PhD, rejoint le laboratoire Généthon, dédié à la conception et au développement de produits de thérapie génique, et sera en charge du développement clinique, des affaires médicales et pharmacovigilance ainsi que des affaires règlementaires.

COVID-19 : Moderna signe une lettre d’intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Publié le 25 novembre 2020
COVID-19 : Moderna signe une lettre d'intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, a salué l’annonce ce mardi de la signature d’une lettre d’intention entre la biotech américaine Moderna et Recipharm, une entreprise de l’industrie pharmaceutique, pour produire en France le vaccin contre la Covid-19 développé par Moderna.

AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

Publié le 24 novembre 2020
AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

La biotech française AlgoTherapeutix qui développe un traitement topique innovant des neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie (NPIC), réalise une levée de Série A de 12 millions d’euros auprès de Bpifrance, qui mène ce tour via son fonds InnoBio 2, et de Omnes. Des investisseurs privés historiques et nouveaux ont également participé à cette levée. Les fonds levés permettront d’amener le programme phare ATX01 à une preuve de concept clinique.

Alnylam : approbation de l’UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 24 novembre 2020
Alnylam : approbation de l'UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé aujourd’hui l’autorisation de mise sur le marché accordée par la Commission européenne (CE) à OXLUMO™ (lumasiran), un ARNi thérapeutique, pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1) dans toutes les tranches d’âge.

DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

Publié le 24 novembre 2020
DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

DBV Technologies, entreprise biopharmaceutique au stade clinique, a annoncé aujourd’hui, que le Dr Hugh Sampson a décidé de quitter son poste de Directeur Scientifique chez DBV, à compter du 1er décembre 2020, pour reprendre son programme de recherche au Jaffe Food Allergy Institute du Mount Sinaï de New York (États-Unis).

COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

Publié le 23 novembre 2020
COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

AstraZeneca et l’Université d’Oxford viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des essais du candidat vaccin, au Royaume-Uni et au Brésil. Les données montrent que le vaccin a été très efficace pour prévenir l’infection par COVID-19, le critère d’évaluation principal, et qu’aucune hospitalisation ni aucun cas grave de maladie n’a été signalé chez les participants ayant reçu le vaccin.  

Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Publié le 23 novembre 2020
Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, et IBEC (Institute for Bioengineering of Catalonia), ont annoncé leur collaboration dans le cadre de l’organisation d’un événement numérique les 24 et 25 novembre 2020, rassemblant des acteurs medtech et biotech du secteur de l’oncologie. Cet événement est organisé en lien avec Biocat, La Caixa Foundation, Meditecnologia et avec le support d’EIT Health.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents