Edition du 18-05-2021

Accueil » A la Une » Hôpital » Médecine » Recherche

Investissements d’avenir: 850 millions d’euros pour les lauréats de l’appel à projets Instituts Hospitalo-Universitaires (IHU)

Publié le mercredi 30 mars 2011

Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’emploi et de la santé, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche et René Ricol, Commissaire général à l’investissement, ont annoncé mercredi 30 mars 2011 les 6 lauréats de l’appel à projets Instituts Hospitalo-Universitaires (I.H.U.) lancé dans le cadre du programme des Investissements d’avenir.

Dotée d’une enveloppe de 850 millions d’euros, cette action permettra de faire émerger des centres d’excellence qui renforceront l’attractivité de la France dans le domaine de la recherche en santé. Chaque IHU associera autour d’une spécialité, une université, un établissement de santé et des établissements de recherche. Il réunira des équipes de chercheurs et de médecins français et étrangers, organisés autour d’un projet d’excellence en matière de soin, de formation, de recherche et de valorisation.

19 projets ont été reçus pour cet appel lancé en juillet 2010. Sur la base des évaluations et des recommandations d’un jury international, présidé par le Professeur Richard Frackowiak, directeur du service de neurologie à l’Université de Lausanne (Centre hospitalier universitaire Vaudois), 6 projets ont été retenus pour leurs qualités exceptionnelles.

Ces 6 projets vont permettre de développer les liens entre la recherche fondamentale et ses applications cliniques et industrielles, dans des domaines thématiques variés, concernant aussi bien les pathologies du cardio-métabolisme et de la nutrition, avec le projet ICAN, que les maladies infectieuses avec le projet POLMIT.

Ils vont favoriser le développement de produits et procédés préventifs, diagnostiques ou thérapeutiques innovants. Il s’agira par exemple pour le projet MIX-Surg de développer les nouvelles générations d’instruments de chirurgie mini invasive guidée par l’image, plus sécurisant et moins traumatisant pour les patients tout en réduisant les temps d’hospitalisation. Pour le projet LIRYC ce sont les signaux du rythme cardiaque qui seront modélisés permettant ainsi le développement de nouveaux appareils d’assistance cardiaque.

L‘expertise et la visibilité internationale de ces IHU permettront d’attirer les talents et les partenariats industriels du monde entier, dans le domaine des maladies du système nerveux, par exemple avec le projet A- ICM, ou dans celui des maladies génétiques, avec le projet IMAGINE.

Les IHU joueront un rôle majeur pour stimuler la compétitivité de la recherche française en santé, en améliorant la qualité des soins et en proposant des formations d’excellence pour les professionnels de la santé et de la recherche. Ils renforceront le transfert des connaissances vers la pratique médicale et le développement de produits de santé innovants. Les étudiants se formeront auprès des plus grands scientifiques aux dernières avancées médicales qu’ils contribueront à diffuser mais aussi à enrichir par de nouvelles découvertes.

Enfin, les 6 autres projets recevront, sur les recommandations du jury, une aide financière ponctuelle en tant que projets prometteurs. Une enveloppe globale de 35 millions d’euros leur sera allouée.

Présentation des lauréats à l’appel à projets Instituts hospitalo-universitaires : http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/Fiches_IHU/42/8/Dossier_IHU_172428.pdf

Source : Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche

 








MyPharma Editions

COVID-19 : OSE Immunotherapeutics obtient un nouveau financement public de 10,7 millions d’euros pour le développement de son vaccin multi-cibles et multi-variants

Publié le 18 mai 2021
COVID-19 : OSE Immunotherapeutics obtient un nouveau financement public de 10,7 millions d’euros pour le développement de son vaccin multi-cibles et multi-variants

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir obtenu un financement public de 10,7 millions d’euros dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt « Capacity Building », opéré pour le compte de l’état par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et du plan France Relance afin de soutenir le programme de développement de CoVepiT, son vaccin multi-variants contre la COVID-19 en cours de Phase 1 clinique.

Advicenne : la FDA accepte le protocole modifié de l’étude de phase III pour son traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd)

Publié le 18 mai 2021
Advicenne : la FDA accepte le protocole modifié de l'étude de phase III pour son traitement de l'acidose tubulaire rénale distale (ATRd)

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’acceptation par la Food and Drug Administration (FDA – autorité de santé américaine) du protocole modifié de l’essai pivot de phase III mené aux États-Unis avec ADV7103 (Sibnayal™) dans l’acidose tubulaire rénale distale primaire (ATRd).

COVID-19 : l’essai de phase II du candidat-vaccin de Sanofi et GSK induit une forte réponse immunitaire chez les adultes

Publié le 17 mai 2021
COVID-19 : l’essai de phase II du candidat-vaccin de Sanofi et GSK induit une forte réponse immunitaire chez les adultes

Dans le cadre d’une étude de phase II menée auprès de 722 volontaires, le candidat-vaccin recombinant avec adjuvant contre la COVID-19 de Sanofi et GSK a induit la production de concentrations élevées d’anticorps neutralisants chez les adultes, toutes tranches d’âge confondues, à des niveaux comparables à ceux observés chez des personnes qui s’étaient rétablies d’une infection COVID-19. Une étude pivot internationale de phase III devrait débuter dans les prochaines semaines.

GenSight Biologics : Françoise de Craecker nommée à son Conseil d’administration

Publié le 17 mai 2021
GenSight Biologics : Françoise de Craecker nommée à son Conseil d’administration

GenSight Biologics, société biopharmaceutique dédiée au développement et à la commercialisation de thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux central, a annoncé la nomination de Françoise de Craecker à son Conseil d’administration, en remplacement de Natalie Mount. Mme de Craecker rejoint le Conseil en qualité d’administrateur indépendant.

Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Publié le 14 mai 2021
Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, vient d’annoncer avoir terminé avec succès le premier volet d’un accord de recherche en trois parties pour la caractérisation génétique des banques de cellules de Sanofi.

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents