Edition du 24-03-2019

Ipsen et l’École de Médecine de Hanovre vont mener une recherche conjointe sur les neurotoxines botuliques recombinantes

Publié le mercredi 8 avril 2015

Le groupe pharmaceutique Ipsen et l’École de Médecine de Hanovre, l’un des principaux centres de médecine universitaire du monde, ont annoncé un accord de collaboration de recherche conjointe (signé en septembre dernier). L’objectif consiste à développer de nouvelles thérapies pour les patients souffrant de maladies neurologiques, endocrinologiques ou oncologiques graves.

Le programme de recherche consiste à tester des protéines de neurotoxine botulique recombinante dans l’objectif d’affecter les voies moléculaires intracellulaires à l’aide d’inhibiteurs ciblés de la sécrétion (TSI – Targeted Secretion Inhibitors). La plateforme brevetée de protéines TSI d’Ipsen peut, de façon sélective, délivrer l’endopeptidase de la neurotoxine dans des cellules cibles définies et inhiber la sécrétion pathologique de ces cellules. Cette technologie repose sur l’activité de l’endopeptidase présente dans les neurotoxines clostridiennes (botuliques), qui divise les protéines SNARE, lesquelles ont un rôle fondamental dans la sécrétion des cellules vésiculaires.

Le Dr Thomas Binz, de l’École de Médecine de Hanovre, est un spécialiste de renommée mondiale dans les neurotoxines botuliques avec une expertise reconnue dans l’ingénierie moléculaire et la recombinaison génétique de ces protéines. Il dirige de nouveaux essais de criblage dans le but de de tester les neurotoxines botuliques mutantes avec les nouvelles activités de division de la protéine SNARE. Selon les termes de l’accord, Ipsen soutiendra les recherches menées au sein du laboratoire du Dr Binz pendant une durée de trente mois ; et l’École de Médecine de Hanovre recevra des paiements d’étape de redevances R&D et des royalties sur les ventes de tout traitement médical issu de ce programme collaboratif.

« Au sein de l’École de Médecine de Hanovre, nous sommes très heureux de combiner nos recherches de rupture sur la division de la protéine SNARE avec le programme TSI d’Ipsen, et que cette collaboration puisse être à l’origine d’éventuels nouveaux traitements pour les patients qui ont d’importants besoins médicaux non satisfaits. Cette nouvelle collaboration avec Ipsen reflète également l’incroyable réussite de l’École de Médecine de Hanovre en matière de collaboration interdisciplinaire », a déclaré le Dr Thomas Binz, Chef de Groupe à l’Institut pour la Chimie Physiologique, École de Médecine de Hanovre.

« Ipsen est heureux de collaborer avec l’École de Médecine de Hanovre réputée pour son excellence en matière de recherche médicale. L’expertise d’Ipsen en matière de toxine recombinante, associée aux connaissances étendues sur la protéine SNARE dont dispose le Dr Binz à l’École de Médecine de Hanovre, permet d’étendre nos recherches innovantes vers des solutions thérapeutiques dans les domaines de la neurologie, l’endocrinologie et l’urologie-oncologie », a confirmé Le Dr Claude Bertrand, Vice-Président Exécutif R&D et Chief Scientific Officer d’Ipsen.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions