Edition du 22-09-2017

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Ipsen : feu vert de la MHRA pour une nouvelle indication de Décapeptyl® dans le cancer du sein

Publié le lundi 13 mars 2017

Ipsen : feu vert de la MHRA pour une nouvelle indication de Décapeptyl® dans le cancer du sein Ipsen a annoncé lundi que la MHRA (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency) au Royaume-Uni, en coordination avec quatorze autres agences réglementaires européennes, a approuvé une nouvelle indication pour Décapeptyl® en tant que traitement adjuvant, en association avec le tamoxifène ou un inhibiteur de l’aromatase, du cancer du sein hormonosensible à un stade précoce chez des femmes à haut risque de récidive non ménopausées à l’issue d’une chimiothérapie.

« Nous sommes heureux d’obtenir la première autorisation de mise sur le marché en Europe qui offre une nouvelle option thérapeutique aux patientes non ménopausées atteintes d’un cancer du sein à haut risque, et dont les bénéfices en termes de survie sans récidive sont avérés. Ce résultat est le fruit d’une longue collaboration scientifique entre Ipsen et l’IBCSG, l’un des groupes coopérateurs les plus influents dans le monde dans le cancer du sein, et témoigne de l’engagement continu d’Ipsen à améliorer les soins apportés aux patients. », a déclaré Alexandre Lebeaut, Vice-Président Exécutif, R&D, Chief Scientific Officer, Ipsen.

L’autorisation repose sur des études cliniques randomisées internationales conduites par l’International Breast Cancer Study Group (IBCSG) auprès de 5 700 patientes au total, dans 27 pays. Deux études cliniques randomisées de Phase 3 ont été réalisées, SOFT (Suppression of Ovarian Function Trial) et TEXT (Tamoxifène and Exemestane Trial), qui évaluaient les femmes non ménopausées atteintes d’un cancer du sein hormonosensible à un stade précoce.

L’IBCSG a présenté les résultats combinés des études cliniques TEXT et SOFT lors du congrès 2014 de l’American Society of Clinical Oncology, en séance plénière, à Chicago, ainsi qu’au San Antonio Breast Cancer Symposium 2014. Ces résultats ont été publiés dans le New England Journal of Medicine (1;2).

Sur la base des études SOFT et TEXT, les recommandations internationales de St Gallen, de l’European Society for Medical Oncology (ESMO), du National Comprehensive Cancer Network (NCCN), et de l’ASCO, ont été mises à jour pour inscrire la suppression de la fonction ovarienne en association soit au tamoxifène soit à l’exémestane, comme nouvelle option thérapeutique chez les femmes ayant un haut risque de récidive.

Meredith M. Regan, Professeure associée au Département de biostatistique et de bioinformatique du Dana-Farber Cancer Institute, Professeure associée de médecine à Harvard Medical School, Statisticienne de l’IBCSG, a commenté: « L’IBCSG a lancé ces deux études prospectives SOFT et TEXT il y a plus de 15 ans avec l’objectif ambitieux de répondre à une question majeure concernant le rôle de la suppression de la fonction ovarienne en tant que traitement adjuvant chez les femmes non ménopausées. Nous sommes très heureux que ces études aient pu être à la base de l’approbation de la triptoréline par la MHRA, ce qui facilitera l’accès des patientes à ce nouveau paradigme de traitement. Nous remercions Ipsen pour leur soutien depuis le début de ces études ».

1 Pagani O, Regan MM, Walley BA, et al.: Adjuvant exemestane with ovarian suppression in premenopausal breast cancer N Engl J Med 2014; 371: 107–118.
2 Francis PA, Regan MM, Fleming GF, et al.: Adjuvant ovarian suppression in premenopausal breast cancer. N Engl J Med 2015; 372: 436–446.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

Hépatite C : MSD lance l’application mobile C’Partner

Publié le 22 septembre 2017
Hépatite C : MSD lance l'application mobile C’Partner

Le laboratoire MSD vient de lancer C’Partner, une application mobile destinée aux patients atteints d’une hépatite C ainsi que son site internet associé. Objectif du dispositif : optimiser le parcours de soin des patients atteints d’hépatite et favoriser l’observance thérapeutique.

« Le monde commence à manquer d’antibiotiques », alerte l’OMS

Publié le 22 septembre 2017
"Le monde commence à manquer d’antibiotiques", alerte l'OMS

Selon un nouveau rapport présenté le 20 septembre dernier par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le nombre de nouveaux antibiotiques en cours de mise au point est très insuffisant pour combattre la menace croissante de la résistance aux antimicrobiens.

PharmaMar débute des études cliniques avec un nouveau composé antitumoral, PM14

Publié le 22 septembre 2017
PharmaMar débute des études cliniques avec un nouveau composé antitumoral, PM14

La société pharmaceutique espagnole, PharmaMar, a annoncé le début d’une étude clinique de Phase I avec PM14, un nouveau composé antitumoral résultant du programme d’investigation interne de la société pour le traitement des patients souffrant de tumeurs solides avancées.

Résistance aux antibiotiques : l’Europe finance Da Volterra à hauteur de 20 millions d’euros

Publié le 22 septembre 2017
Résistance aux antibiotiques : l’Europe finance Da Volterra à hauteur de 20 millions d’euros

Da Volterra, société biopharmaceutique basée à Paris et qui développe des traitements innovants pour la prévention et le traitement des infections graves, vient de conclure avec la Banque européenne d’investissement (BEI), un accord de financement de 20 millions d’euros.

Bone Therapeutics et Asahi Kasei signent un accord de licence sur Preob® au Japon

Publié le 22 septembre 2017
Bone Therapeutics et Asahi Kasei signent un accord de licence sur Preob® au Japon

Bone Therapeutics, la société belge de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la signature d’un accord de licence exclusive, donnant droit à des redevances, avec l’un des fleurons de l’industrie nippone, Asahi Kasei. L’accord de licence porte sur le développement et la commercialisation du produit autologue de thérapie cellulaire osseuse de Bone Therapeutics, Preob®, au Japon.

Boehringer Ingelheim France lance le site web « Vivre avec la FPI »

Publié le 21 septembre 2017
Boehringer Ingelheim France lance le site web « Vivre avec la FPI »

Boehringer Ingelheim France vient de lancer « Vivre avec la FPI», un site grand public dédié aux personnes atteintes de fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) et leur entourage. Son objectif : Proposer un ensemble de solutions d’accompagnement et de ressources pour améliorer la vie quotidienne et mieux appréhender la maladie et sa prise en charge.

Lysogene a réuni son premier Conseil consultatif de parents d’enfants souffrant de MPS IIIA

Publié le 21 septembre 2017
Lysogene a réuni son premier Conseil consultatif de parents d'enfants souffrant de MPS IIIA

Lysogene société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé avoir organisé le premier Conseil consultatif de parents, destiné à la famille et l’entourage des enfants souffrant de Mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA), également connue sous le nom de maladie de Sanfilippo de type A, en août 2017 à Minneapolis aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions