Edition du 18-10-2017

Production pour tiers de principes actifs et de médicaments : 10 actions pour renforcer la compétitivité de la France

Publié le vendredi 10 mars 2017

 Production pour tiers de principes actifs et de médicaments : 10 actions pour renforcer la compétitivité de la FranceLe ministère de l’Economie et des Finances, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international, le Leem et le SICOS Biochimie, publient une étude menée dans le cadre du Pipame[1], avec le concours de l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments. Cette étude réalisée par Alcimed dresse un diagnostic de la production pour tiers de principes actifs et de médicaments en France. Le prestataire propose 10 actions pour renforcer la compétitivité.

La filière de la production pharmaceutique pour tiers regroupe 92 entreprises fabricant des principes actifs (molécules) et des médicaments (formulation, forme galénique et conditionnement). Elles sont implantées sur 150 sites de production (principalement en régions Rhône-Alpes et Centre Val de Loire). Elles emploient 17 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros.

Avec 57 entreprises en France réparties sur 79 sites, la production pour tiers de actifs dispose d’un solide tissu d’entreprises de taille intermédiaire et de PME, majoritairement tournées vers l’export (50% des sites exportent 80% de leur production). Elles se distinguent par la qualité de leur production (en particulier vis-à-vis de leurs concurrents asiatiques).

Pour la production pour tiers de médicaments, l’étude met en lumière 71 sites de production et 35 entreprises parmi lesquelles certaines sont leaders mondiaux, mais qui doivent renouveler un portefeuille de produits désormais matures.

Renforcer la compétitivité de la France d’ici à 2025

En France, la « production pour tiers » (principes actifs et médicaments) s’appuie sur des atouts structurels forts : une expertise historique, des infrastructures performantes, une productivité élevée et une formation continue de haut niveau.

Toutefois, l’existence d’une règlementation développée pèse sur sa compétitivité prix et affecte sa capacité à capter la fabrication de nouveaux médicaments. L’offre française souffre également d’une faible visibilité sur les marchés internationaux et d’un contexte administratif et social parfois jugé complexe.

Les entreprises de production pour tiers pharmaceutique sont confrontées à des enjeux de compétitivité majeurs qui conditionnent leurs perspectives sur le territoire français : elles doivent avant tout préserver les productions existantes en capitalisant sur la production de princeps et de génériques. Mais elles doivent également capter de nouvelles productions (molécules de haute activité, formes stériles, biotechnologies…), notamment en proposant à leurs clients une offre de services étoffée et intégrée.

Le niveau d’exportation est également un enjeu prégnant pour ces entreprises, en particulier aux Etats-Unis qui sont le premier marché mondial (25Mds€ en 2015) et dans les Brics qui connaissent une croissance de +10 à +15% des ventes de médicaments.

L’examen des tendances qui structurent le marché mondial, approfondi par une analyse comparative conduite sur huit autres pays, permet de positionner la production pour tiers pharmaceutique dans le contexte d’une compétition internationale, mais aussi d’identifier les opportunités auxquelles elle sera confrontée d’ici 2025.

L’étude réalisée par Alcimed propose un plan basé sur 10 actions :

. Pérenniser le dispositif de suramortissement des investissements.  Étudier l’extension de l’application du Crédit d’impôt recherche à l’ensemble des « lots-pilotes » nécessaires au développement de nouveaux médicaments pour faciliter le transfert industriel ;
. Favoriser la production de génériques sur le territoire français lors de la tombée dans le domaine public de princeps ;
. Mettre en place des « offres vitrines » tournées vers l’international ;
. Renforcer l’expertise de l’ANSM en vue d’une meilleure harmonisation des pratiques au niveau mondial ;
. Amplifier les programmes d’accompagnement à l’export ;
. Harmoniser l’application des normes environnementales ;
. Mettre en place un dispositif d’information dédié à la filière et commun à la réglementation et aux aides ;
. Renforcer la prise en compte des problématiques industrielles et d’export au sein du CEPS ;
. Intégrer le SICOS Biochimie dans le Comité Stratégique de Filière Industries et Technologies de Santé ;
. Communiquer sur les métiers de la production pharmaceutique et de la chimie.

Pour consulter l’enquête : www.entreprises.gouv.fr/etudes-et-statistiques/enjeux-et-perspectives-principes-actifs-medicaments

[1] Pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques

Source : Leem








MyPharma Editions

Acticor Biotech : 1ère administration chez l’homme de son candidat médicament ACT017

Publié le 18 octobre 2017
Acticor Biotech : 1ère administration chez l’homme de son candidat médicament ACT017

Acticor Biotech, société de biotechnologie spécialisée dans la phase aigüe des maladies thromboemboliques, a reçu l’autorisation des autorités de santé néerlandaises pour initier son étude clinique de phase I chez des volontaires sains avec ACT017, un fragment d’anticorps monoclonal humanisé (Fab) inhibant la GPVI, une glycoprotéine plaquettaire impliquée dans la thrombose.

Bertrand Nadel, nouveau directeur de l’Institut Carnot CALYM

Publié le 18 octobre 2017
Bertrand Nadel, nouveau directeur de l’Institut Carnot CALYM

Bertrand Nadel, directeur de recherche Inserm de l’équipe CALYM « Instabilité génomique et hémopathies humaines » du Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy, succède à Pascal Deschaseaux à la tête de l’Institut Carnot CALYM.

Marie-Claire Taine nommée à la Direction de Baxter France

Publié le 18 octobre 2017
Marie-Claire Taine nommée à la Direction de Baxter France

Le groupe Baxter vient d’annoncer la nomination de son nouveau Président-directeur général pour sa filiale française basée à Guyancourt dans les Yvelines. Marie Claire Taine a pris ses nouvelles fonctions début octobre. Partager la publication « Marie-Claire Taine nommée à la Direction de Baxter France » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Vaincoeur : AstraZeneca lance un nouveau programme de coaching post-infarctus

Publié le 18 octobre 2017
Vaincoeur : AstraZeneca lance un nouveau programme de coaching post-infarctus

AstraZeneca France met à la disposition des patients un nouveau programme de coaching post-infarctus. Composé d’un site et d’une application mobile, le programme Vaincoeur contribue à soutenir le patient après un infarctus du myocarde, dès sa sortie de l’hôpital et dans les mois qui suivent.

Inventiva: fin du recrutement de son étude de Phase IIb avec lanifibranor dans la sclérodermie systémique

Publié le 18 octobre 2017
Inventiva: fin du recrutement de son étude de Phase IIb avec lanifibranor dans la sclérodermie systémique

Inventiva a annoncé la fin du recrutement pour son étude de Phase IIb FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment) dans la sclérodermie systémique (SSc) avec lanifibranor (anciennement IVA337). L’étude FASST progresse bien et les investigateurs ont recruté et randomisé 145 patients. Les principaux résultats sont attendus début 2019.

ASIT biotech obtient un brevet européen protégeant les principes actifs de ses produits d’immunothérapie

Publié le 18 octobre 2017
ASIT biotech obtient un brevet européen protégeant les principes actifs de ses produits d’immunothérapie

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans le développement d’une nouvelle génération de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé que l’Office européen des brevets a octroyé à la société un brevet européen protégeant les principes actifs des produits d’immunothérapie ASIT+™ pour le traitement des allergies aux pollens, aux acariens et des allergies alimentaires.

Transgene : des résultats cliniques positifs de TG1050 présentés à l’AASLD Liver Meeting 2017

Publié le 17 octobre 2017
Transgene : des résultats cliniques positifs de TG1050 présentés à l’AASLD Liver Meeting 2017

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, présentera un poster portant sur les premiers résultats cliniques prometteurs de TG1050 au congrès annuel de l’AASLD (American Association for the Study of Liver Diseases) qui se tiendra à Washington (USA) du 20 au 24 octobre 2017.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions